Hiver 2022 : une amende salée pour les Français qui chauffent leur logement à plus de 19°C

Dans le JT de TF1, les Français ont appris qu'ils risquaient une amende salée s'ils chauffaient leur intérieur à plus de 19°C cet hiver 2022 !

Source : Getty Images

C’est une nouvelle qui ne va pas ravir les Français. Il y a quelques semaines, Emmanuel Macron a demandé aux Français de ne pas dépasser les 19 °C pour chauffeur leur logement cet hiver 2022. Si cette demande n’est pas respectée, des tensions vont tomber.

Une crise énergétique qui pèse sur la France

A cause des tensions géopolitiques, la France est au bord d’une crise énergétique. Il se pourrait que l’électricité vienne à manquer durant l’hiver 2022. Pour pallier ce soucis, le gouvernement a fait appel aux Français.

Emmanuel Macron a demandé aux Français de ne pas mettre leur chauffage à plus de 19 °C. Notamment dans le but de faire des économies d’énergie. Mais ce n’est pas tout. Plusieurs rumeurs affirment qu’il y aura aussi des coupures cet hiver 2022.

De son côté, la Première Ministre Elisabeth Borne a indiqué qu’il n’y aurait pas de coupures. Lors d’une conférence de presse, elle avait donné plusieurs infos sur la situation actuelle.

« L’explosion du cours du gaz et de l’électricité à l’échelle européenne renforcé aujourd’hui les préoccupations de nos compatriotes et pèse sur notre économie », a déclaré la Première Ministre.

Avant d’expliquer : « L’arrêt quasi total des livraisons de gaz russe et les travaux de maintenance sur de nombreux réacteurs nucléaires français provoquent une situation énergétique exceptionnelle« .

« Le 1er défit de mon gouvernement est de nous assurer qu’il y aura suffisamment de gaz et électricité cet hiver. Et pour tous les Français », a souligné la Première Ministre au sujet de l’hiver 2022.

Des règles pour cet hiver 2022

Invitée sur le plateau de Quotidien, Elisabeth Borne avait tenu à rassurer les Français sur l’hiver 2022. « Les coupures, elles ne concernent pas les ménages, a ainsi déclaré la locataire de Matignon », a-t-elle indiqué.

Avant de révéler : « On ne va pas couper le gaz chez les ménages français. Mais c’est sur nos entreprises, les gros consommateurs, qu’il pourrait y avoir des coupures« . Pourtant, les Français ne sont pas dupes.

Les foyers savent qu’ils vont aussi subir des coupures d’électricité cet hiver 2022. Mais une autre nouvelle vient se rajouter au mécontentement des Français.

Le 5 septembre dernier, Emmanuel Macron a révélé, lors d’une conférence de presse, qu’il ne faudra pas allumer son chauffage à plus de 19 °C.

« La chose la plus efficace à faire, c’est d’essayer de se caler sur une référence de chauffage. Dès qu’il commencera à faire froid, autour de 19 °C dans la pièce pour maintenir la température ambiante« , a révélé le Président de la République.

En revanche, Emmanuel Macron n’en a pas dit plus au sujet des sanctions prévues si l’on chauffe son intérieur à plus de 19 °C cet hiver 2022. Dans le JT de TF1, Garance Pardigon a alors répondu à cette fameuse question.

Une amande très salée

Si les Français chauffent leur logement à plus de 19 °C, ils encourent une amende de 1 500 euros cet hiver 2022. Du moins, en théorie. Rémy Coin, avocat spécialisé en droit de l’énergie, a donné plus informations.

Il a précisé sur le plateau de TF1 que l’article R241-26 du code de l’énergie révèle que 19 °C maximum en moyenne doivent devenir la norme « partout ! Y compris chez vous ! ». En revanche, il y a plusieurs exceptions.

Les hôpitaux ou les établissements qui accueillent les personnes fragiles peuvent chauffer à plus de 19 °C. Avant d’indiquer, qu’à ce jour, il n’y a eu aucune sanction prise contre les personnes qui ne respectaient pas cette température.

Certains Français pensent d’ailleurs qu’ils vont être surveillés à cause de leur compteur Linky cet hiver 2022. Affaire à suivre !