Zara frappe très fort avec sa sublime collection de bijoux en collaboration avec Elie Top

Zara compte bien attirer un tout autre public avec des bijoux relativement chers mais de qualité, réalisés en collaboration avec Elie Top.

Source : iStock

Zara est l’une des enseignes de prêt-à-porter préférées des Français. Tout simplement car ils jugent la qualité au rendez-vous et les prix intéressants. On le sait, Zara suit la mode et les tendances afin que les acheteurs soient toujours à la pointe du style. C’est pourquoi le succès est au rendez-vous. Cette fois-ci, Zara propose une collaboration avec le grand designer français Elie Top. Au programme, de superbes bijoux proposés à un prix relativement élevé. Mais la qualité est au rendez-vous et vous serez plus que jamais fashion en achetant une bague ou un bracelet issus de la collaboration.

Zara frappe fort en sortant ces superbes bijoux

Au programme, des bijoux en forme d’abeille, de superbes bagues, des broches, des colliers rigides, des chaînes (pour le cou et pour le dos) et même des bijoux à mettre sur les ceintures. On aurait bien tort d’oublier de citer les superbes boucles d’oreilles, ainsi que les bracelets. Les prix risquent d’en étonner plus d’un mais restent très intéressants pour une collaboration de cet acabit. Le produit le moins cher est la bague, vendue 59.95 euros en édition limitée. Le bijou le plus cher est le collier aux cristaux Swarovski, vendu à 289 euros.

Elie Top est particulièrement fier de cette collaboration et des créations : “Enchanté par la perspective de créer cette collection de bijouterie exceptionnelle pour Zara et de laisser libre cours à mon imagination, je me suis plongé dans un songe éveillé. Ce rêve baigné de soleil a inspiré cette capsule, un chant issu de la Terre“.

Zara a en tout cas trouvé le bon moyen de s’assurer une belle image en enchaînant les collaborations. Et cela se ressent sur le chiffre d’affaires. Au deuxième semestre, il était de 10,927 milliards.

Zara vous aide à être branché en automne

Pour cette nouvelle saison, le maître-mot est sans aucun doute la folie. Il va falloir mettre, dans votre garde-robe, un peu de folie. Zara l’a bien compris. La marque suit les tendances. C’est pour cela qu’elle propose une veste tout à fait splendide et étonnante. Cette veste a deux atouts : sa couleur rose fushia d’un côté, et ses frous au bout des manches de l’autre. Avec elle, impossible de passer inaperçu. Vous marquez le coup pour la rentrée en décidant de la porter et vous imposez votre style unique et novateur.

Cette veste a l’avantage d’être polyvalente. Vous pouvez tout aussi bien la porter à l’université en enlevant les froufrous, en soirée pour se faire remarquer, ou à l’occasion d’un repas entre amis. Avec elle, vous allez être visible de loin. Et c’est tant mieux car c’est le résultat qui est recherché quand vous décidez de porter ce genre de pièce colorée. Il est grand temps de commencer la rentrée en se faisant remarquer. Oubliez les bancs de la fac au fond, les habits gris et ternes. Vous devez vous imposer cette année.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ZARA Official (@zara)

Le succès malgré les polémiques

Comme vu plus haut, Zara réalise toujours un chiffre d’affaires incroyable. Ce sont des millions de personnes dans le monde qui achètent leurs vêtements dans les magasins de la marque.

Il n’en reste pas moins que les polémiques sont nombreuses à concerner la marque espagnole, et ce qu’on appelle la fast-fashion en règle générale. Les conditions de travail des salariés, à l’étranger, sont souvent pointées du doigt, d’autant plus que certaines créations proviennent de Chine, pays connu pour ses camps de travail où se trouvent les ouïghours, cette communauté persécutée.

Le désastre écologique que représente la fast fashion est également mis en avant, sans pour autant que cela ne fasse baisser l’incroyable chiffre d’affaires de la marque.

Les enseignes savent qu’elles ont aujourd’hui l’obligation de s’adapter. Si elles ne le font pas pour la planète, elles le font pour elles, pour soigner leur image de marque. Le plus important n’est pas là. Il est impératif que les comportements changent. L’industrie vestimentaire est l’une des plus polluantes au monde. Si les géants de cette industrie n’agissent pas, alors qui le fera ?