Augmentation de la retraite : bonne nouvelle pour la complémentaire ? On vous dit tout !

Après la hausse des pensions de base, les pensionnaires du secteur privé vont pouvoir recevoir l’augmentation de leur retraite complémentaire…

Source : iStock

En janvier dernier, la nouvelle année ne laissait présager aucun soulagement financier à l’horizon pour les retraités. Toutefois, face à une inflation fulgurante qui se trouvait déjà proche de 3 %, la hausse annuelle de la pension de base a dû se limiter à 1,1 %. Cette augmentation, bien que timide, a suivi une toute aussi timide revalorisation de 1 % pour les retraites complémentaires Agirc-Arrco. Ceci a eu lieu en novembre 2021 pour près de 12 millions de bénéficiaires. La hausse des prix a donc amené le gouvernement à anticiper la hausse annuelle. Ils ont donc adopté la loi sur le pouvoir d’achat cet été. Ce qui a assuré une revalorisation de 4 % pour les retraites de base. Or, les régimes complémentaires se sentaient délaissées ! Eh bien maintenant, c’est à leur tour ! On vous dit tout !

Les retraites complémentaires : une revalorisation tant attendue 

De nombreuses personnes risquent d’avoir une bonne surprise en recevant leur pension de retraite complémentaire au mois de novembre. En effet, au 1er novembre, l’Agirc-Arrco doit rehausser la complémentaire des ex-salariés du privé. L’organisme paritaire en charge de la gestion de la retraite complémentaire du secteur privé n’avait pas encore pu profiter des nouvelles mesures mises en place par la loi sur le pouvoir d’achat. Pour ce faire, elle revalorise la valeur du point de retraite, en tenant compte du salaire moyen par tête. Mais également de l’inflation et de la soutenabilité financière du régime de retraite. La valeur du point de retraite de l’Agirc-Arrco devrait donc de voir fortement revalorisée. Selon Moneyvox, elle serait de 4 % voire 5 %. Plusieurs syndicats pensent même qu’il faut aller plus loin. Et ce, en raison de l’augmentation des prix à la consommation

La revalorisation des pensions

La revalorisation des pensions complémentaires interviendra donc, après celle du régime général, en vigueur grâce à la loi sur le pouvoir d’achat. Il convient de rappeler qu’elle ne concernait que les pensions de base, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et la pension de réversion. Les 4 % ont rejoint les 1,1 % survenue en janvier de la même année. La date du 9 septembre ne concernait, quant à elle, que les retraités affiliés au régime général et à la MSA. Alors, si vous faites partie des pensionnaires de la fonction publique, par exemple, il faudra attendre la fin du mois de septembre. Afin de pouvoir voir les effets de la nouvelle loi sur le pouvoir d’achat. 

Une augmentation pour l’année 2022

Le 1er novembre ! Une date très importante pour les retraites complémentaires. En effet, elle correspond à l’augmentation de ces pensions, par l’intermédiaire de la valeur du point retraite Agirc – Arrco.  Anciennement deux caisses séparées Arrco et Agirc, entre 2015 et 2016, il n’y a eu aucun changement. Une hausse a eu lieu en novembre 2018. Puis, le 1er novembre 2019, le point a connu une augmentation de 1 % pour se retrouver à 1,2714 euro. Un montant qui a su rester à l’identique le 1er novembre 2020. Enfin, le 1er novembre 2021, le point a augmenté de 1 %, passant à 1,2841 euro.

Or, les hausses des retraites du 1er juillet 2022, après le vote de la loi sur le pouvoir d’achat, les augmentations ne concernaient que les pensions de base. Et non les complémentaires puisque celles-ci se voient dirigées par les partenaires sociaux. 

Quand a lieu l’augmentation ? 

La revalorisation aurait dû prendre effet au 9 août. La date correspondant au versement de la pension du mois de juillet. Or, elle a dû reculer de quelque temps, et se trouvera perceptible à compter du v de la pension d’août. Et ce, donc le 9 septembre. Il faut toutefois faire attention, puisque cette date ne concerne pas tous les séniors. 

Dans un premier temps, le 1er septembre, les affiliés à la Carsat Alsace-Moselle ont reçu la revalorisation. Ensuite, le 9 septembre, les affiliés à la Cnav et à la MSA ont pu bénéficier de la hausse. Dans très peu de temps, le 28 septembre, les retraités de la fonction publique d’État pourront toucher un peu plus que les années précédentes. Et enfin, le 29 septembre. À cette date, les séniors de la fonction publique territoriale et hospitalière recevront la revalorisation de leur pension.

Qui sont les bénéficiaires de l’augmentation des retraites ? 

L’augmentation des pensions annoncée par le gouvernement. Dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat, concerne dorénavant tous les séniors. Et ce, qu’ils soient des anciens du secteur privé ou des fonctionnaires par exemple. « Elle s’applique aux pensions des retraités du secteur privé, de la Fonction publique, des régimes spéciaux et des indépendants », précise le site Service public. Il convient cependant de rester vigilant. Et ce, puisque cette revalorisation, en fonction de l’inflation, ne concerne pas l’intégralité de la pension. Mais seulement la pension de retraite de base, la pension de réversion, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI). 

Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a estimé que « si on tient compte d’une inflation à 4 %, pour une pension à 1 200 euros, c’est un gain de 45 euros par mois ». Le cabinet Sapiendo relève toutefois des variantes selon les différents régimes. « Dans la mesure où la revalorisation de 4 % s’applique uniquement sur la pension de base et non sur la retraite complémentaire, le gain sur le pouvoir d’achat sera plus au moins proche des 4 % selon l’importance de la part de la retraite de base dans la pension totale du retraité. Et sur ce point, tous les régimes ne sont pas égaux », explique donc Valérie Batigne, la fondatrice et présidente, dans un communiqué. 

Les fonctionnaires connaitront-ils une augmentation ?

La réponse à cette question est oui. Les anciens agents de la fonction publique vont pouvoir bénéficier de la revalorisation de la pension au 1er juillet 2022. La pension de base constitue la majorité de la pension totale. De ce fait, la revalorisation devrait alors se montrer profitable à plus de bénéficiaires. Que seulement les anciens travailleurs du secteur privé. Le versement de la pension revalorisée ne se trouvera pas effectif au 9 septembre, mais à la fin du mois de septembre. 

Ainsi, les fonctionnaires n’ont pas à s’inquiéter. Le gouvernement français a fait en sorte d’essayer d’inclure tout le monde dans les revalorisations. Avec le vote de la loi sur le pouvoir d’achat, pour faire face à l’inflation, toutes les aides semblent nécessaires.