Taxe foncière : votre nouvel avis d’impôt pourrait cacher une terrible nouvelle !

Pour les personnes ayant adopté le versement mensuel de la taxe foncière, il se trouve disponible dans l’espace personnel depuis le 19 septembre. Et une mauvaise surprise risque de vous attendre…

Source : iStock

Tous les ans, chaque personne qui possède un bien immobilier en son nom se doit de payer une taxe foncière. Le président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers évoque la hausse de la taxe foncière qui ne cesse d’augmenter pour de nombreux Français. En effet, selon les données de la Direction générale des collectivités locales, la note se montre de plus en plus salée, et va flamber de 10 % à 15 % par rapport à 2021, voire même plus. En effet, cette année connait une hausse si significative que les propriétaires n’hésitent pas à la dénoncer. « J’ai plus que des craintes ! Nous alertons, et ça ne date pas d’aujourd’hui. Si nous mesurons, en moyenne nationale, c’est 31,74 % d’augmentation sur dix ans. C’est trois fois l’inflation et trois fois l’augmentation des loyers », précise Christophe Demerson.

Une mauvaise surprise vous attend… 

Si vous avez fait le choix de régler votre taxe d’habitation de manière mensuelle, il se pourrait que votre avis d’imposition se trouve dans votre espace personnel depuis le 19 septembre. En effet, la mensualité, donc tous les mois, tombe le 19 septembre. Or, comme tous les mois, la note ne fait jamais plaisir. Et cette fois ne fait pas exception, elle pourrait même contenir une mauvaise surprise.

Alors, si vous avez choisi la mensualisation de votre taxe foncière à la place d’un prélèvement unique, il se trouve sans doute dans votre espace personnel depuis le 19 septembre. Les avis papier, quant à eux, risquent de tomber dans les boîtes aux lettres à la fin du mois de septembre. Il convient de rappeler que les foyers mensualisés ont déjà réglé la majeure partie de la note. En effet, les versements se voient étalés sur 10 mois, de janvier à octobre 2022.

L’heure de la régularisation a sonné…

Or, cette fois-ci, la mensualisation n’empêche pas du tout la note salée. En effet, la mauvaise surprise risque bel et bien de tomber.  Si cet avis constitue l’occasion de recevoir son échéancier pour 2023, il faut aussi régulariser ce qui reste à payer pour l’année 2022. Et suite à la suppression de la taxe d’habitation pour certains. Mais aussi la hausse de la taxe foncière de 3,4 % au minimum par rapport à l’année dernière et jusqu’à 16,6 % par exemple à Marseille. Alors, la mensualité devrait se montrer supérieure aux attentes.

Il convient de noter que la taxe foncière comprend de nombreux paiements. Et ce, tels que la taxe Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) ou la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Toutefois, cet ajout ajoute du poids à la taxe et plombe particulièrement la note. En effet, on peut constater des hausses allant jusqu’à +44,3 % pour Beauvais, dans la préfecture de l’Oise.

Les villes dans lesquelles la hausse se ressent le plus

Dans les grandes villes, la taxe foncière a connu une hausse d’environ 1,9 %. Or, la hausse dépasse même les 15 % à certains endroits ! Mantes-la-Jolie (Yvelines) connaît la hausse la plus importante et donc la note sera la plus salée avec +18,8 % d’après France Bleu. Non loin se trouve Bagnolet (Seine-Saint-Denis) avec +15 %, mais également Martigues (Bouches-du-Rhône) avec +14,2 %, ou Marseille (Bouches-du-Rhône) avec +13,1 % et Tours (Indre-et-Loire) avec +11,6 %.

Cependant, certaines régions se voient beaucoup moins affectées par la hausse de la taxe foncière. Et ce, comme la région d’Occitanie. Comme le relève La Dépêche du Midi, aucune hausse à l’horizon de Toulouse Métropole cette année. La plupart des grandes et moyennes villes de la région restent sur les mêmes taxes que 2021. Certaines connaissent même quelques baisses. Et ce, tel que Castres (Tarn) avec -3,4 %, ou encore Carcassonne (Aude) avec -0,2 %.

Yvelines : la hausse la plus conséquente de la taxe foncière

Comme indiqué plus haut, les avis de taxe foncière arrivent enfin dans les boîtes aux lettres. Et de nombreux propriétaires de biens immobiliers ne s’attendent pas à la mauvaise surprise qui risque de tomber. Toutefois, cette hausse était attendue. Cela ne signifie pas qu’elle se trouve moins douloureuse. La hausse de la taxe foncière dans la vallée de la Seine n’a pas échappé aux 121 000 contribuables yvelinois qui doivent effectuer leur versement d’ici mi-octobre. Des milliers de propriétaires des Yvelines vont donc voir leur portefeuille se vider de plusieurs centaines d’euros.

Cette hausse s’explique partiellement par le nouveau taux intercommunal de 6 % adopté en 2021. Le nouveau taux a été adopté dans le but d’augmenter de 40 millions d’euros les rentrées fiscales pour GPS&O. Et ce, pour faire face à situation économique critique depuis quelques années. Plusieurs villes des Yvelines ont décidé d’augmenter leur taux communal. 

Comment effectuer votre paiement mensuel ? 

Si vous souhaitez passer en versement mensuel pour votre taxe foncière pour 2023, vous pouvez alors effectuer une demande en ligne. En effet dans le « tableau de bord » de votre espace personnel sur impots.gouv.fr. Ensuite, rendez-vous dans la rubrique « Paiements » puis « Adhérer au prélèvement pour le paiement de mes impôts (taxe d’habitation, taxe foncière) ». Et enfin « Adhérer au prélèvement mensuel ». 

La demande peut également se faire par courrier, email, téléphone ou directement en vous rendant dans votre centre d’impôts. Si le prélèvement mensuel ne vous convient pas, plusieurs moyens se trouvent à votre disposition. Et ce, pour payer la taxe foncière de votre résidence principale ou de votre résidence secondaire. Tels que le paiement à échéance, par chèque ou même en ligne.  

Vous n’avez pas reçu votre taxe foncière ? 

Vous n’avez toujours pas reçu votre taxe foncière ? Plus on approche la fin du mois de septembre, plus cela peut s’avérer inquiétant. Avant toute chose, il suffit de vérifier si elle se trouve dans votre espace « impôt.gouv ». Il faut cliquer sur la rubrique « documents » puis « 2022 ». Si vous avez dépassé la date d’exigibilité de paiement de la taxe foncière, ne vous inquiétez pas ! Or, il reste fortement conseillé d’agir rapidement. Et ce, pour éviter des mauvaises surprises telles que les majorations. Il se pourrait qu’il y ait une erreur d’envoi ou autre qui explique le retard de paiement. Il se trouve, dans ces cas, une bonne idée pour le contribuable de prouver sa bonne foi

La démarche à effectuer reste assez simple. Il suffit de joindre le centre des impôts, d’expliquer que l’avis d’imposition n’a pas été reçu. Signalez que vous souhaitez régulariser votre taxe foncière au plus vite. N’hésitez pas à signaler que vous êtes de bonne foi et que vous souhaitez une exonération des majorations. La remise vous sera faite dans la majorité des cas