Arnaque sur internet : voici les astuces pour s’en protéger

Pour protéger les victimes d'arnaque sur internet, ministère de l'Intérieur a dévoilé une application pour se protéger des escroqueries !

Source : iStock

Tous les jours, de nombreuses personnes se font escroquer sur internet. Et pour cause, plusieurs se font souvent avoir par une arnaque bien ficelée. En revanche, il y a des choses à appliquer pour bien s’en protéger.

Une application pour mieux se protéger

Les escrocs ne cessent d’améliorer leurs arnaques et il devient de plus en plus difficile de les déceler. Certaines victimes se retrouvent donc dépouiller de plusieurs centaines voire milliers d’euros.

Si certains arrivent à trouver les failles d’une arnaque, d’autres, en revanche, tombent dans le panneau. Pour venir en aide aux victimes, le ministère de l’Intérieur a décidé de lancer une nouvelle application.

Il s’agit de « Ma Sécurité. Cette dernière permet aux utilisateurs de découvrir les services de police ou de gendarmerie porche de chez eux. Mais ce n’est pas tout. Elle donne aussi des conseils et des informations très utiles.

Dès la première utilisation, « Ma Sécurité » propose un tuto pour faire ses premiers pas en toute simplicité. Vous pouvez d’ailleurs personnaliser votre profil afin d’indiquer les thèmes qui vous intéressent le plus.

Nos confrères de Public ont d’ailleurs indiqué cette application s’avérer très utile pour lutter contre une arnaque. Dans un 1er temps, le média a révélé qu’il y avait une carte présentée avec plusieurs points.

Pour une meilleure utilisation, il faut rentrer son code postale et accepter la géolocalisation. Une fois ces infos rentrées, vous pourrez découvrir où se situent les commissariats et gendarmeries les plus proches de chez vous.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par POSITIVR (@positivr)

Un outil pour porter plainte contre une arnaque

Lorsque vous appuyez sur un point, vous pouvez alors découvrir les coordonnées, les horaires d’ouverture. Mais aussi l’itinéraire pour vous rendre dans une gendarmerie ou commissariat. Mais ce n’est pas tout.

Si besoin, vous avez aussi la possibilité de prendre rendez-vous via l’application. Cette dernière possède quatre onglets. À savoir « Accueil », « Actualités », « Conseils » mais aussi « Numéros utiles ».

Sur la page d’accueil, vous pouvez cocher trois options : « Je suis victime », « Je signale » ou encore « Je m’informe ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’interface est très utile si vous êtes victime d’une arnaque.

Les utilisateurs peuvent aussi retrouver l’outil « Thésée ». Ce dernier est très utile pour lutter contre les pièges des escroqueries.

En effet, Public indique qu’elle « vient compléter des solutions de signalement et de préplainte en ligne déjà existantes. Elle permet de déposer plainte à distance« .

Ce nouvel outil concerne les victimes d’une arnaque internet. À savoir « le piratage de messagerie. Le chantage. Le rançongiciel. L’arnaque sentimentale. Mais aussi petite annonce. Et sites de vente frauduleux ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par POSITIVR (@positivr)

Les démarches à suivre

La victime doit répondre à plusieurs questions au sujet de l’arnaque dont elle a été victime. Par la suite, l’application va la diriger vers un dispositif plus adapté.

Elle va pouvoir porter plainte ou encore effectuer un signalement en ligne. Comme l’indiquent nos confrères de Public, il va falloir se connecter via France Connect.

Une fois cette étape effectuée, vous pouvez remplir un document pour votre plainte. Par la suite, vous recevrez un récépissé et une copie de votre plainte virtuelle. Cela permettra donc de mettre rapidement fin aux arnaques qui sévissent sur la Toile.

Une chose est sûre, trop d’arnaques continuent de se multiplier sur la Toile. Certains escrocs ont récemment utilisé la mort de la reine Elizabeth II pour dépouiller leur victime.

Rien n’arrêtent les personnes malveillantes et ces dernières font toujours preuve de plus d’ingéniosité. Affaire à suivre donc !