Hiver 2022 : voici comment les Français les plus économes seront récompensés

Deux des principaux fournisseurs français d'électricité, TotalEnergies et Engie, ont décidé de récompenser la sobriété des consommateurs cet hiver 2022 - 2023. Leur démarche se rapproche de certains dispositifs proposés par EDF depuis plusieurs années.

Source : IStock

Alors que les prix de l’énergie grimpent en flèche, les Français sont inquiets face à l’approche de la période la plus froide de l’année. Ainsi, au regard de l’incertitude qui plane sur l’approvisionnement en énergie pour l’hiver 2022 – 2023, le gouvernement a lancé sa campagne pour promouvoir la sobriété énergétique. Ce dernier incite les Français à moins consommer, en particulier aux heures de pointes.

En conséquence, afin de répondre à la volonté du gouvernement quant à baisser la consommation d’énergies en France dans un contexte de pénurie, TotalEnergies, Engie et EDF proposent de récompenser leurs clients les plus économes en cet hiver 2022.

L’hiver 2022 sous tension

Le prix de l’électricité doit encore augmenter en février 2023. « Il faut amortir cette augmentation naturelle du prix pour les Français ». Explique Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Cette dernière était l’invitée du Grand Jury le dimanche 11 septembre 2022 sur RTL.

Ainsi, cette dernière avait indiqué aussi que les fournisseurs d’énergie. (EDF, Engie, Total) étaient en train de « finaliser des propositions d’évolution tarifaire ». Et que de nouveaux tarifs seront en proposition « pour le courant du mois de septembre ». Elle avait également tenu à rappeler l’importance de « faire ses propositions de tarifs » pour les fournisseurs d’énergie à destination des clients ». Et qu’ils « fassent la promotion de ces tarifs, qu’ils soient connus (…) et d’avoir un courrier pour chaque consommateur« .

Mise en place d’une nouvelle tarification

Ainsi Agnès Pannier-Runacher avait annoncé la mise en place rapide d’une nouvelle tarification heures pleines/heures creuses. « Dans le courant du mois de septembre ». Et d’ajouter : « Vous avez un deuxième système de pointe mobile. C’est-à-dire que les jours où nous consommons le plus, vous payez très cher votre électricité. Mais vous payez nettement moins cher tous les autres jours de l’année« .

Lors de son interview sur RTL, la ministre avait alors tenu à rappeler que. « Les Français bénéficient d’un tarif régulé qui a subi une augmentation de 4% en 2022. Alors que la hausse aurait dû être 10 fois supérieure« . Et d’ajouter que « Le gouvernement a pris ses responsabilités pour amortir la hausse du coût de l’électricité. Notre démarche sera la même l’année prochain », avait-elle promis. « Les arbitrages du gouvernement seront bientôt présentés, dans les prochains jours », avait-elle conclu.

Sobriété énergétique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fleury Citoyen (@fleurycitoyen)

« Sobriété », c’est actuellement le mot qui est sur toutes les bouches au regard de la crise énergétique que traverse la France. Trouver un équilibre entre consommation superflue et satisfaction des besoins est le levier le plus important pour parvenir à une société sobre en énergie. Surtout pour cet hiver 2022 – 2023.

La transition énergétique

Dans le contexte actuel, la transition énergétique de la France est l’une des plus grandes priorités du gouvernement. La France doit sortir de sa dépendance aux énergies fossiles et réduite de 40 % sa consommation d’énergie d’ici à 2050.

Pour mémoire, l’énergie fossile est produite à partir de composés issus de la décomposition sédimentaire des matières organiques, c’est-à-dire principalement composés de carbone. Ainsi, elle englobe le pétrole, le gaz naturel et le charbon.

Atteindre cet objectif suppose de transformer nos habitudes et nos comportements de manière stable et durable. C’est le sens du plan sobriété énergétique annoncé par la Première ministre, Elisabeth Borne, et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, le jeudi 23 juin 2022. Dans ce cadre, des groupes de travail sur la sobriété énergétique ont vu le jour pour mobiliser en premier lieu le secteur public et les entreprises.

Ainsi, à la demande de nombreux Français, les énergéticiens vont proposer des récompenses financières aux consommateurs pour ceux qui parviendront à réduire leur consommation d’énergie durant l’hiver 2022 – 2023.

Ces initiatives sont amplifiées par les craintes de tensions sur le réseau. Compte tenu des problèmes d’approvisionnement en gaz et des difficultés rencontrées par le parc nucléaire français.

Récompense de TotalEnergies pour l’hiver 2022 – 2023

Voici donc ce que promet TotalEnergies. « Nous avons apporté une aide sur l’essence. Nous allons le faire sur les autres sources d’énergie« , a déclaré le PDG du groupe Patrick Pouyanné, lors du congrès du gaz qui a eu lieu ce mardi 27 septembre 2022, comme le rapportent les colonnes du journal Les Échos.

Ainsi, le lendemain, mercredi 28, le dispositif de TotalEnergies a été détaillé.

Le dispositif de TotalEnergies

Le groupe a affirmé qu’il « récompensera ses clients. Qui réduiront leur consommation d’électricité d’au moins 5 % cet hiver 2022″. À savoir, du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023. TotalEnergies a baptisé cette prime « Bonus Conso ». Elle pourra atteindre de 30 à 120 €. « Selon la baisse de consommation qui sera réalisée par le client. » Par rapport à celle de l’année dernière. Souligne le communiqué de presse de TotalEnergies.

Ainsi, par exemple, pour recevoir 120 €, il faudra économiser 20% de sa consommation. Durant l’hiver 2022, les clients de TotalEnergies devraient aussi recevoir des “bilans conso”.

L’offre de l’énergéticien s’adresse aux clients ayant un contrat d’électricité au minimum depuis novembre 2021. Équipés d’un compteur Linky communicant. « Trois millions de foyers concernés« , précise-t-il.

Les personnes qui réduisent effectivement leur consommation verront le montant de leur prime soustrait sur leur facture à la fin de l’hiver.

Récompense d’Engie

De son côté, Engie entend aussi récompenser la sobriété énergétique pour cet hiver 2022 – 2023.

Il prendra la forme de défis journaliers, a annoncé le groupe qui a baptisé son dispositif “Mon Bonus Engie”. Il sera effectif dès la mi-octobre.

Total Energies

La démarche de TotalEnergies se rapproche de celle qu’Engie avait annoncée, avec la première campagne « Mon Bonus Engie«  lancée mi-octobre. Celle-ci concerne les clients particuliers qui auront donné leur accord « pour accéder à leurs données de consommation d’électricité quotidienne et se seront déclarés intéressés pour participer à des défis journaliers les jours de tension sur le réseau électrique ».

Engie a donc indiqué que « Le défi journalier consiste à réduire de x % sa consommation d’électricité. Par rapport à sa consommation prévisionnelle, basée sur la consommation du client le même jour des trois dernières semaines précédentes. (J-7, J-14 et J-21) ».

« Entre un et trois jours avant le jour dit, on lance un défi. “Mon Bonus Engie qui fixe un objectif de réduction de consommation compris entre 10 et 20 % selon la météo et les besoins du réseau », a souligné Marion Deridder-Blondel, directrice marketing particuliers chez Engie France. La remise pourrait atteindre « entre 5 et 10 € par défi », selon cette dernière.

Si le client réussit à relever le défi, il recevra une prime en euros sur une cagnotte spéciale. À la fin de l’hiver 2022 – 2023, les bonus accumulés sur cette cagnotte seront versés aux foyers concernés.

Les objectifs de réduction de consommation, tout comme les montants de bonus de chaque défi, évolueront au cours de l’hiver afin de trouver les combinaisons les plus efficaces”, a assuré le fournisseur dans les colonnes de TF1 Info.

Deux conditions sont obligatoires pour pouvoir participer à ces défis :
  • avoir donné son accord à Engie pour qu’il accède à vos données de consommation d’électricité quotidienne
  • s’être déclaré intéressé pour participer à des défis journaliers les jours de tension sur le réseau électrique.

Récompense d’EDF pour l’hiver 2022 – 2023

Chez EDF, l’approche est un peu différente, avec, déjà, l’existence depuis de nombreuses années de contrats permettant de faire des économies sur son électricité en déportant ses consommations sur certains jours (bleus ou blancs) plutôt que d’autres (rouges).

Par exemple, EDF propose. En cas de réduction de consommation de 95% les jours de grand froid, un tarif extrêmement avantageux à l’année. Il sera, bien sûr, proposé pour cet hiver 2022 – 2023 ;

À l’image de l’offre “Tempo” déjà disponible chez EDF. “300 jours par an, le prix du kilowattheure est au tarif très compétitif de 15,3 centimes. Mais 22 jours par an, en plein hiver, le tarif flambe et passe à 63,7 centimes. Les clients reçoivent alors SMS et mails”, explique TF1 Info.

L’entreprise devrait expliquer plus en détail son dispositif de “primes” dans les prochains jours.