Allocation de soutien familial : voici le montant après la revalorisation à venir

L’Allocation de Soutien Familial (ASF) est versée à toute personne élevant seule un ou plusieurs enfants de moins de 20 ans. Dès le mois de novembre 2022, relativement à la loi pourvoir d'achat, elle sera revalorisée de 50%. Quel montant ? Quelles conditions ? Quelles démarches ? Il était une pub vous explique tout.

Source : iStock

 Depuis de nombreux mois, au regard de la reprise économique mondiale après la période de ralentissement due à la Covid-19, les prix augmentent considérablement et pèsent sur le quotidien des Français. Pour faire face à une inflation galopante, dès l’automne 2021, le Gouvernement a pris des mesures massives, offrant ainsi des allocations et des aides exceptionnelles. Mise en place d’un bouclier tarifaire (gaz et électricité), d’une ristourne carburant, d’une indemnité inflation, d’un chèque énergie… Et autres aides exceptionnelles. Ainsi, grâce à un gros arsenal, la France se retrouve tout de même avec la plus faible inflation de la zone euro.

Parmi tous les coups de pouce, et c’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron afin de soutenir les familles monoparentales et particulièrement les mères seules, la pension alimentaire minimale fera l’objet d’une revalorisation. En effet, selon la feuille de route du ministère des Solidarités, diffusée après le séminaire gouvernemental qui s’est tenu ce mercredi 31 août 2022, l’Allocation de Soutien Familial (ASF) sera revalorisée de 50% dès le mois de novembre 2022.

Revalorisation de l’Allocation de Soutien Familiale

C’est une année au rythme de l’inflation qui attend les Français. Ainsi, dans un contexte économique très difficile, des mesures d’aides exceptionnelles en faveur du pouvoir d’achat ont fait l’objet de votes durant l’été. Certaines d’entre elles déjà versées et d’autres arrivent bientôt. Le gouvernement fait tout pour aider les personnes qui sont les plus précaires.

Ainsi, les parents isolés qui élèvent seuls un ou plusieurs enfants peuvent bénéficier de certaines allocations. L’Allocation de Soutien Familial (ASF) en fait partie.

Bonne nouvelle ! Cette ASF sera revalorisée de 50 % dès novembre 2022. Le gouvernement offre ainsi un soutien aux familles monoparentales et il en fait d’ailleurs une priorité. Aussi, il a pris la décision d’étendre le complément de libre choix du mode de garde (CMG). Actuellement accordé pour la garde d’enfants de moins de 6 ans, il profitera bientôt aux parents isolés qui font garder leurs enfants jusqu’à l’entrée au collège.

Pour mémoire, l’Allocation de Soutien Familial est une prestation financière de la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA). Ainsi, elle s’adresse aux parents isolés élevant seuls un enfant et qui ne perçoivent aucune aide de l’autre parent ou une pension alimentaire au montant faible.

Quel sera le nouveau montant ?

Le montant de l’Allocation de Soutien Familial (ASF) revalorisé de 50%. Il passera ainsi de 122,92 € à 184,38 € maximum par mois et par enfant à charge pour les parents. Qui élèvent seuls leur enfant. Et de 163,87 € à 245,80 € par mois et par enfant à charge pour les personnes qui ont recueilli un enfant privé de l’aide de ses deux parents.

Aussi, à noter que les parents recevant une pension alimentaire inférieure à un certain montant ont droit à l’ASF différentielle. Ainsi dès novembre, s’ils perçoivent une pension inférieure à 184,38 €, la CAF ou la MSA leur versera un complément permettant d’atteindre ce montant.

Il est important de noter que l. ‘Allocation de Soutien Familial n’est pas prise en compte dans le calcul du RSA et de la prime d’activité.

Cette revalorisation prendra donc effet sur les allocations du mois de novembre. Qui feront l’objet d’un versement le 5 décembre prochain.

Pour information, l’Institut Montaigne, durant la campagne présidentielle, avait évalué le coût de cette mesure à 900 millions d’euros par an, sur la base d’une dépense de 1,8 milliard en 2020 pour 813 000 bénéficiaires.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’Allocation de Soutien Familial ?

Pour mémoire. L’ASF versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA). Aux parents qui élèvent seuls un ou plusieurs enfants. Âgés de moins de 20 ans et privés de l’aide de l’un de ses parents.

Ainsi, pour y avoir droit, voici les conditions :

  • Résider en France
  • Vivre seul
  • Avoir au moins un enfant à charge
  • Ne touchez aucune pension alimentaire, l’autre parent étant décédé ou ne payant pas la pension.
  • Percevoir une pension alimentaire dont le montant est inférieur à 122,93 € (184,38 € à compter du mois de novembre 2022)
  • Le juge n’a pas encore fixé le montant de la pension.

Ainsi, à partir du mois de novembre 2022. Si le montant de la pension alimentaire reçue est inférieur à 184,39 €, vous percevrez l’ASF différentielle. La CAF ou la MSA vous versera donc un complément permettant d’atteindre les 184,39 € sus-cités.

L’ASF peut être versée à titre d’avance lorsque l’autre parent ne verse plus la pension alimentaire qui a été fixée. La CAF ou la MSA engage une procédure de recouvrement auprès de l’autre parent.

Quelles sont les démarches à effectuer pour percevoir l’ASF ?

Vous êtes allocataire : 
Une seule demande en ligne pour l’Allocation de Soutien Familial, l’aide au recouvrement et l’intermédiation familiale. Rendez-vous dans l’Espace Mon Compte de la CAF, rubrique « Simuler ou demander une prestation ».
Pour un enfant orphelin, l’ASF fait aussi l’objet d’un versement automatique si vous avez déclaré le décès du parent concerné. Si vous étiez séparé du parent décédé, contactez votre CAF. Ainsi, vous trouverez tous les renseignements dans la rubrique « Le père ou la mère de mon enfant est décédé ».

Vous n’êtes pas allocataire :
Rendez-vous dans la rubrique « Faire une demande de prestation » pour créer votre espace personnel et aussi faire votre demande.

Pendant combien de temps l’Allocation de Soutien Familial est-elle versée ?

Le versement de l’allocation de soutien familial cesse :

  • le mois du vingtième anniversaire de l’enfant
  • Si vous reprenez une vie commune (concubinage, Pacs, mariage ou remariage). Sauf si vous avez recueilli un enfant dont vous n’êtes ni le père, ni la mère
  • Si vous n’assumez plus la responsabilité affective, éducative et financière de l’enfant
  • Si vous n’avez pas engagé de démarches judiciaires pour faire fixer une pension alimentaire