Électricité : quels Français vont subir la hausse du prix de l’énergie ? On vous dit tout !

En fonction du lieu géographique, surtout du département, il se peut que vous viviez moins bien l’augmentation de l’électricité.

Source : IStock

De plus en plus de nouvelles commencent à inquiéter les Français. En effet, le gouvernement s’exprime en ce moment beaucoup sur l’énergie et l’hiver qui arrive. Car sans nos voisins de l’Est, l’Europe se trouve très appauvri sur divers domaines. Cela a déjà pu se ressentir sur les prix de l’alimentaire, mais aussi du carburant. Pourtant, très prochainement, c’est l’électricité et le gaz qui vont en prendre un coût. On vous explique tout ici. 

L’inflation

Depuis le début de l’année, il parait difficile de ne pas remarquer que quelque chose a changé. Mais cela ne concerne pas que la France. En effet, c’est le monde entier qui est concerné. Il se trouve que depuis que la mondialisation a eu lieu, les pays sont bien moins autonomes. Cela entraine donc que si l’un des acteurs commerciaux vient à disparaitre, le monde subit de lourds changements. Et c’est ce qui se passe avec l’électricité

En effet, nos voisins de l’Est ne peuvent ou ne veulent plus commercer avec l’Europe, et même le monde. Et ce depuis fin janvier de cette année. Ainsi, tout cela se répercute politiquement, mais aussi sur la vie des citoyens, qui eux, n’y sont pour rien. L’exemple a vite semblé fait avec le carburant qui a vu ses prix exploser très vite. Mais ce n’est pas la seule énergie en cause. Il y a aussi l’électricité.

Mais voilà, ce souci d’approvisionnement survient à une mauvaise période. En effet, l’hiver approche, et bon nombre de chauffages fonctionnent à l’électricité. Ainsi, on remarque que certain mode de chauffage sont plus utilisés à des endroits en France que d’autres. Mais si jamais l’électricité venait à manquer, cela pourrait avoir de lourdes répercussions. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mairie de Séez (@mairieseez)

Les risques du manque d’électricité

Si l’électricité vient à manquer comme les autres biens, cela peut avoir des conséquences graves. En effet, des foyers pourraient se voir privé de chauffage. Car avant d’avoir une pénurie complète, il y aura des manques. Mais suivant le cours de l’offre et la demande, si l’offre baisse, les prix explosent

Pour remédier à cela, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire, autant pour le gaz que pour l’électricité. Ainsi, les hausses seront tout de même présentes, mais sembleront contrôlées. Pourtant, il commence à être question de coupure de courant pour les Français, afin de réduire la consommation énergétique. 

Le gouvernement appelle et cherche à sensibiliser le plus de Français à faire preuve de sobriété énergétique pour l’hiver qui vient. Tout cela passe par de petites actions. Mais si tous les Français font preuve de responsabilité, de civisme et d’entraide, alors les coupures ne devraient pas être nécessaires.

De petits gestes pour l’électricité

Il a paru prouver que les foyers devraient être chauffés à 19 degrés cet hiver. Une façon d’économiser de l’électricité, et de faire baisser les factures pour tous. En effet, juste un degré de moins pourrait faire baisser de près de 250 euros votre facture annuelle

De plus, pour aider les Français à moins consommer, le gouvernement prévoit d’augmenter Ma Prime Renov’. Cette dernière pourrait bien monter à 9 000 euros. Elle s’adresse à tous les Français étant propriétaires ou copropriétaire d’un bien construit il y a moins de 15 ans. Elle a pour but d’aider à financer les travaux à but énergétique. Comme le changement de chaudière au fioul ou l’isolation des murs, toits et fenêtres. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyberpret.com (@cyberpret.officiel)

Car si vous chauffez votre maison électriquement et que votre chauffage part dehors à cause d’une mauvaise isolation, alors c’est une consommation inutile d’électricité. Et cela reste précisément ce que le gouvernement souhaite éviter. Cette prime ne se base pas sur vos revenus pour dire si vous êtes éligibles ou non. Il est possible de faire des simulations en ligne. De plus, une grande aide et soutien par le biais de site interactif et de conseiller sont là pour vous accompagner. Vous avez jusqu’à la fin de l’année pour faire votre demande. C’est une offre à ne pas rater. 

Aussi, le gouvernement propose d’autres aides pour pallier l’inflation. On trouve donc les boucliers tarifaires, les primes exceptionnelles, ou encore le chèque énergie. Tout cela a pour but de venir booster le pouvoir d’achat des Français qui reste bien mis à mal depuis le début de cette année. Mais il en vient de la responsabilité de tous les citoyens pour que cet hiver ne soit pas trop difficile

Des départements plus ou moins touchés

Ainsi, on trouve différents types de chauffage en France. Il y a ceux qui fonctionnent grâce à l’électricité et qui risquent ainsi d’être très impacté par le prix de cette dernière qui augmente. Il y a aussi les chauffages naturels, avec les granulés qui eux ne subiront pas si fortement la hausse. Et enfin les chauffages au gaz, qui seront aussi impactés, car le gaz fait partie des énergies qui peuvent venir à manquer

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sowee (@sowee_officiel)

Les départements qui consomment beaucoup d’électricité 

Ainsi, les départements qui ont une forte consommation en terme d’électricité et qui se chauffe principalement par ce biais risque de beaucoup sentir l’inflation. On retrouve notamment les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, l’Ariège, l’Aube, l’Aude, la Gironde, le Calvados, la Charente-Maritime, le Cher, la Corrèze, la Côte d’or et la Manche. Mais on peut aussi trouver une forte consommation dans d’autres régions. Ainsi, les Deux-Sèvres, la Drôme, l’Eure-et-Loir, l’Eure, la Haute-Garonne, les Hautes-Alpes, l’Indre-et-Loire, le Gard, l’Indre, la haute-Savoie, le Loiret, les hautes-Pyrénées, l’Orne, l’Hérault. Mais aussi, la Marne, l’Isère, les Bouches-du-Rhône, le Loir-et-Cher, la Nièvre, la Lozère, le Lot, le Vaucluse, la Savoie, la Vendée, les Landes, les Pyrénées-Orientales, le Var et l’Yonne.

Les départements au gaz

Il y a des départements qui vont davantage opter pour un chauffage au gaz en moyenne qu’avec de l’électricité. Ainsi, ces derniers ne subiront pas trop l’augmentation de l’électricité, mais celle du gaz. Ce qui revient donc aux mêmes conséquences. On trouve parmi ces départements l’Ain, les Ardennes, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Moselle, le Nord, la Meurthe-et-Moselle, le Pas-de-Calais. Mais aussi l’Ile-de-France, l’Oise, la Somme, les Vosges,