Impôts 2022 : ces Français concernés par le nouveau prélèvement

Ce lundi 26 septembre 2022, la Direction générale des Finances publiques effectuera un prélèvement dans le cadre de l’impôt sur le revenu de l’année 2021. Quel sera le montant de ce prélèvement ? Quels sont les contribuables concernés ?

Source : iStock

Une nouvelle qui n’est jamais agréable attend certains contribuables ce lundi 26 septembre. En effet, en découvrant leur avis d’imposition, certaines personnes qui ont encore un solde à verser ont appris qu’ils devront à nouveau payer des impôts à cette date.

22,5 milliards d’euros : c’est le montant qu’un très grand nombre de contribuables doivent aux impôts 2022. Cette dette s’explique donc principalement par un prélèvement à la source pas assez important constaté lors de la déclaration de revenus complétée au printemps. En effet, la somme prélevée sur les revenus de 2021 de certains contribuables ne permettait pas de couvrir entièrement le montant de l’impôt. Il existe un autre cas de figure. Explications.

Impôts 2022 : Qui est concerné par ce nouveau prélèvement ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par IPAF (@ipaf_agent)

Le premier réflexe à avoir est de consulter votre avis d’imposition que vous avez reçu cet été. Ainsi, si vous avez encore un reste à payer sur votre avis d’imposition, vous serez alors automatiquement prélevé lundi 26 septembre 2022.

Donc, les contribuables qui ont encore un montant à payer sur leur avis d’imposition, le prélèvement sera incontournable !. Cela concerne deux cas de figure, comme l’explique la Direction générale des Finances publiques (DGFP) :

  • Si le prélèvement à la source a été insuffisant par rapport au montant dû.
  • Si vous avez bénéficié en janvier 2022 d’une avance de réductions ou de crédits d’impôt trop importante.

Dans ces deux cas-là, un prélèvement sera effectué ce lundi 26 septembre.

Quel sera le montant de ce prélèvement d’impôts 2022 ?

Il est important de retenir que le prélèvement varie en fonction de la somme à verser. Ainsi, pour les montants inférieurs à 300 euros, l’intégralité de l’impôt sera prélevée le 26 septembre. Si le reste à payer est supérieur à 300 euros, le paiement aura lieu en 4 fois. Ce sera entre les dates du 26 septembre et du 27 décembre. Dans ce cas, une somme sera prélevée chaque mois :

Quatre prélèvements des impôts pour les sommes plus importantes

  • le 26 septembre.
  • Le 27 octobre.
  • Le 25 novembre.
  • Le 27 décembre.

Surtout, retenez bien ces dates !

Attention ! Si vous avez changé de compte bancaire entre la date de votre déclaration et celle d’aujourd’hui, il faudra le signaler en ligne sur impots.gouv.fr.

La direction des finances précise aussi que « pour éviter d’avoir un montant à payer l’an prochain, pensez à déclarer tout changement de situation », toujours en ligne sur le site dédié ou dans un centre des finances publiques.

Comment éviter d’être dans cette situation à l’avenir ?

Les impôts insistent lourdement sur la question : il est préférable de leur communiquer tout changement de situation qui pourrait impacter le montant de vos prélèvements. Vous pouvez le faire en ligne dans votre espace personnel.

Vous avez également la possibilité de vous rendre dans votre centre des impôts.

Votre tranche d’imposition ?

Suite à l’inflation galopante et à la baisse du pouvoir d’achat, l’État prévoit une indexation du barème de l’impôt sur le revenu. Le gouvernement va prochainement mettre ce processus en place afin de pouvoir éviter les effets de seuil. Ainsi, si vous avez bénéficié d’une hausse de salaire à cause de l’inflation, pas de stress, vous ne passerez pas dans la tranche supérieure des impôts.