Prime inflation : qui bénéficiera du versement prévu en octobre ?

Vu l’ampleur de l’inflation, le gouvernement tente de booster le pouvoir d’achat des Français. La prime inflation est l’une de ces mesures.

Source : Getty Images

Les temps sont durs, l’inflation recule, mais le pouvoir d’achat des Français est au plus bas. Heureusement, l’État fait tout son possible pour aider les citoyens. Mis à part les différentes revalorisations des allocations sociales, le gouvernement propose plusieurs mesures. Parmi ces dernières, nous pouvons notamment citer la prime inflation. Il s’agit d’une offre qui donne directement de l’argent à ses bénéficiaires. Quelles sont les conditions ? Elle sera versée quand et quel est son montant ? On vous dit donc tout dans cet article.

Qu’est-ce que la prime inflation ?

Dans la loi sur la protection du pouvoir d’achat et la loi de finances rectificative de 2022 est actée la prime inflation. Cette offre est aussi appelée « prime de rentrée exceptionnelle ». En tant que prime, cette aide est une somme que l’État offre directement aux bénéficiaires.

C’est ce qui la différencie des autres mesures inscrites dans la loi de finances rectificative pour 2022. Cependant, vous vous doutez bien que ce ne sont pas tous les Français qui vont recevoir cet argent. En effet, cette aide concerne uniquement les familles les plus modestes. Toutefois, comment les reconnaître ?

Qui peut prétendre à cette offre ?

Comme susmentionnée, la prime inflation ou la prime de rentrée exceptionnelle attribuée aux ménages les plus modestes. En France, ces gens sont déjà bénéficiaires de différentes aides sociales de la CAF.

Voilà pourquoi la prime inflation n’est attribuée qu’aux bénéficiaires des minima sociaux :

  • Le revenu de solidarité active (RSA)
  • L’allocation adulte handicapée (AAH)
  • L’allocation spécifique de solidarité (ASS)
  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

Il n’y a pas que ces aides sociales, tous les Français ayant droit aux allocations suivantes bénéficient aussi de la prime inflation :

  • Les bénéficiaires des aides personnalisées au logement (APL)
  • Les étudiants boursiers
  • Les allocataires de la prime d’activité

Les bénéficiaires

En somme, cette aide peut être allouée aux types de personnes suivantes :

  • Les salariés, y compris les apprentis et les bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation ;
  • Les salariés en contrats courts, les intérimaires, les salariés de particuliers employeurs, les travailleurs frontaliers résidant en France ;
  • Les agents publics ;
  • Les travailleurs non-salariés ;
  • Les artistes auteurs ;
  • Les demandeurs d’emploi et les stagiaires de la formation professionnelle ;
  • Les personnes en situation d’invalidité et les bénéficiaires de prestations sociales ;
  • Les retraités, y compris les bénéficiaires de pensions de réversion, du minimum vieillesse ;
  • Les jeunes dans un parcours d’accompagnement vers l’emploi et les jeunes inscrits dans les établissements pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE).

Cette liste est bien sûr non exhaustive. Si vous voulez plus de détails, rendez-vous sur le site gouvernemental du Service Public. Par ailleurs, pour obtenir la prime inflation, il faut être dans au moins l’une de cette liste.

« La situation des personnes concernées par la prime inflation est appréciée sur le mois d’octobre 2021 », indique cependant le Service Public sur son site.

Au total, le nombre de bénéficiaires est d’environ 10,8 millions de foyers.

Les conditions d’octroi de la prime inflation

Ceux qui remplissent les conditions d’octroi des allocations précitées semblent concernés par la prime inflation. Cela dit, le site Internet du Service Public apporte une condition générale que voici :

« Toutes les personnes de plus de 16 ans résidant en France qui ont perçu, au titre de la période courant du 1er janvier au 31 octobre 2021, une rémunération, inférieure à 26 000 € bruts sont concernées. »

Cela fait donc évidemment référence à la prime inflation. Pour un couple, sachez que cette prime est individuelle. Si vous remplissez chacun le critère, vous recevrez tous les deux la prime de rentrée exceptionnelle.

« Cette aide est individualisée. Si les deux membres d’un foyer gagnent moins de 2 000 € nets par mois, ils bénéficieront tous deux de l’aide », indique le même site gouvernemental.

Ainsi, si on récapitule, il faut être adulte (plus de 16 ans) et toucher des revenus faibles. Si vous complétez ces critères, pensez à vérifier votre compte bancaire. Possible que la prime soit déjà versée. Par ailleurs, quand cette aide impactera-t-elle votre portefeuille ?

Des dates de paiement différentes

La prime inflation sera directement versée au compte bancaire des bénéficiaires le même jour. Toutefois, selon votre situation, l’aide sera effective à des dates différentes. Si d’autres déjà payées, certains doivent aussi attendre encore quelques semaines, voire quelques mois.

Pour vous éviter des tracas, voici le calendrier des paiements en fonction de votre situation :

  • Pour les bénéficiaires des minimas sociaux et étudiants boursiers : le 15 septembre
  • Pour les bénéficiaires de l’ASS et primes mensuelles forfaitaires : le 27 septembre
  • Pour les allocataires de l’Aspa : mi-octobre
  • Pour les bénéficiaires de la prime d’activité : mi-novembre

Voilà, à l’une de ces dates, la prime inflation sera versée automatiquement à votre compte bancaire. D’ailleurs, il n’y a aucune démarche à faire, si vous en bénéficiez, il ne vous reste plus qu’à attendre.

Qui versera cette prime ?

Une question s’avère être bonne à savoir. Reconnaître qui est le responsable du versement, c’est savoir où faire des réclamations en cas de non payées. Le site du Service Public a dressé une liste.

  • L’entreprise de travail temporaire pour les intérimaires ;
  • L’Urssaf pour les indépendants, les travailleurs indépendants non agricoles et les salariés de particuliers employeurs ;
  • La Caisse de retraite pour les retraités ;
  • Le Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi ;
  • Le Crous pour les étudiants ;
  • La Caisse d’allocation familiale (CAF) pour les bénéficiaires de minima sociaux ;
  • Les caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) pour les exploitants agricoles ;
  • L’administration fiscale (DGFIP) pour les travailleurs frontaliers résidant en France.

Selon votre situation, ces organismes vous payeront votre prime inflation.

Combien coûte la prime inflation ?

Selon le ministre de l’Économie, cette prime a une enveloppe de 1,1 milliard d’euros. Pour les 10,8 millions de bénéficiaires. Voici comment cela est reparti. Le montant initial de la prime inflation est de 100 euros. Aussi à cela s’ajoutent 50 euros par enfant à charge.

Dans son dossier de presse, l’exécutif a aussi déclaré :

« Concrètement, l’aide s’élèvera à 200 euros pour un foyer avec deux enfants. »

Pour les personnes touchant la prime d’activité, ils n’obtiendront que 28 euros, auxquels s’ajoutent 14 euros par enfant à charge. Cependant, n’oublions pas que cette année la prime d’activité a été revalorisée de 4 %.

Voilà tout ce qu’il y a à savoir concernant la prime inflation. Concerné ? Patientez, le paiement va arriver. On peut dire que cette somme va aussi vous aider à joindre les deux bouts en ces temps difficiles.