Hiver 2022 : le réseau mobile sera concerné par les coupures ?

Comme pour l’électricité, les réseaux mobiles pourraient également connaître des perturbations pour l’hiver 2022. On vous explique tout.

Source : Istock

L’hiver 2022 s’annonce très dur pour les habitants de l’Hexagone. Face à la pénurie d’énergie, il n’y a pas que l’électricité qui connaîtrait des coupures. Vu que l’alimentation des antennes dépend de l’électricité, il est ainsi fort probable que le réseau mobile subisse des pannes.

Coupures d’électricité cet hiver 2022

L’hiver approche à grands pas, et pour cette année, elle sera très difficile à vivre. Pour cause, la France fait face à une grande crise énergétique cet hiver 2022. Les prix de l’énergie ont flambé à la suite de la situation actuelle en Europe. Mais encore, plusieurs parcs nucléaires sont en arrêt. Ainsi, le rationnement en énergie n’est pas suffisant pour subvenir à tous les foyers cet hiver 2022. De ce fait, pour la saison froide et l’hiver 2022, des coupures d’électricité et des réseaux mobiles sont à prévoir.

Il faut savoir que c’est la saison où les gens consomment le plus d’électricité. À cause du froid, plusieurs foyers utilisent des chauffages et de l’eau chaude. Cela dit, le gouvernement travaille d’arrache-pied pour trouver une solution qui éviterait la coupure cet hiver 2022.

Le but est donc d’abaisser la consommation nationale d’énergie de 1 à 5 %. Cela s’appelle la sobriété énergétique. Si cette précaution ne se trouve pas respectée, il y aura certainement un délestage pour réduire la consommation. Le délestage est une coupure d’électricité volontaire, préventive, localisée et tournante. Il est réparti sur chaque territoire et ne dure que 2 heures en moyenne. Le délestage intervient uniquement lorsque la situation électrique devient extrêmement tendue. Il est fort probable que les Français rencontrent une panne de réseau mobile.

Les réseaux mobiles seront-ils aussi coupés ?

Il faut préciser que les hôpitaux, les sites industriels, ne connaîtront aucune coupure. Ils se trouvent priorisés par l’État. Cependant, qu’en est-il des télécoms ? Ce problème d’électricité pourrait bien sûr impacter le fonctionnement des infrastructures de télécommunication. Enedis, l’entreprise qui gère le réseau électrique, estime que les opérateurs télécoms peuvent anticiper les coupures. En effet, 24 h à l’avance, l’entreprise signale aux utilisateurs de la possible coupure dans leurs régions.

Ainsi, les opérateurs télécoms auront le temps de se préparer. Une solution qui semble efficace théoriquement, mais ne résout pas le problème selon Liza Bellulo, la Fédération française des télécoms, conteste cette théorie.

« Vous imaginez, évidemment, la veille à 19H30, c’est quand même compliqué de faire venir une batterie de 1,2 tonne sur un toit terrasse. Ce sera humainement et industriellement impossible », a déclaré Liza Bellulo au micro de TF1.

Et même si les batteries se voient fixées à temps, cela n’évitera pas les coupures, car elles n’ont que 30 minutes d’autonomie. Alors que les coupures, selon Enedis, peuvent aller jusqu’à 2 heures de temps par territoire. Pour sa part, Guillaume Vaquero, consultant en télécoms a suggéré une solution. Soit « limiter les services en termes de data ou réduire en partie la capacité des antennes ». Toutefois, rien n’est encore sûr pour cet hiver 2022. Aucun dispositif ni solution n’a été mis en place jusqu’à maintenant. Les Français peuvent s’attendre à une coupure de réseau mobile même si les télécoms suivent les mesures proposées par le RTE, l’ÉcoWatt.

Hiver 2022 : c’est quoi l’ÉcoWatt ?

L’ÉcoWatt est une mesure mise en place par RTE dans le but d’équilibrer la consommation d’électricité. C’est une sorte de « météo de l’électricité ». Elle informe les utilisateurs trois jours à l’avance sur la consommation dans sa région.

Ce faisant, ils sauront quels gestes faire pour réduire la consommation cet hiver 2022. Tout le monde peut bénéficier de ce service. Il suffit de s’inscrire sur le site MonEcoWatt, à l’alerte vigilance coupure. Il vous sera demandé votre numéro de téléphone, mail et code postal. Ainsi, vous serez renseigné sur la consommation de votre région par le biais des codes couleurs. Vert lorsque tout semble normal, orange s’il y a une légère augmentation de la tension et rouge si la tension est trop forte.

En cas d’alerte orange, il vous conseille d’adopter des éco-gestes cet hiver 2022. Réduire la température du chauffage, l’éclairage, couper les éclairages inutiles, modérer l’utilisation des appareils électroménagers comme la machine à laver. Lorsque vous êtes face à une alerte rouge, un délestage est à prévoir. L’alerte se trouvera envoyée sur vos numéros de téléphone et par email.

« Si le système électrique s’annonce tendu, une première alerte est envoyée, pour prévenir et s’organiser. Si les prévisions sont justes, les consommateurs recevront une seconde alerte, avec les heures précises où il faut économiser de l’énergie », explique le RTE.

Cependant, bien que la France soit en pénurie cet hiver 2022, le risque d’un black-out total est à zéro. Il n’y aura pas de perte totale de l’électricité. Si les Français respectent la sobriété, il n’y aura pas du tout de risque de coupure d’électricité. Ils seront même récompensés par l’État.

Quelles récompenses pour les Français économes ?

Pour l’hiver 2022, tout comme le gouvernement, les fournisseurs d’électricité, eux aussi, ont mis en place des dispositifs pour réduire la consommation. En effet, ils ont décidé de récompenser les clients économes et disciplinés. TotalEnergies, leader des fournisseurs et distributeurs d’hydrocarbures, est prête à faire une remise de 30 à 120 euros pour les clients qui réduisent leur consommation d’électricité. Elle débutera le 1er novembre jusqu’au 31 mars 2023. Pour en profiter, il faudrait avoir un contrat avec l’entreprise, disposer d’un compteur Linky et ne pas déménager pendant l’hiver 2022.

« On analysera la consommation des clients entre novembre et mars et en fonction de la réduction de la consommation réalisée par rapport à l’hiver dernier, alors on leur versera cette prime », a expliqué Sophie Mouligneau, directrice marketing de TotalEnergies, au micro de TF1.

En réduisant de 5 % sa consommation, le client peut gagner 30 euros de remise. Pour 6 %, il aura 36 euros, et peut même aller jusqu’à 120 euros s’il réduit à 20 % de consommation. Les clients verront leur facture soustraite à la fin de l’hiver 2022 en avril 2023. Engie fait également une remise sur les factures de leur client si et seulement s’ils arrivent à relever les défis proposés par l’entreprise. En effet, Engie met en place des défis journaliers dont le but est de réduire sa consommation d’électricité cet hiver 2022. Et ce, par rapport à sa consommation prévisionnelle.

Cette dernière reste basée sur sa consommation des trois dernières semaines. Le client gagnera entre 5 à 10 euros par défi relevé. Le montant sera accumulé et sera versé une fois que l’hiver 2022 touche à sa fin.