Coupures d’électricité : voici les règles du gouvernement à mettre en place dès cet automne

Le gouvernement a lancé une campagne de sobriété énergétique à appliquer. Une mesure de prévention pour éviter les coupures d'électricité.

Source : IStock

L’arrivée de l’automne, début des périodes des fraîches températures, annonce une forte hausse de la demande en électricité. Certains experts estiment que les capacités du réseau électrique en France ne suffiront pas aux consommateurs dans les mois qui suivent. Une pénurie d’électricité risque alors de se produire. Le gouvernement a indiqué quelques consignes à respecter pour réduire à 10 % la consommation en énergie. On vous dit tout.

La météo de l’électricité

Le président de la République souhaite que l’ensemble de l’Hexagone contribue à la « sobriété énergétique ». Une préconisation suivie de quelques consignes à respecter afin d’éviter les risques de coupure de courant.

Ces règles vont ainsi permettre de réduire les consommations électriques. Pour ce faire, France Télévisions va diffuser la météo de l’électricité appelée Ecowatt sur ses antennes. À travers des pictogrammes, les consommateurs pourront voir en temps réel le niveau d’électricité disponible dans le pays.

Le signal du dispositif Ecowatt sera réparti en trois couleurs. Le vert signifie que le niveau est normal tandis que l’orange indique que la tension est tendue. Si le signal est en rouge, cela voudra dire que les coupures seront inévitables.

Les téléspectateurs devront agir en fonction du pictogramme indiqué à l’écran. À partir de l’orange et surtout le rouge, les Français devront modérer leur consommation électrique. Les pics se produisent en général entre 8 h et 12 h et entre 18 h et 20 h.

À noter que la télévision, la cuisson et le chauffage sont gourmands en énergie. Il faudra penser à adapter les heures de cuisson et les activités énergivores selon la météo d’électricité.

Les règles à respecter

En temps normal, les lumières de la tour Eiffel s’éteignent à 1 heure du matin. Selon nos confrères du Parisien, ces lumières se sont éteintes à partir de 23 h 45 depuis le 23 septembre dernier. Une décision convaincante pour inciter les Français à la sobriété énergétique.

Toutefois, les scientifiques estiment que cela ne sera pas suffisant pour éviter les tensions au niveau de la consommation d’électricité. Le gouvernement souhaite que les Français commencent à économiser dès cet automne.

Des consignes à respecter

Le site Ecowatt indique les consignes à respecter pour réduire les dépenses énergétiques des foyers. Lors des heures de pointe, il faut limiter ou réduire l’éclairage de son logement. Il faut aussi décaler les usages domestiques et faire preuve de modération sur l’utilisation des appareils de cuisson.

Par ailleurs, le président de la République a préconisé une température idéale sur l’utilisation du chauffage. Les Français sont invités à régler la température à 19 °C cet hiver. Une mesure que 80 % des Français sont d’accord pour les appliquer dans les bâtiments publics et dans les entreprises privées.

Près de 71 % sont prêts à appliquer cette température de chauffage dans leur domicile. Avec les tarifs des énergies qui montent en flèche, cela permettra une économie pour les ménages. Le gouvernement prévoit aussi des limitations d’approvisionnement.

Une mesure qui fait l’unanimité chez 57 % des Français. Ces derniers adhèrent au rationnement chez les entreprises en gaz et électricité aux heures les plus tendues. Une partie des sondés pensent également qu’il faut privilégier les particuliers sur l’approvisionnement.

Une possibilité de coupure de courant

Les coupures de courant interviendront lorsque les mesures ne suffiront pas. Les délestages tournants peuvent durer deux heures au maximum et pendant des heures spécifiques. Le dispositif touchera les usagers les moins prioritaires.

Cependant, certaines zones de la France devront se préparer à ces éventuelles coupures d’électricité. L’associé chargé de l’énergie chez WaveStone explique que ces zones énergivores sont moins interconnectées au réseau.

Ces zones n’auraient pas le moyen de production propre et sont donc susceptibles aux risques de coupures. Les habitants de ces zones doivent s’assurer de pouvoir se chauffer même en cas de délestages.

Chauffage

Il faut par exemple garder un chauffage d’appoint. Ils devraient garder des lampes de torche, des bougies ou des lampes à pétrole pour s’éclairer lors des coupures. Pour garder une communication avec l’extérieur, il faut se munir d’une batterie externe.

Ainsi, le téléphone portable pourra se charger. En cas de coupure, les Français sont invités à signaler Enedis et demander l’évolution de la situation. Pour ce faire, il faut contacter le numéro 09 72 67 50 XX. Il suffit de remplacer les deux derniers chiffres par le numéro du département.

Vous devriez également penser à économiser votre consommation pour réduire la facture d’électricité. En effet, certains appareils présents dans votre maison peuvent être plus énergivores que les autres. Ils consomment encore plus d’énergie quand ils sont en veille.

Les appareils à surveiller pour alléger la facture d’électricité

Un ordinateur fixe en veille dépense environ 209 kWh par an. Un équivalent d’environ 35 euros sur la facture d’énergie. Il sera mieux de débrancher votre PC fixe lorsque vous avez fini de l’utiliser. Il en est de même pour le sèche-linge qui dépense 103 kWh par foyer annuellement.

Un consommateur d’électricité qui ajoute 17 euros de plus sur la facture énergétique quand il reste en veille. Il ne faut pas oublier la télévision qui dans de nombreux foyers reste en mode veille tout au long de l’année.

Les mises en veille

Cette mise en veille consomme près de 77 kWh d’où 13 euros en plus au niveau des dépenses énergétiques. La box Wi-Fi quant à elle dépense près de 61,30 kWh tous les ans. Un montant de 10 euros de frais d’électricité en plus. Pour mieux économiser, veuillez débrancher votre routeur la nuit.

Lorsque vous n’utilisez pas votre console de jeu, ne la mettez pas en mode veille. Elles consomment 42 kWh qui sont l’équivalent de 7 euros supplémentaires. Si vous avez l’habitude de laisser vos chargeurs sur les prises, sachez qu’ils dépensent 2,3 kWh par an.

Une somme de 33 centimes de plus sur les factures d’électricité. La mise en veille de la machine à laver peut vous coûter 8 euros en plus. Ne laissez pas votre lave-linge branché en permanence, car sa consommation est d’environ à 51,5 kWh par an.

Le mode veille du four à micro-ondes quant à lui dépense près de 25,90 kWh d’énergie chaque année. Cela peut vous coûter 4 euros de plus.