Rappel produit : ce poisson vendu dans toute la France est contaminé, les supermarchés concernés !

Encore une procédure de rappel produit de poisson dans tous les supermarchés E.Leclerc de France. Après le saumon fumé, il s'agit aujourd'hui de "filets de colin d'Alaska à la meunière" et de "filets de merlu blanc panés".

Source : iStock

Attention ! Après le saumon fumé contaminé à la Listeria la veille, Leclerc vient à nouveau de procéder au rappel de deux lots de poissons dans toute la France. Des dossiers ont été ouverts sur le site Rappel Conso et ces poissons font l’objet d’un rappel produit depuis le mardi 20 septembre 2022.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mélodie Jelu (@lespetitesrecettesdemelodie)

« >

L’enseigne de grande distribution a donc procédé au rappel produit des deux lots de poisson. Il s’agit de « filets de colin d’Alaska à la meunière » et de « filets de merlu blanc panés ». Il était une pub vous explique tout.

Un rappel produit après l’autre

La Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et aussi de la Répression des Fraudes (DGCCRF) enjoint les professionnels de l’alimentation de respecter les normes. Ces règles sont répertoriées et publiques sur le site du Ministère de l’Économie et des Finances. La DGCCRF assure aussi la gestion des alertes relatives à des produits dangereux.

Ces derniers temps, le site Rappel Conso appelle souvent à la plus grande vigilance.

Que ce soit un produit alimentaire ou non alimentaire, Rappel Conso passe au crible tous les produits dangereux. Son objectif est d’améliorer la gestion des alertes par les professionnels et de renforcer la confiance des consommateurs dans le processus d’un rappel produit. En effet, lorsqu’un produit fait l’objet d’un rappel, le professionnel doit le déclarer sur Rappel Conso. Les consommateurs ont ainsi accès à la liste exhaustive et fiable des produits dont il s’agit.

Aujourd’hui, il s’agit de poissons panés et à la meunière, en vente dans tous les supermarchés Leclerc de France.

C’est un problème d’étiquetage qui est à l’origine de ces deux procédures de rappel produit. Ceci pourrait poser un problème pour certains, notamment en cas d’allergie.

Quels sont les produits de cette procédure de rappel ?

Le premier produit concerne des barquettes étiquetées “filet de colin d’Alaska à la meunière”. Il s’agit du lot suivant : GTIN 3614909327334 Lot 22156721 avec une date limite de consommation au 28/09/2022. Ces barquettes font l’objet d’une alerte conso à cause d’une anomalie d’étiquetage. En effet, le produit emballé n’est pas du colin d’Alaska, mais du merlu blanc. Les supermarchés Leclerc demandent donc de rapporter le produit au point de vente le plus proche afin de vous faire rembourser. Cette alerte conso sera effective jusqu’au 5 octobre.

Le second produit concerne des barquettes étiquetées “filets de merlu blanc panés”. Il s’agit du lot suivant : GTIN 3614909327327 Lot 22156716 avec une date limite de consommation au 27/09/2022. Il s’agit exactement du même problème que pour le colin précédemment cité. En effet, cette fois-ci, ce n’est pas du merlu blanc pané qui a été emballé, mais du colin d’Alaska à la meunière. Cette alerte conso sera effective jusqu’au 5 octobre.

Poisson pané ou à la meunière, quelle est la différence ?

La différence de préparation entre ces deux poissons concernés par cette procédure de rappel produit est la suivante.

« À la meunière » se dit d’un mode de cuisson que l’on applique à presque tous les poissons (entiers, en darnes ou en filets) que l’on farine légèrement, d’où son nom, et que l’on poêle au beurre. Le mot « meunière » fait ici référence au meunier, c’est-à-dire à celui qui produit la farine. La méthode « Meunière » insinue donc la méthode de « la femme du meunier » et fait référence à l’utilisation de la farine au moment de la cuisson.

Quant au poisson pané, lui, est une préparation consistant en un morceau de poisson recouvert de panure ou de chapelure et qui est ensuite frit à la poêle ou au four. Paner est une opération qui consiste, avant cuisson, à saupoudrer un aliment de farine ou de chapelure, après l’avoir trempée dans des œufs battus.

Pour l’heure, la prudence est de rigueur pour ce rappel produit !