MaPrimeRenov : quelle augmentation du budget attendre en 2023 ? On vous explique !

Il se pourrait bien que le gouvernement décide d'augmenter le budget de MaPrimeRenov pour l'année 2023. Une très bonne nouvelle !

Source : iStock

Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRenov a remplacé le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah). Disponible pour tous les propriétaires, cette prime est très appréciée.

MaPrimeRenov : une aide très appréciée

Tous les propriétaires et les copropriétés de logement construit depuis au moins 15 ans peuvent faire appel à MaPrimeRenov. Auparavant, seuls les propriétaires qui avaient un logement terminé depuis plus de 2 ans pouvaient en bénéficier.

En revanche, sachez que cette règle est toujours applicable. Dans un 1er temps, si vous souhaitez engager un chantier pour changer une vieille chaudière au fioul. Ou encore si le propriétaire du domicile qui doit bénéficier de travaux y habite durant 8 mois par an.

Le décret indique aussi : « Le propriétaire s’engage à occuper son logement à titre de résidence principale dans un délai d’un an à compter de la demande de solde ».

Avant de révéler que « le délai de réalisation des travaux est augmenté à 2 ans« . MaPrimeRenov est aussi disponible pour tous les foyers. Et ce, peu importe leurs revenus. En revanche, il faut en faire la demande.

Il faut se rendre sur le site maprimerenov.gouv.fr. Par la suite, il faut fournir plusieurs justificatifs pour créer votre compte. Dans un 1er temps, il faudra donner votre dernier avis d’impôt sur le revenu.

Mais aussi votre adresse mail, les civilités et les dates de naissance des membres de voyer famille. Il faut aussi intégrer les devis des travaux. Mais ce n’est pas tout. Vous devez également indiquer si vous bénéficiez d’autres aides.

Une prime exceptionnelle

En 2022, de nombreux propriétaires devaient bénéficier de 1 000 euros de MaPrimeRenov pour réaliser des travaux. Cette somme devait d’ailleurs effectuer le changement d’une chaudière à énergies fossiles par une nouvelle chaudière biomasse.

Ou encore par une pompe à chaleur. Mais ce n’est pas tout. Une autre prime de 9 000 euros pourrait aussi voir le jour. Pour l’instant, les propriétaires attendent d’en savoir plus sur cette nouvelle aide MaPrimeRenov.

Nos confrères de Linternaute ont tout de même alerté sur un point qu’il faut à tout prix prendre en compte. En effet, il faut déposer son dossier MaPrimeRenov entre le 15 avril et le 31 décembre 2022.

Si vous n’effectuez pas la demande dans ces jours-là, vous n’aurez pas la possibilité d’obtenir la prime exceptionnelle mise en place par l’exécutif. Il faut donc faire attention à bien faire votre demande dans les temps.

Il vous reste encore quelques semaines avant de faire la demande. Une fois que le 31 décembre sera passé, vous n’aurez plus la possibilité de revenir en arrière. C’est donc le bon moment pour réunir tous les documents nécessaires pour la demande.

Des règles pour MaPrimeRenov à respecter

En revanche, les règles pour bénéficier de MaPrimeRenov ont fait l’objet d’un durcissement :

– Il faut que le logement soit achevé depuis au moins 15 ans à la date de la notification de la décision d’octroi de la prime. Contre 2 ans précédemment.
– Il faut occuper le logement à titre de résidence principale par le ou les propriétaires ou titulaires de droit réel immobilier. Dans un délai max d’un an qui suit la date de demande du solde de la prime.
– Par la suite, il faut que le logement soit occupé au minimum 8 mois par an. Contre 6 mois auparavant.
– Le délai de réalisation est travaux est de 2 ans. En cas d’avance, ce délai peut se diviser par deux et tombe à 1 an.

Emmanuelle Wargon, ancien ministre chargée du Logement, a donné des infos. Dans une interview accordée au Parisien en 2021, elle a confié : « Le montant [de la prime] dépendra du niveau de revenus« .

Avant d’ajouter : « Il sera plus élevé pour les foyers modestes que pour les foyers aisés ». Mais ce n’est pas tout. Dans une vidéo publiée sur Twitter, elle a fait quelques rappels pour ceux qui veulent obtenir MaPrimeRenov.

Vers une augmentation de la prime ?

Emmanuelle Wargon a indiqué : « Vous devez chercher des artisans qui sont labellisés RGE, c’est important de leur demander. [A l’issue du dépôt de votre demande], vous recevrez une réponse vous disant que vous êtes bien éligible à Ma Prime Rénov' ».

Elle a aussi expliqué : « Et vous donnant le montant de l’aide à laquelle vous avez droit ». Pour finir, la vidéo diffusée sur Twitter révèle : « Pour plus d’informations, contactez gratuitement un conseiller au 0 808 800 700 ».

Désormais, certains se demandent si MaPrimeRenov aura droit à une revalorisation en 2023. De son côté, FranceInfo a déclaré : « le gouvernement envisage d’augmenter le budget alloué à cette aide ».

« En passant de 2 milliards d’euros en 2022 à 2,6 milliards d’euros. Et ce, dans le projet de loi de finances 2023″, comme le rapporte Linternaute. Mais ce n’est pas tout. Le site a donné plus d’infos.

En effet, il a indiqué sur MaPrimeRenov : « C’est une aide à la rénovation énergétique proposée par France Rénov’ et calculée en fonction de vos revenus et du gain écologique des travaux ».

Avant de souligner : « L’objectif de rénovation de 80 000 passoires thermiques pour le gouvernement est loin d’être atteint. Car seulement 2 500 logements ont changé de performance énergétique en 2021. Et ce d’après un rapport de la Cour des comptes ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MACLEM (@maclem.groupe)

Une aide perçue deux à trois semaines après les travaux

Sachez aussi que MaPrimeRenov est une prime qui peut très bien s’accumuler avec d’autres. Il y a tout de même une limite de 20 000 euros par logement. Et ce, sur cinq ans. L’aide peut s’ajouter aux aides d’Action Logement.

Mais aussi de celles de collectivités locales. L’internaute rappelle tout de même que MaPrimeRenov ne peut pas s’accumuler avec les aides de l’Anah. Il y a tout de même un délai de versement pour cette aide.

En effet, il faudra attendre un délai de deux à trois semaines, à la fin des travaux avant de recevoir cette aide. Une chose est sûre, c’est un vrai coup de pouce pour celles et ceux qui voudront faire des travaux dans leur logement.

Comme dit précédemment, il y a tout de même certaines conditions à respecter. Certains Français espèrent aussi que le gouvernement va revoir à la hausse le prix de cette aide.

En cette période d’inflation et de crise énergétique, une augmentation serait très appréciée. Reste à savoir si le gouvernement donnera plus d’infos sur le sujet. Il faudra tout de même faire preuve d’un peu de patience avant de le découvrir. Affaire à suivre donc !