Supermarché : l’eau minérale a disparu des rayons, voici pourquoi !

Intermarché, et d’autres magasins, ont pris la décision d’arrêter de distribuer les marques d’eau minérale de Danone, en raison de leurs prix trop élevés…

Source : iStock

Certains produits du géant français des produits laitiers Danone ont disparu des rayons d’Intermarché, de Delhaize, de Lidl et d’autres supermarchés. La raison de ce retrait réside dans un désaccord sur les augmentations de prix réclamées par Danone. Toutefois, ces grandes marques ne figurent pas parmi les seules à se heurter aux supermarchés. En effet, l’inflation a provoqué de multiples problèmes tant pour les consommateurs que pour les distributeurs. Ainsi, une grande marque d’eau minérale commence à manquer dans les rayons. On vous dit tout !  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Danone Yaourt (@danoneyaourt)

Intermarché ne distribue plus la marque Danone

Dans le rayon boissons, certaines marques d’eau minérales deviennent de moins en moins disponibles, supprimées des rayons par le supermarché intitulé Intermarché. Dans un magasin de la région parisienne, des produits ont pris la place des marques Volvic, Evian ou Badoit du grand groupe Danone.

« Danone représentait à peu près 35 à 40 % de notre linéaire, nous préférons arrêter des eaux qui sont extrêmement chères et mettre des eaux qui sont compétitives et qui répondent au pouvoir d’achat de nos clients ». En effet, ceci a été confié par Valéry Nguyen, le directeur d’un Intermarché à Clichy en Hauts-de-Seine. En l’absence d’accord sur le plan commercial, le grand groupe Intermarché a pris une décision. Celle de cesser toute commande concernant ces eaux auprès du fabricant. 

D’autres supermarchés retirent les produits concernés

Pour le moment, les produits du géant laitier français n’ont pas disparu des rayons des supermarchés Aldi. Or, ceux de Delhaize et de Lidl ne proposent plus aucun article de la marque Danone. Delhaize précise même, sur un panneau en rayon, qu’il compte « offrir à tout moment ses produits à des prix compétitifs à ses clients ». Mais également, qu’ « en raison de négociations difficiles avec le fournisseur, plusieurs produits sont temporairement indisponibles ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Danone Yaourt (@danoneyaourt)

« Les augmentations de prix proposées par Danone ne reflètent pas la réalité. Nous ne pouvons donc pas les accepter », a annoncé Roel Dekelver, le porte-parole de Delhaize, au magazine professionnel RetailDetail. Les hausses de prix se partagent la majorité en se basant sur une analyse comparative entre les augmentations sollicitées par le groupe français et les prix des autres fournisseurs de produits laitiers.

« Nous sommes touchés par l’inflation »

La flambée de l’inflation qui fait rage depuis plusieurs mois accentue les désaccords. Sur les prix opposant les fournisseurs aux distributeurs. Le dernier exemple en date concerne Danone. Une grande marque française qui se heurte à la contestation de Delhaize. Mais aussi de Lidl, Aldi et même Intermarché sur les hausses de prix que le groupe souhaite appliquer.

En conséquence, les consommateurs se retrouvent avec un choix plus restreint. Lorsque interrogé, le groupe Danone a tenu à justifier la hausse des prix. « Nous sommes touchés par l’inflation et plus particulièrement par la hausse des coûts de l’énergie, du transport et des matières premières », a donc souligné l’entreprise banni par Intermarché. 

« On a vu cette année Intermarché qui s’est déjà fâché avec Andros, Rana, les cafés JDE. Désormais il se fâche avec quelqu’un d’autre. Probablement parce que c’est aujourd’hui celui qui accepte moins facilement les hausses de prix que les autres ou qui est le plus à même de se battre », a donc précisé Olivier Dauvers, un expert de la grande distribution.