Chauffage : ces 5 signes prouvent que c’est le bon moment pour le rallumer

Le mois d'octobre est arrivé et il commence à faire frisquet ! Voici 5 questions que vous devez d'abord vous poser avant de remettre en route ou non votre chauffage.

Source : iStock

L’été est aujourd’hui loin derrière nous et le moment approche où nous devrons rendre notre environnement plus chaud. Contrairement au passé, rallumer le chauffage inquiète beaucoup de Français en raison de l’augmentation du prix du gaz et de l’électricité. C’est précisément pour cette raison que le gouvernement a préparé des plans ad hoc qui conduiront les Français à faire quelques sacrifices et des économies.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Fonte (@lafonte_radiateurs)

Depuis quelques jours, les températures ont subi une baisse importante nous catapultant dans un froid bien automnal voire hivernal pour certaines régions françaises. Comme chaque année, se pose la question typique : quel est le bon moment pour rallumer le chauffage ? En France, il n’y a pas de calendrier unique, mais voici 5 signes qui devraient vous aider à prendre la décision de le rallumer.

Faut-il déjà remettre en route le chauffage ?

C’est la même question qui revient tous les ans : à quelle date pourra-t-on allumer nos radiateurs ? En effet c’est au moins la question que les locataires ou copropriétaires dont le système de chauffage est collectif se posent.

Au grand désespoir des frileux, et malgré les différences de températures entre les territoires, il n’existe pas de date obligatoire de mise en route du chauffage collectif en France. C’est le conseil syndical qui définit sa date de mise en route et sa date d’arrêt.

Le retour du froid et donc du chauffage

Le retour du froid et l’explosion des prix de l’énergie ne font pas bon ménage. Ces deux derniers rendent en effet la question de la remise en route du chauffage particulièrement épineuse en cette année 2022. En France, la loi ne prévoit pas de date légale de remise en route du chauffage collectif. La différence de températures entre les régions du nord et du sud du pays étant l’une des principales raisons. Ainsi, la date de remise en route du chauffage variera donc en fonction des régions, mais aussi des immeubles. Dans la même ville, la date ne sera pas la même pour tous. C’est le syndic de copropriété, avec les habitants de l’immeuble qui choisissent la date de remise en route. Cela peut être la décision du conseil syndical, ou encore par vote lors d’une assemblée générale de copropriété.

Dans la majorité des cas, la mise en route se fait aux alentours du 15 octobre, mais certains syndics poussent en effet jusqu’à début novembre, voire mi-novembre pour rallumer le chauffage collectif pour faire quelques économies. Renseignez-vous auprès de votre syndic pour connaître la date exacte.

Lorsque le mercure atteint des niveaux particulièrement bas, vous avez bien sûr hâte d’arriver chez vous et de retrouver un environnement chaud et confortable.

Selon Positivr.fr voici cinq questions essentielles à se poser avant de remettre en route le chauffage :

Fait-il moins de 19 degrés dans le salon ?

C’est dans le salon que nous passons généralement le plus clair de notre temps. Pour beaucoup de gens, la température idéale de cette pièce à vitre se situe entre 19 et 21 degrés. D’autres pensent que plus il fait chaud, mieux c’est, mais rappelez-vous toujours que chaque degré augmentera la facture. Nous vous conseillons de ne pas dépasser 20 ou 21 degrés.

Fait-il moins de 16 degrés dans votre chambre ?

Passons de la pièce la plus chaude à la plus froide : la chambre. C’est bien connu, pour avoir un sommeil de qualité, la température de la pièce doit se situer entre 16 et 19 °C. Alors, avant de remettre en route votre chauffage, vérifiez d’abord le thermomètre.

Vos enfants ont-ils froid ? Réclament-ils le chauffage ?

Vos enfants se plaignent-ils du froid depuis plusieurs jours ? Ils sont votre meilleur baromètre et c’est un signe qui doit vous mettre en garde ! En effet, les petits enfants et surtout les bébés, craignent plus aussi bien le froid que la chaleur. Si un vêtement chaud ne suffit pas à les réchauffer, prenez donc la décision de rallumer votre chauffage.

Avez-vous le nez froid et qui coule au réveil ?

Vous avez le nez froid et vous êtes enrhumé au réveil depuis quelques jours ? La température de votre chambre est peut-être trop basse. Programmez donc votre chauffage pour avoir un bon sommeil et surtout un bon réveil.

Chauffage éteint dans la salle de bain et avez froid en sortant de la douche ?

Il n’y a rien de plus désagréable que de sortir du bain ou de la douche en claquant des dents. Pour mémoire, la température idéale d’une salle de bains doit se situer entre 17 °C (lorsqu’elle est vide) et 22 °C (en cas d’utilisation).