« Je ne suis pas Céline Dion ! » : cette mise au point corsée de Florence Foresti sur sa fille Toni

Entre sa série sur Canal+, Désordres, où elle incarne une mère célibataire à tendance dépressive, et un spectacle, Boys, boys, boys, où elle parle des hommes Florence Foresti commence l'année en fanfare ! L'occasion pour l'humoriste de se confier à coeur ouvert lors d'une interview dans le dernier numéro de Télé-Loisirs.

Source : Getty Images

. Quel retour avec éclat pour Florence Foresti ! A bientôt 49 ans, elle est de retour avec son nouveau spectacle Boys Boys Boys et sa série Désordres, sur Canal+.

Ainsi, dans le cadre de la promotion de ce nouveau spectacle et de la série qui débarque le 3 octobre sur Canal +, Florence Foresti a accordé dans le nouveau numéro de Télé-Loisirs. L’occasion pour elle de parler de son actualité plutôt chargée, mais aussi de l’ensemble de sa carrière et surtout de sa fille de 15 ans, Toni.

Les incontournables de cette rentrée

Un retour en force pour Florence Foresti ! Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est effectivement une des boss de l’humour. Clairement inspirée par le mouvement #MeToo, encourageant la prise de parole des femmes, avec Boys, boys, boys, son nouveau one-woman-show, elle se régale de parler de séduction. Il faut dire que Boys, boys, boys est tout de même un titre sans aucune ambiguïté.

Alors qu’elle remontera bientôt sur scène avec ce nouveau spectacle, Florence Foresti sera également à l’affiche de la Création Originale Canal+ « Désordres », qu’elle a créée et réalisée.

Cette nouvelle fiction événement, Désordres, est l’histoire de Florence Foresti qui, « lorsqu’elle n’est pas sur scène, est une femme comme les autres. En pire. Personnalité publique, elle est aussi une mère en garde alternée, une célibataire à la dérive, une artiste en quête d’inspiration, et une angoissée chronique. » dévoile Canal+.

Désordres, qui est la première série que Florence Foresti a créée, nous plonge dans son quotidien une semaine sur deux, lorsqu’elle n’a pas sa fille à charge, pendant la création de son spectacle « Épilogue », en 2017.

Ainsi, dans les colonnes de Télé Loisirs, la maman de Toni confie ses propres angoisses et ses contraintes tant professionnelles que celles liées à sa vie au quotidien avec sa fille. Toni a 15 ans, et Florence Foresti doit la partager, en garde alternée, avec son ex, avec une organisation millimétrée.

Florence Foresti n’est « pas Céline Dion » !

Ainsi, l’humoriste avoue par rapport à son personnage dans Désordres, qu’il existe des similitudes évidentes : “Oui, il y a des ressemblances. L’appartement de la série est celui dans lequel j’ai vécu. La femme de ménage, c’est vraiment la mienne. Et le chien, c’est le neveu du mien ! Ils ont la même gueule. Je me sers de mon expérience pour aller vers des sujets plus universels. C’est ce que j’ai toujours fait. J’ai situé la série en 2017 car, après “Madame” (2016), j’étais un peu déprimée, comme après chaque spectacle : on se demande ce qu’on va faire, si on a encore des choses à dire… C’est mon spectacle suivant, “Epilogue”, qui m’a sauvée.” a-t-elle confié ?

Florence Foresti a ensuite évoqué un sujet qu’elle maitrise à la perfection : la garde alternée.

D’abord, lorsque ma fille est chez son père, mon personnage se retrouve dans une solitude absolue, ce qui donne des situations intéressantes à raconter. La vie de mère avec un enfant est encore plus drôle que celle de la mère sans enfant.” Et de préciser :  “Mais ce sont les limites de ma vie privée, et je souhaite aussi protéger ma fille. J veux bien m’exposer, moi, mais pas elle. Je ne suis pas Céline Dion ! Ai-je envie de lui faire vivre ça ? Est-elle d’accord pour que je montre ce que c’est une relation mère-fille ? Je verrai quand elle sera plus grande. Avec “Désordres”, je ne voulais pas la trahir. Mais j’ai pris des notes. Elle a 15 ans et il y a de quoi faire lorsqu’on vit avec une adolescente. Mais je lui demanderai son avis, je ne ferai rien sans son aval.”, a-t-elle répondu à la question « La série se déroule uniquement les semaines où votre personnage n’a pas la garde de sa fille. Pourquoi ? »

Et qu’en pense Toni ?

Et à la question de savoir si Toni a regardé cette fiction, Florence Foresti a répondu sans détours.  “Elle a suivi trois épisodes. Et elle a adoré, même si c’est dur de voir sa mère incarner des choses de notre vraie vie. Elle a été très émue. Je n’ai même pas changé son prénom.”