Arnaque : ils pensaient construire une maison de rêve, leur quotidien vire au cauchemar…

Un couple, qui pensait faire construire leur maison de rêve, se retrouve victime d’une arnaque par le “roi de l’arnaque immobilière”. On vous dit tout !

Source : iStock

Le rêve de tout le monde. Faire construire une maison à 100 % à notre goût. Exactement les bonnes dimensions, le plan, l’agencement… Tous les aspects de la nouvelle construction viennent compléter le rêve. Toutefois, il peut parfois s’avérer difficile de trouver les personnes de confiance pour construire cette maison. Et pour de nombreux acheteurs, dans les alentours de Lyon, ont vu leur rêve tourner au cauchemar. Une arnaque qui a malheureusement fait de nombreuses victimes. Des personnes qui souhaitaient seulement voir leur maison parfaite se construire sur le terrain qu’ils ont acheté. On vous dit tout ! 

Le projet immobilier de rêve

Un couple près de Lyon a vécu une arnaque terrible qui est venu briser leurs rêves de néo-acheteurs. En effet, le cauchemar de tous les néo-acheteurs a bouleversé la vie de ce couple dans le Rhône. Ils ont versé beaucoup d’argent dans une nouvelle construction qui n’a jamais vu le jour. Une arnaque de taille qui fait de nombreuses victimes dans la région. Nos confrères ActuLyon ont rapporté l’histoire qui a choqué les internautes. En 2013, Stéphane et Isabelle ont eu envie de franchir un cap, accompagnés de leurs deux enfants. Ils songeaient depuis un moment déjà de faire construire une maison qui comporterait donc tout ce qu’ils voulaient. Ils ont donc commencé à chercher parmi les différentes offres présentes dans les environs de Lyon.

Après quelque temps de recherches, le couple a alors trouvé un projet immobilier à Toussieux, dans l’Ain. Le terrain était proposé par Orpi mais géré par un indépendant qui se présente comme le chef d’une société de construction. De plus, il se dit architecte et montre quelques plans qu’il a déjà construits. Leur avocat, Jean-Christophe Basson-Larbi, lors d’une interview, a donc déclaré : « Il leur a vendu du rêve ». Le soi-disant architecte a même ajouté des touches amusantes dans les plans, telles qu’un panier de basket sur le mur pour leur fils. Le couple a donc décidé d’acheter un des sept terrains dans le projet immobilier. Ils signent pour ce qu’ils pensent deviendra leur maison de rêve. Or, ils ne savaient guère que cet investissement allait se trouver au cœur d’une arnaque. Une situation que la famille aura du mal à gérer. 

L’arnaque qui transforme le rêve en cauchemar

Vous vous demandez peut-être comment l’arnaque peut s’implanter dans un tel achat. Eh bien, neuf ans après l’achat du terrain, pas une seule brique n’a été posée. En effet, le couple voit leurs économies s’envoler à cause des frais d’agence, de notaire, les impôts et le terrain. En tout, Stéphane et Isabelle ont dépensé près de 150 000 euros, sans aucun résultat. Comme vous l’avez sans doute compris, l’évolution de leur chantier ne se fera, en réalité, jamais. Il s’avère que le chef de société n’est en fait pas un architecte mais plutôt le chef d’une grande arnaque. Il a déjà été condamné pour plusieurs crimes similaires. Et ce, à onze reprises ! Un an après leur achat, le couple a pris la décision de porter plainte contre le soi-disant architecte et l’arnaque dont ils se trouvaient victimes

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ????ℎ (@entrenoueportage)

En 2015, l’homme se fait arrêter et incarcérer pour ne pas avoir respecté les conditions de son contrôle judiciaire. Toutefois, cela ne représente pas la fin des problèmes pour la famille. En effet, ils découvrent plus tard que le terrain, dans lequel ils ont dépensé beaucoup d’argent, se trouve sur une source. De ce fait, le bien perd évidemment de la valeur et le peu d’économies qu’il leur restait disparait petit à petit. Le jeudi 22 septembre, le couple a dû faire face à l’homme qui leur a induit en erreur et font qu’ils se retrouvent aujourd’hui victimes d’une arnaque de taille. Or, ils ne constituent pas les seuls, car 32 autres personnes se disent également victimes de cette terrible arnaque. Le faux architecte risque jusqu’à cinq ans de prison ferme.