Un couple au chômage touche plus qu’un couple au SMIC ? Ces révélations inattendues !

C’est un éternel débat qui réside en France. Certains restent persuadés que ne pas travailler fait gagner plus qu’un couple au SMIC.

Source : iStock

Si la France reste un pays exceptionnel pour son aide social, que ce soit sur la prise en charge médicale, mais aussi par les aides, peut-être cela peut devenir contre productif. En effet, certains couples ont bien réfléchi. Ils préfèrent vivre d’aide sociale plutôt que de travailler au SMIC et gagner que quelques euros de plus. Mais ont-ils vraiment raison ? On vous explique le verdict. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Coach Oumou (@ohd_performance)

La France, un pays d’aide

Ceux qui en bénéficient en semblent convaincus, d’autres mois. Car il est vrai qu’on peut trouver de nombreux reportages télé où l’on voit des couples préférer ne pas travailler. Parce que pour eux, s’ils travaillent tous deux au SMIC ils ne gagneront pas absolument beaucoup plus d’argent. Ainsi, cela entraine de la fainéantise et bien sûr cela n’aide pas ceux qui en ont réellement besoin.

Parce que de couples dans ce cas-là, il y en a beaucoup. En effet, de nombreuses personnes en France vient d’aides sociales. Alors, bien entendu, certaines n’ont pas exactement d’autres choix, pour des raisons de santé, de famille ou même personnelles. Mais certains autres en profitent bien. Et malheureusement, ceux qui paient, ce sont ceux qui travaillent. C’est un système qui ne plait pas forcément beaucoup. 

Des couples mieux lotis ? 

Car si de nombreux couples voient leur salaire changer radicalement entre le brut et le net, il y a une raison. Tout d’abord, dans les cotisations sociales, une part revient aux retraités. Qui, eux aussi, avant, payer pour les retraités de la génération d’avant. Mais l’autre part, elle va à ceux qui en ont besoin. Mais en ont ils réellement besoin ? Bien sûr, certains nécessitent réellement ces aides, et normalement, elles sont censées rester temporaire. Et pourtant, nombreuses sont les personnes qui en profitent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Astrid Départ (@astriddepart)

On retrouve en effet des couples qui cherchent à travailler le moins possible. C’est-à-dire travailler le minimum pour toucher du chômage et retourner la vie payée par les aides. Mais alors, ce débat de mieux vivre avec les aides ou avec un SMIC va vite prendre fin

C’est le journal Libération qui a comparé deux situations, de deux couples distincts. “On va établir la vérité des chiffres”. Ainsi, d’un côté un couple au SMIC et de l’autre un au chômage après avoir eu un SMIC. 

Le verdict

Ainsi, le verdict a vite semblé donner. D’un côté, le couple au chômage gagne 2 092 euros par mois en tout, avec allocation chômage, RSA et APL. De l’autre, on voit que le couple d’actif perçoit lui 2 858 euros par mois avec le salaire minimum et la prime d’activité. Mais pourtant, cette différence agace. 

Sur Twitter, on peut trouver que “Chez @DavidPujadas sur @LCI ce soir, en présence pourtant d’une politicienne et d’un journaliste de gauche, on nous a présenté cette infographie que le plateau a tenue pour vraie. Elle est bidon : le couple au SMIC gagne 3 158 €/MOIS, les 2 chômeurs 1914 €/MOIS. Honte à vous”. En effet, les données de ces couples ne paraissent pas justes. 

Ainsi, de nombreuses erreurs ont paru révéler. Comme la CAF le dénonce, le couple au chômage voit ses revenus bien augmenter par le RSA. “Le couple au Smic gagne 3 158 euros par mois [dont 500 euros de prime d’activité], les 2 chômeurs 1 914 euros par mois”. Mais le responsable du département emploi-formation d’ATD Quart-Monde déclare que “”Le calcul des allocations-chômage et celui de la prime d’activité sont conçus pour conserver un intérêt financier relativement important à travailler”. Mais cela ne semble pas encore motiver tout le monde à comprendre.