Économies d’énergie : ces accessoires méconnues peuvent vous rapporter très gros

Pour faire des économies d’énergie, ces petits accessoires peuvent vous rapporter gros. Ne quittez pas, lisez ces quelques lignes.

Source : IStock

L’inflation bat son plein et n’épargne aucun secteur. Les prix montent, alors le pouvoir d’achat dégringole. Tout le monde fait de son mieux pour pouvoir payer les factures de gaz, d’eau et d’électricité… Justement, ces bons plans vous intéressent sûrement. De bons plans qui vous permettront de faire des économies d’énergie. Les détails dans cet article.

Un contexte de crise énergétique

Les Français font face, depuis le début de l’année, à une vague de hausse de prix. Leur pouvoir d’achat a baissé, mais les prix ne cessent d’augmenter. Récemment, d’ailleurs, ils ont dû se démener pour pouvoir inscrire leurs enfants à l’école pour la rentrée 2022.

Fort heureusement, ils ont pu compter sur quelques coups de pouce du gouvernement. En effet, tous les ans, ce dernier offre à certaines familles une aide pour les aider avec les dépenses liées à la rentrée. Cette année, en plus de cette ARS, certains foyers ont eu droit à une autre aide pour la rentrée.

Crise énergétique
Source : iStock

Actuellement, les Français se retrouvent dans un contexte de crise de l’énergie. Le gouvernement a, récemment, annoncé le déploiement d’une aide. Cela étant, tout autre moyen pour y faire face ne sera pas de refus.

La crise énergétique est imminente cet hiver, ils cherchent donc de bons plans pour faire des économies d’énergie. Il y a justement quelques accessoires pour cela. Pas très chers, ces accessoires font vraiment baisser les factures d’eau, de gaz et d’électricité.

Les astuces pour faire des économies d’énergie

Sans plus attendre, voici quelques-unes de ces astuces :

  • Rallumer tous les matins les multiprises alimentant les équipements électriques. C’est un moyen de baisser la facture d’électricité de 80 à 100 euros l’année.
  • Utiliser un minuteur pour sa box Internet. C’est un programmateur coûtant en moyenne 10 euros.
  • Équiper les robinets de sa maison d’un mousseur. C’est un accessoire qui réduit drastiquement sa consommation d’eau en réduisant le débit de moitié. En magasin spécialisé, le mousseur ne coûte que trois euros. De plus, on peut compter 50 à 60 euros d’économie par an.

Cela étant, le chauffage est la dépense la plus coûteuse dans un logement. Cependant, pour isoler la maison, il y a une panoplie de petits équipements, dont les boudins de porte. En effet, il y a aussi les ressorts de porte.

Pour les fenêtres, vous avez deux choix possibles : vous pouvez opter pour des joints ou des films isolants anti-froids. Ils ne sont pas chers, vous n’aurez qu’à payer quelques dizaines d’euros seulement. Il y a également les rideaux thermiques qui sont plus coûteux.

Prise
Source : iStock

En effet, leur prix s’élève à 27 euros. D’après, Delphine Baillon, ces équipements vous permettront de baisser d’un ou deux degrés votre chauffage. À noter que Delphine Baillon est animatrice énergie chez Agence locale de l’énergie et du climat à Lyon (Rhône).

Faire fonctionner son électroménager la nuit

En parlant d’économie d’énergie, Garance Pardigon a répondu à une question sur le sujet dans le JT de TF1. C’était dans la rubrique « Le 20 h vous répond » sur le plateau de Gilles Bouleau.

« Je voudrais réduire ma facture d’énergie. Est-il opportun de faire fonctionner mon électroménager la nuit ? »

Telle était la question d’un téléspectateur. Réponse : c’est un mythe. Cela étant, pour payer moins cher son électricité à certaines heures, il faut un contrat heures creuses/heures pleines. Ce qui tombe généralement la nuit, ou entre midi et deux.

Garance Pardigon a fait remarquer que sur la facture, il y a des plages horaires d’heures creuses. « Le consommateur ne peut pas choisir les horaires », a dit le Médiateur national de l’énergie. En effet, le gestionnaire du réseau Enedis fixe 8 heures creuses sur 24 heures.

Sur son site, le fournisseur historique EDF rappelle toutefois que durant les heures creuses, on paie plus cher. Cela dit, est-ce un contrat rentable ? Pour qu’il le soit, on doit consommer plus d’un tiers de son électricité en heures creuses.

Faire conctionner ses électroménagers la nuit
Source : iStock

Éviter le suréquipement d’énergie

Cela étant, en vrai, l’intérêt de ce type de contrat est environnemental. Le réseau électrique est en tension lors des points de consommation. Il est donc nécessaire de lancer des centrales de production d’électricité plus polluantes.

Exemple : centrale à gaz ou à fioul. RTE propose un site pour ceux qui veulent prendre connaissance des prévisions de tension sur le réseau. Pour ceux qui veulent rentrer dans le détail de leurs appareils, l’Ademe propose un guide sur l’électroménager.

Dans ce guide, on peut apprendre qu’éteindre les appareils en veille permet de faire 100 % d’économie sur sa facture d’électricité. Par ailleurs, il est aussi un autre moyen de faire des économies d’énergie. C’est le fait d’éviter le suréquipement électrique.

Oui, les robots pour faire des soupes, des yaourts ou des gâteaux aident vraiment beaucoup en cuisine.

« C’est compliqué de baisser la facture si on ne cesse d’augmenter les appareils électriques », explique Florence Clément.

Ce dernier a fait remarquer que les caves à vin consomment en moyenne 193 kWh par an. Il y a aussi les caméras 24 h/24, le portail qui s’ouvre tout seul, allumé 24 h/24 et la pompe à piscine. Sans oublier le climatiseur qui peut dépenser jusqu’à 188 euros par an.

Éviter le suréquipement d’énergie
Source : iStock

Par ailleurs, l’Ademe a laissé entendre que le sèche-linge est au 4e rang des appareils les plus énergivores. En se passant de celui-ci, on peut économiser 301 kW et 52 euros par an.

Utiliser efficacement ses appareils

On peut également faire des économies d’énergie en utilisant efficacement ses appareils. Selon Florence Clément :

« On confond souvent puissance et consommation. »

Le fer à repasser ou le sèche-cheveux consomment énormément de kW, mais on ne les utilise pas tout le temps. Cela ne se voit donc pas du tout sur la facture. Pour vraiment faire des économies, faites le thé avec la bouilloire et non avec le four.

En effet, ce dernier chauffe lentement et longtemps. Un autre bon réflexe est d’attendre que le lave-linge soit plein avant de le lancer. Les lave-linges, il y en a des plus gros, soit 9 kg au lieu de 6 kg.

Cependant, Florence Clément avance que des études européennes montrent que les cycles de lavage ne réduisent pas. C’est parce que l’on fait tourner des machines qui ne sont pas pleines. C’est pareil avec le lave-vaisselle.

Cela étant, voici une autre bonne idée. Choisir régulièrement le cycle « éco ». Avec ce cycle, la machine lave longtemps, mais moins chaud. Sur un lave-vaisselle, le mode éco permet d’économiser 45 % d’énergie.