Impôts : cette case importante et méconnue vous prive d’une exonération, elle est très importante !

Il y a 3 ans, 8 millions de foyers fiscaux avaient perdu de l’argent. Ils ont oublié de renoncer aux impôts forfaitaires sur le revenu.

Source : IStock

Bien qu’actuellement le fisc ne livre plus de statistiques, les oublis se comptent encore par millions. En effet, voici 3 ans, 8 millions de foyers fiscaux avaient perdu de l’argent. Pour cause, ils ont oublié de renoncer aux impôts forfaitaires sur les revenus de l’épargne.

Impôts : l’objet de la case 2OP

En 2019, chaque foyer fiscal a perdu de l’argent pour avoir oublié de cocher la case « 2OP ». Une case qui est apparue la même année. Cette perte médiane de 7 euros semble insignifiante. Cependant, pour plus de 1,6 million de foyers, le trop-payé d’impôts sur le revenu atteignait 50 euros, voire plus.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by HOSANNA Finance (@hosannafinance)

Quel est l’objet de cette fameuse case 2OP ? Renoncer à la flat tax. C’est un taux fiscal unique sur les intérêts et autres gains d’épargne. Comme les 12,8 % d’impôts sur le revenu +17,2 % de cotisations sociales. Un taux fiscal qui fut introduit dès le début du premier quinquennat Macron.

12,8 % représentent des impôts forfaitaires très avantageux puisque c’est peu élevé. Cependant, si vous ne payez pas d’impôts, c’est dangereux. Cela étant, on est tous soumis à cette flat tax de 12 %.

La banque ou l’assureur la prélève à la source, et ce avant que vous ne touchiez vos intérêts. Voulez-vous renoncer à la flat tax et exiger le barème classique (0 % pour les non imposables) ? Vous devez, dans ce cas, cocher la case 2OP de la déclaration annuelle de revenus.

Des améliorations non négligeables, mais pas suffisantes

En 2020, la députée PS Valérie Rabault avait soutiré à Bercy ces statistiques détaillées. Depuis, plus aucun mot sur les oubliés de la case 2OP. Cependant, le problème n’est pas réglé.

On n’en parle pas, car la direction générale des finances publiques a apporté des améliorations lors de la déclaration. Des améliorations non négligeables qu’elle a apportées petit à petit pour éviter l’oubli. Depuis 2 ans, vous recevez un message à la fin de déclaration en ligne.

C’est pour vous prévenir si vous avez intérêt à cocher la case 2OP. Une fois que vous avez coché cette option, l’année suivante, la case est pré cochée. De plus, ceux qui avaient oublié de la cocher en 2019 ont même pu réclamer leur argent. Cela étant, ces améliorations ne suffisent pas.

Du moins pas dans la totalité. C’est en recoupant toutes les statistiques disponibles que l’on peut tirer cette conclusion. Bercy ne chiffre plus les foyers qui oublient la case 2OP. Ce qui n’est pas le cas de la DGFiP qui, elle, est transparente sur le nombre de cases cochées chaque année.

Des oublis par méconnaissance

Interrogée par MoneyVox, la DGFiP a livré son verdict. En effet, selon cette dernière, pour la mise en place, en 2019, il y avait 881 000 cochées. 1,27 million de cases en 2020 et en 2021, 1,55 million de cases.

On peut constater qu’il y a un réel progrès. Cependant, c’est encore loin des 8 millions de foyers qui auraient eu intérêt à cocher en 2019. À l’époque, la déclaration a été particulière à cause de l’année blanche des revenus.

Ce qui a très probablement réduit le nombre de foyers ayant intérêt à cocher cette case. Comme Bercy ne livre pas de statistiques, cela reste impossible à prouver. On peut seulement estimer à quelques millions le nombre de foyers non imposables oubliant de cocher cette case par méconnaissance.

Ils perdent de ce fait quelques euros, voire des dizaines d’euros dans certains cas. Petite illustration pour la compréhension. Depuis 2020, la déclaration automatique permet de vous simplifier la vie si vous n’avez pas de revenus classiques à déclarer.

Désormais, cette déclaration automatique concerne plus de 10 millions de foyers chaque année. Parmi ces 10 millions de foyers, au moins 1,8 million paient la flat tax. C’est selon les statistiques de la DGFiP. Plusieurs d’entre ces 1,8 million de foyers sont nécessairement exonérés d’impôts.

Ce qui leur donne intérêt à cocher la case 2OP. Seulement, en 2020, parmi ces 1,8 million, seuls 24 foyers ont coché la fameuse case. C’est peut-être parce que certains bénéficiaires de la déclaration « auto » ont loupé le coche.

Impôts : vous pouvez rectifier le tir

Maintenant que vous avez lu cet article, vous vous dites que vous auriez dû cocher la case 2OP. Cela dit, sachez qu’il est encore possible de rectifier le tir. Comment ? Eh bien, vous n’avez qu’à vous connecter sur le site gouvernemental des Impôts. Une fois connecté, cliquez sur « corriger ma déclaration en ligne ».

Revoyez donc votre déclaration, car cet outil n’est disponible que jusqu’à mi-décembre. D’ici là, vous pouvez rectifier vos erreurs et omissions, mais aussi réclamer crédits ou autres réductions oubliées. Alors avez-vous oublié de réclamer un avantage fiscal ? Le fisc, sans aucune pénalité, va éditer un avis d’impôts revu et corrigé. Il va vous rembourser.