Léa Drucker s’effondre en larmes en découvrant la photo d’un endroit très cher à son cœur

Nathalie Lévy accueille Léa Drucker pour la deuxième saison de l'émission En Aparté, marquée notamment par les larmes de l'invitée.

Source : Getty Images

Dans l’émission En Aparté, il n’est pas rare que les invités se dévoilent, et racontent des souvenirs intimes, des pensées qui le sont tout autant. Ils laissent leurs émotions parler pour eux. De quoi offrir de beaux moments de télévision grâce à ce concept original. Léa Drucker risque de se rappeler pendant longtemps de son passage dans l’émission. Et pour cause, en découvrant l’image de l’île Chausey, elle n’a pas pu retenir ses larmes. Mais plutôt que de les ravaler, elle les accueille et explique pourquoi elle est si émotive.

Léa Drucker fond en larmes dans l’émission En Aparté

Vendredi 23 septembre, Léa Drucker est invitée dans l’émission. Elle découvre alors des objets qui rappellent à la fois sa carrière professionnelle et sa vie personnelle. Dès qu’elle arrive sur le plateau, les larmes coulent. En effet, elle éclate en sanglots au moment où elle s’approche de la baie vitrée. 

« Ça me rend curieusement très émotive de voir ça. Je ne m’y attendais pas, pardon… Ça m’a cueilli, pourtant c’est très beau« . Elle fait référence à une photo de l’île Chausey. Une île importante pour elle, ce qui explique ces larmes. « C’est l’île de mon enfance. Ça touche à des gens que j’ai énormément aimés. C’est un endroit que j’aime énormément. »

L’actrice apparaît alors totalement bouleversée par la simple vision de cette île. « Et c’est drôle parce que j’en ai vu des photos aujourd’hui, c’est un paradis un peu perdu qui touche à…« . Elle ne parvient pas à finir sa phrase tant l’émotion est vive. Mais Nathalie Lévy, bienveillante, est là pour l’aider. « Qui touche à votre patrimoine sentimental, familial, vos grands-parents, votre grand-mère« . « Je peux y retourner aujourd’hui, j’ai des amis, mais le fait de le voir en grand comme ça, ça m’a surprise. », assure alors Léa Drucker.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Léa Drucker (@leadrucker)

Un endroit qui rappelle son enfance à Léa Drucker

Léa Drucker, très proche de ses grands-parents, se rappelle son enfance, faite de fantaisies et de musique. Elle se rappelle également d’une « grande sécurité et puis beaucoup d’humour, beaucoup d’esprit. Puis c’est l’enfance aussi, ce sont des rêves d’enfance. »

Elle tient à parler de ses larmes, de l’émotion qui la prend quand elle voit cette île. « C’est vrai que c’est surprenant. Ce qui est joli, c’est d’avoir des émotions qui vous surprennent […] Tout d’un coup, on se fait attraper par des images, des sensations. C’est ce que j’aime dans mon métier. Parfois, on est sur un plateau de tournage ou une scène de théâtre et puis il y a une image qui vous arrive dessus puis ça vous emmène dans des états. C’est assez magique. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Léa Drucker (@leadrucker)

En aparté, une émission qui revient pour sa deuxième saison

C’est avec enthousiasme que Nathale Levy revient pour une deuxième saison de son émission. Désormais, elle sait ce que les téléspectateurs aiment. C’est donc moins stressée qu’elle a commencé les tournages. Pour donner l’eau à la bouche aux téléspectateurs, elle a notamment annoncé une nouveauté.

« On va recevoir notre premier duo. C’est la nouveauté de cette 2e saison. On pousse un peu les meubles si j’ose dire et, effectivement, on va recevoir Olivier Nakache et Éric Toledano. C’est une super expérience car ils sont évidemment complémentaires. C’est un binôme formidable. Cela s’est fait avec un naturel époustouflant parce qu’eux-mêmes sont d’une grande humanité. Ils ont trouvé leur place dans l’appartement et nous avons trouvé notre rythme avec eux. On a fait aussi Enrico Macias avec son petit-fils, Symon« .

Elle sait que son émission est réussie quand les invités jouent le jeu… mais sans jouer un rôle. Il faut qu’ils soient eux-mêmes. Il faut qu’ils accueillent, comme Léa Drucker, leurs émotions. Sans chercher à les nier, à les déguiser, ou à les minimiser.

« Les ingrédients d’une bonne émission, c’est la générosité de l’invité, et pas de posture, pas de phrases toutes faites avec des éléments de langage. C’est une manière que l’invité a d’accepter les ratures, les blancs, les hésitations. Ça, pour moi, c’est une belle émission. Ce que je veux c’est que l’invité accepte d’être déraciné de l’immédiat« .