Leroy Merlin bloque les prix de 100 produits pour soutenir le pouvoir d’achat des Français !

En cette période où le pouvoir d'achat des Français est au plus bas, Leroy Merlin décide d'aider les consommateurs avec cette offre.

Source : IStock

L’inflation paralyse des millions de Français. En quelques mois, les prix ont énormément augmenté. Elle est la conséquence de la crise sanitaire (covid-19) et de la situation actuelle en Europe de l’Est. Mais ce sont bien les Français (et tous les citoyens du monde) qui en paient aujourd’hui le prix avec des prix qui s’envolent. Pour ne pas voir les rayons se vider, nombreuses sont les enseignes à mettre en place des offres exclusives. Aujourd’hui, c’est Leroy Merlin qui espère convaincre les consommateurs en bloquant les prix de cent produits de bricolage considérés comme indispensables. On vous explique.

Le beau coup de pouce de Leroy Merlin

Leroy Merlin l’a annoncé. Les prix de cent produits sont bloqués, afin de permettre à tous de continuer à faire des achats sans prendre en compte l’inflation. « 100 produits essentiels pour faire des économies d’énergie« , a indiqué l’enseigne sur Twitter. Ce coup de pouce n’est pas éphémère. S’il est temporaire, les consommateurs ont jusqu’au mois de mars 2023 pour en profiter. C’est une belle idée pour inviter les consommateurs à continuer à consommer.

Rien ne vaut des exemples pour leur donner envie. Ainsi, nous pouvons dire que le prix du rideau thermique stop-froid est de 32.50 euros. De son côté, le radiateur Luz à intertie fluide est à 215 euros, le thermostat sans fil Equation TH50 à 99.90 euros et les prises connectées Lexman à 14.90 euros. Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Que ces prix ne vont pas bouger. Alors que l’inflation devrait continuer d’augmenter dans les semaines et mois à venir, ces prix resteront les mêmes. 

Cela ne vous a pas échappé, les produits concernés sont faits pour vous aider à faire des économies d’énergie. Tout simplement car la facture s’annonce très salée cet hiver pour les Français. Ainsi, les économies sont toujours bonnes à prendre.

Leroy Merlin donne des conseils pour faire des économies

L’enseigne parle de ce coup de pouce comme d’un mode éco-activité. Elle l’accompagne de conseils pour voir sa facture d’électricité baisser. « Du tout premier geste à adopter pour chasser les courants d’air, ou éviter de laisser des appareils en veille, jusqu’à la rénovation énergétique de la maison, le recours aux énergies renouvelables ou la mise en place de systèmes connectés« . Une assistance téléphonique a même été mise en place pour aider les Français qui se sont lancés dans des travaux et de la rénovation. Ils pourront grâce à elle mieux gérer leur budget.

Leroy Merlin, par cette action, espère réduire l’impact qu’à la crise énergétique sur les foyers Français. Le souhait à long terme est de « répondre aux enjeux climatiques », toujours d’actualité, évidemment.

Le pouvoir d’achat des Français au plus bas

Outre les prix de l’électricité qui vont augmenter (de quoi annoncer un hiver difficile pour les Français), l’inflation touche tous les domaines. Ainsi, faire ses courses n’est pas une partie de plaisir pour des millions de Français qui comptent leur sous. C’est pourquoi ce genre de coup de pouce est appréciable. Car les Français se sentent écoutés. Les enseignes sont pourtant également victimes de cette inflation. Pour autant, le but est de trouver des solutions qui n’appauvrissent pas les consommateurs.

Invité sur BFM TV, le directeur exécutif de Lidl en France, Michel Biero, est revenu sur la situation actuelle concernant le prix de l’électricité. « Les coûts de l’énergie c’est énorme […] un magasin Lidl c’est 5 000 euros par mois d’électricité. On achète l’électricité pour 2023, on va être à 15.000, on fera peut-être pas tout à fait fois trois mais pas loin« .  Ce ne sont pas uniquement les magasins Lidl qui sont inquiets, mais bien l’ensemble du secteur. Des réglementations d’urgence sont demandées afin de protéger le porte-monnaie des consommateurs.

Une des solutions trouvées est par exemple d’ouvrir les magasins plus tard et de les fermer plus tard. Si les clients ne veulent pas voir le prix des courses augmenter, ils doivent faire des concessions ailleurs. Et changer donc leurs habitudes.