Prix de l’électricité : quelle augmentation prévoir en 2023 ? On vous explique !

En février 2023, on annonce une hausse du prix de l'électricité de 15%. Mais quelles solutions peut trouver l'État pour aider les Français ?

Source : IStock

Les Français s’attendent au pire. Ils savent qu’ils sont actuellement protégés par le bouclier tarifaire qui limite considérablement la hausse des prix de l’électricité. Mais à partir de février 2023, ce bouclier ne pourra plus limiter cette hausse à 4%. Elle sera de 15%. C’est déjà bien trop pour des millions de Français qui ne savent déjà pas comment boucler les fins de mois. Car outre le prix de l’électricité, c’est l’inflation en règle générale qui paralyse le pays et qui fait augmenter les prix. Par conséquent, le pouvoir d’achat d’un Français moyen n’a jamais été aussi faible, tout comme la valeur des salaires versés aux citoyens.

Hausse des prix de l’électricité : le gouvernement travaille pour la limite

Le mercredi 21 septembre, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire était l’invité des 4 V sur France 2. Il a profité de l’occasion pour faire une annonce. En effet, il partage le fait que le gouvernement pourrait tenter d’obtenir une « révision du marché européen qui fasse baisser les prix de l’énergie« . C’est une bonne nouvelle pour les ménages. Le locataire de Bercy considère en effet que les « prix sont totalement anormaux, délirants et dangereux pour notre économie« . Les entreprises comme les particuliers sont en effet les victimes d’une hausse des prix de l’électricité. Mais cette hausse aurait pu être bien plus importante.

C’est grâce au bouclier tarifaire que cette hausse a pu être contenue à hauteur de 4%. Le gouvernement fait tout ce qu’il peut pour maintenir ce bouclier. Mais à partir du mois de février 2023, ce bouclier sera moins efficace. Une hausse de 15% est prévue. Cela correspond à une moyenne de 20 euros supplémentaires par mois. Une mauvaise nouvelle, certes. Mais quand on la compare à ce qu’aurait été la hausse sans bouclier, on relativise. « Sans le bouclier tarifaire, la hausse aurait été de 180 euros par mois pour l’électricité« , nous expliquait Elisabeth Borne la semaine dernière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par occidentis (@occidentisfr)

Le chèque énergie : une première solution pour aider les plus modestes

Le chèque énergie concerne tous les Français éligibles, c’est-à-dire les plus modestes. Versé chaque année et il n’est pas utile d’en faire la demande. En effet, il s’agit d’un versement automatique. Mais alors que l’hiver arrive et que les Français se préparent à moins se chauffer pour faire des économies, le gouvernement décide d’agir. D’où la mise en place d’un chèque énergie exceptionnel. Ce dernier s’ajoute au chèque traditionnel versé d’ici à la fin d’année, sans doute au mois de décembre (aucune date officielle connu pour le moment). Ce sont 12 millions de foyers Français qui sont concernés par la mesure.

La crainte sera de devoir rationner pour l’hiver. Cela semble déjà en train de se passer puisqu’il a été annoncé que l’Université de Strasbourg fermerait ses portes deux semaines supplémentaires cet hiver. Les cours pourront se faire à distance. Mais les Français semblent agacés par cette nouvelle. Plutôt que d’interdire les enseignes lumineuses la nuit, plutôt que de réguler les vols en jet privé, la solution trouvée est de fermer les portes d’une université. Le message envoyé est considéré comme terrifiant.

Elisabeth Borne indique que « seule la sobriété et la solidarité européenne nous permettrons d’éviter un rationnement pendant un hiver rude« . Elle rappelle aux Français de ne pas se chauffer à plus de 19 degrés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Datagora (@datagora.fr)

Comment économiser chez soi son électricité ?

Il suffit parfois simplement de changer certaines habitudes pour que les factures deviennent moins élevées. Grâce à certaines astuces, vous économisez chaque jour de précieux centimes. Et à la fin de l’année, la différence est suffisamment importante pour vous donner envie d’agir. Par exemple, en commençant par acheter des ampoules économiques.

On le sait, ce ne sont pas les ampoules qui consomment le plus. On considère qu’elles représentent, en moyenne, 10% de votre facture annuelle. Mais certaines personnes achètent des ampoules qui consomment beaucoup plus. De quoi faire augmenter ce pourcentage. Alors qu’il existe des ampoules spécialement conçues pour faire des économies d’énergie. Dès lors, on aurait tort de s’en priver.

Ainsi, les ampoules qui consomment le moins appelées les « fluocompactes« . Plus simplement, elles peuvent aussi être appelées « ampoule basse consommation« . En plus de vous permettre de faire des économies, elles sont écologiques. Elles utilisent jusqu’à cinq fois moins d’énergie que les anciennes ampoules. Alors certes, elles mettent plus de temps à diffuser une lumière à pleine puissance. Mais une fois que vous verrez la baisse sur vos factures, cela n’aura aucune importance pour vous.

Les appareils électriques qu’il faut impérativement débrancher

Certains appareils dépensent plus d’énergie que d’autres. Et même en mode off. C’est pourquoi on conseille de débrancher certains objets quand vous ne les utilisez pas.

Les appareils comme la télévision et l’ordinateur sont gourmands en énergie. Quand vous ne les utilisez pas, vous pouvez les débrancher. Débranchés, ils ne coûtent pas d’argent. De même, quand vous ne chargez pas votre téléphone portable, votre tablette ou tout autre objet, ne laissez pas les chargeurs vides sur une prise. Débranchez-les. Quelques centimes économisés tous les mois. À la fin de l’année, la différence se fait ressentir.

En outre, pensez à faire fonctionner votre machine à laver uniquement quand le tambour est plein. Il serait bête de faire une machine pour laver simplement quelques vêtements.

Ces astuces vous obligent à changer, peut-être, vos habitudes. Mais elles vous aident à faire des économies… et à faire du bien à la planète. Pour elle et pour votre compte en banque, ne passez pas des heures sous une douche chaude et ne prenez pas de bain.