Retraite : voici le montant prévu pour l’augmentation des complémentaires Agirc-Arrco

Le montant provisoire de la revalorisation des retraites complémentaires devrait atteindre 5,1 % selon la commission paritaire de l’Agirc-Arrco.

Source : iStock

Depuis le début de l’année 2022, de nombreuses prestations sociales ont pu connaitre des revalorisations. En effet, sous la présidentielle d’Emmanuel Macron, l’inflation bat son plein. De ce fait, en janvier, les pensions de régime de base ont reçu une hausse de 1,1 %. Et ce, afin de pouvoir contrer les effets de l’inflation. Toutefois, avec les évènements qui ont lieu depuis lors, ces dernières ont pu recevoir une augmentation supplémentaire. En effet, avec l’inflation qui a atteint près de 6,1 % au mois d’août, le gouvernement a décidé de revaloriser les régimes de base à la hauteur de 4 % de plus. Amenant ainsi un total de 5,1 % de hausse cette année. Néanmoins, les régimes complémentaires ne faisaient pas partie des mesures augmentées. Cela changera le 1er novembre ! En effet, les retraites complémentaires pourront enfin bénéficier d’une revalorisation. On vous dit tout ! 

L’inflation bat son plein depuis janvier 

Après deux ans profondément influencés par la pandémie mondiale du Covid-19, les Français tentent de se remettre dans le droit chemin. Cependant, au vu de la situation actuelle, les problèmes ne semblent pas prêts à prendre fin. En effet, même si la Covid-19 existe bel et bien encore, elle ne constitue plus l’inquiétude principale des Français. À la fin du mois de janvier, un des plus gros acteurs de l’économie commerciale de l’Est a pris la décision de mettre fin aux commerces. Or, le dirigeant de ce pays ne souhaite donc plus faire d’échanges avec les autres pays du monde. Cependant, cette décision n’impacte pas la France mais le monde entier. La France se retrouve donc avec une vie bien différente de l’ordinaire. Avec le changement des prix des produits alimentaires, ou encore le prix du carburant atteignant des montants sans précédent, il a fallu trouver une solution.

Le schéma du commerce mondial

En privant la France de ses exportations, ce dirigeant a chamboulé tout le schéma du commerce mondiale. Les pays concernés se trouvent donc à devoir se débattre en modifiant leurs habitudes. Toutefois, ceci a sans aucun doute des conséquences sur la vie des Français. Malheureusement, la France ne parvient pas à s’autosuffire. Ou du moins, pas avec une consommation aussi grandiose. Ainsi, les aliments de base viennent à manquer. Il faut savoir que le pays, connu comme le grenier de l’Europe, n’a plus l’option de traiter avec le reste du monde. Ainsi, tout devient plus cher, et donc tous les produits manufacturés en prennent un coup. Pour contrer cela, et l’inflation fulgurante qui en découle, le gouvernement a mis en place des aides pour venir booster le pouvoir d’achat des Français. Et ce, comme la revalorisation des retraites.

Une aide pour les retraités

Heureusement, les Français peuvent compter sur le gouvernement pour leur venir en aide. Avec l’inflation qui sévit sur le territoire, les foyers les plus modestes ne parviennent pas à subvenir à tous leurs besoins. Ainsi, le gouvernement a mis en place un projet de loi sur le pouvoir d’achat. Ce dernier a fait l’objet d’une longue discussion à l’Assemblée Nationale, afin de décider ce qui était nécessaire. Parmi les différentes mesures adoptées, on peut trouver des aides telles que la prime exceptionnelle de rentrée ou encore la revalorisation des retraites du régime de base.  Toutefois, les pensions complémentaires ressentent tout autant les conséquences de l’inflation fulgurante. Il a alors fallu adopter une mesure pour les aider à lutter en faveur du pouvoir d’achat des Français concernés. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by cfecgc (@cfecgc)

La Hausse de Janvier

Tout comme chaque mois de janvier, les régimes de base ont connu une nouvelle revalorisation afin de contrer l’inflation sur le territoire. De ce fait, en début d’année, les pensions de base ont bénéficié d’une hausse de 1,1 %. Il se trouve que les pensions de retraites se voient indexé sur l’inflation. Alors, le montant se recalcule chaque année. Toutefois, face à la situation bien complexe en France à présent, le gouvernement a décidé de recalculer, en juillet dernier, une nouvelle revalorisation.  La pension de retraite du régime de base a donc connu une augmentation à hauteur de 4 %. La mesure, tout de même critiquée, rencontre quelques failles.  Les foyers les plus modestes nécessitent le plus d’aide. Cependant, comme la revalorisation se calcule en pourcentage, les 4 % d’une petite pension ne représente pas le même montant que pour les grosses pensions

Enfin une augmentation des pensions complémentaires ! 

Quant aux pensions complémentaires, elles ne semblaient, elles, pas avoir de nouvelles. Mais cela vient de changer ! Comparées aux pensions de base, les retraites complémentaires font l’objet d’un versement par l’organisme Agirc-Arrco. De ce fait, plus de 13 millions de personnes qui travaillent dans le milieu privé pourront en bénéficier. Pour ces dernières, il semblerait que la revalorisation possède une date. En effet, le gouvernement a récemment indiqué que les pensions complémentaires connaitraient une hausse, le 1er novembre. Toutefois, le taux de la hausse n’avait pas encore été annoncé. Depuis quelque temps, la revalorisation se trouve donc en négociation. Ce mardi 27 septembre, selon la commission paritaire de l’Agirc-Arrco, le montant provisoire de la revalorisation des retraites complémentaires devrait atteindre 5,1 %. Et ce, comme le relaye nos confrères du Monde et de Capital. Toutefois, le taux final de revalorisation doit encore être validé.

La hausse

De plus, si cette hausse reste possible par l’Agirc-Arrco. C’est grâce aux nouveaux emplois qui aident à remplir les caisses de cotisations. Les partenaires sociaux en lien avec le régime des retraites complémentaires ont tous signé. Et ce, à l’exception de la CGT, une clause additionnelle à l’accord national interprofessionnel du 10 mai 2019. Celui-ci fixait le modèle de revalorisation de ces pensions complémentaires. La revalorisation avait un plafond fixé par l’augmentation du salaire moyen par tête. Et ce, avec une marge de manœuvre de 0,2 % votée par le conseil d’administration. Autrement dit, l’augmentation du salaire moyen par tête proche de 4,9 %, la revalorisation maximale pourrait atteindre 5,1 % ! Il faut savoir que le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco prendra une décision finale sur le montant définitif le 6 octobre 2022. Et ce, en vue d’une application officielle le 1er novembre.