Cette enseigne adorée des Français met la clé sous la porte à cause de la concurrence…

Cette célèbre enseigne de déstockage française ferme une vingtaine de magasins. Le supermarché est en difficulté à cause de la concurrence.

Source : iStock

Le numéro un du déstockage français a surpris les Français avec cette décision. Noz a annoncé la fermeture définitive de nombreux magasins de sa filiale. Le magasin de déstockage possède près de 325 points de vente en France. La société, qui fait un chiffre d’affaires de 550 millions d’euros, semble faire face à des problèmes liés à la concurrence.

Le groupe s’exprime

Noz s’est expliqué sur sa page Facebook. L’enseigne a alors précisé que le contexte économique de ces 2 dernières années a engendré des difficultés d’approvisionnement. Le groupe poursuit en expliquant que les opportunités d’achat sont moins nombreuses.

Un problème qui les empêche d’approvisionner correctement les 325 magasins. Cela serait la raison de la fermeture des 24 supermarchés Noz les moins performants. Le magazine LSA note que les nouvelles fermetures des magasins de l’enseigne faisaient l’objet des titres de la presse régionale.

Dans l’ouest, il y avait les magasins de Lorient, du Mans et de Saint-Brieuc. Les magasins Woippy et Forbach dans le grand Est, des magasins au nord du pays dont ceux de Courrières. Il s’agit d’un des plus anciens points de vente de l’Empire Noz qui compte 22 ans d’existence.

Un magasin de Forbach en Moselle qui a fermé ses portes en septembre 2020. Ce dernier s’était rouvert en janvier 2022, mais le revoilà fermé à nouveau.

Les concurrents gagnent du terrain

La fermeture de ses magasins pourrait-elle avoir un lien avec les deux concurrents du géant du déstockage ? Les autres enseignes de magasins de déstockage sont en pleine expansion en France.

Le groupe néerlandais Action par exemple a réussi à installer près de 700 magasins en 10 ans. Le géant britannique B&M qui a racheté la marque Babou quant à lui se trouve déjà dans 110 communes.

Ces soi-disant nouveaux venus ne font que suivre la trace de l’enseigne française créée depuis 1976. Ces autres enseignes ont presque le même concept dans leur produit que l’Empire Noz.

Ils proposent principalement de produits de déstockage, d’invendus de promotion ou des produits de fins de série. Ils proposent divers équipements, du maquillage, de l’épicerie et aussi des produits de décoration.

La concurrence est rude et les enseignes s’affrontent pour pouvoir proposer le meilleur assortiment à leur client. Il y a quelques années, le marché du déstockage ne comptait que quelques marques.

La venue des enseignes étrangères fait de l’ombre à l’historique Noz. Un spécialiste de la consommation a constaté un manque de produit pour approvisionner les magasins. Ce dernier explique que ceux qui restent ouverts ne sont pas correctement alimentés.

À Sains-en-Gohelle par exemple, le magasin Lens s’est installé il y a deux ans. Le supermarché voit déjà l’ouverture d’un magasin Action, et ce, à quelques kilomètres de son emplacement. Une cinquième implantation du groupe Action dans la région Lensoise.

Les employés le sentaient venir…

Selon certains constats, l’activité de l’enseigne est en baisse constante. Le magasin phare dans le Pas-de-Calais qui était en tête du groupe Noz a perdu 24 % de son chiffre d’affaires. En 2016, le supermarché avait vendu plus de 1,5 million de produits.

Six ans plus tard, il ne vend plus que 1,17 million de produits. Pourtant, le marché des enseignes de déstockage bat son plein. En 2021, cela représentait près de 12 milliards d’euros dans l’hexagone.

Les conséquences se font ressentir chez les employés du supermarché. En début septembre, les personnels ont expliqué qu’ils n’étaient au courant que deux ou trois jours avant les fermetures. L’un d’entre eux a confié qu’ils n’avaient plus de livraison depuis des jours.

« On paye le cumul des mauvaises années », ajoutent les employés.

S’agit-il d’une crise globale ou d’un ajustement face aux problèmes d’approvisionnement ? Le groupe n’a pas mis de commentaire là-dessus. À la fin du mois d’août 2022 encore, le leader en déstockage était dans l’émission « Capital » de la sixième chaîne.

L’émission mettait en avant la réussite du supermarché en parlant de l’excellente formation des acheteurs de chez Noz. Le programme parlait des récompenses que l’enseigne offre à ses clients. Cela fait partie des techniques piliers de l’empire Noz pour entretenir une bonne relation avec sa clientèle.

Source : Pexels

Les primes et les jeux que le supermarché de déstockage organise en interne étaient aussi cités devant les caméras de M6. À en croire le reportage, il serait difficile de penser que Noz pourrait avoir des problèmes.