Alerte info : cette arnaque à la pompe à essence peut vous dépouiller, faites très attention !

Le prix de l'essence est cher, et certains en profitent. C'est le cas de ces trois femmes et de leur arnaque bien rodée.

Source : IStock

Depuis le début de l’année 2022, le prix de l’essence fait énormément parler. Il faut dire que, du jour au lendemain, les prix se sont envolés. Aujourd’hui, 30 centimes au litre sont remboursés par l’État afin d’aider les automobilistes. Une baisse qui fait plaisir mais qui n’empêche pas certaines personnes de trouver des solutions pour faire le plein moins cher. Et pourquoi pas, même, gratuitement. Et pour cela, elles n’hésitent pas à mettre au point une arnaque efficace.

Une arnaque à la pompe fait une victime de 60 ans 

Un automobiliste a reconnu avoir été arnaqué par trois femmes, soi-disant en panne sur la route. Deux versions différentes s’opposent mais conduisent à la même conclusion : l’homme en question s’est vu délester de la somme conséquente de 115 euros. Le fonctionnement de l’arnaque est aussi simple que redoutable. Trois femmes, en panne près d’une station essence, compte sur la générosité d’un passant. Par chance, un homme de 60 ans passe par là pour faire le plein. Elles lui demandent alors de l’aide.

La station n’accepte que les cartes bancaires, elles comptent donc sur lui pour prêter sa carte en assurant qu’elles ne prendront pas beaucoup d’essence. Pour montrer leur (fausse) bonne foi, elles présentent des espèces en proposant donc de payer le monsieur en liquide l’argent qu’elles prennent de sa carte. La victime accepte. Il présente sa carte, tape son code, et voient les jeunes femmes prendre de l’essence.

Par la suite, l’une d’elle fait mine de terminer après quelques secondes. Rassuré, l’automobiliste regagne son véhicule. Mais les arnaqueuses continuent et font finalement le plein de leur véhicule. Finalement, la facture pour la victime s’élève à 115 euros. Deux versions s’affrontent cependant Nous avons raconté la première, celle où les arnaqueuses usent de l’abus de confiance pour payer leur plein. Dans l’autre, elles auraient intimidé leur victime.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Etienne Musslin (@etiennemusslin)

Une arnaque au péage fait des victimes

S’il faut donc se méfier des automobilistes en panne d’essence à proximité de station essence, il faut également faire attention quand vous arrivez au niveau d’un péage autoroutier. Tout simplement car les arnaqueurs ont de la suite dans les idées. Comment fonctionne cette arnaque ? C’est simple.

Au moment où la voiture est à l’arrêt, en attendant de passer au péage, une personne se place derrière et dégonfle les pneus. L’automobiliste finit par s’en rendre compte au moment de redémarrer, ou après. Il s’arrête quelques mètres plus loin. À ce moment-là, les complices du crime se rapprochent et font semblant de vouloir aider le propriétaire logiquement désabusé. Ce dernier ignore que sa voiture sera en réalité fouillée par les inconnus et qu’ils repartiront avec tout ce qu’ils trouvent.

L’été, la saison favorite des escrocs !

Les arnaques sont nombreuses pendant l’été. Les arnaqueurs comptent bien prendre vos sous en jouant sur votre crédulité. Par exemple, au moment où vous réservez un logement pour les vacances, sachez que cela peut mal tourner. Comme souvent, le concept de l’arnaque est d’une redoutable simplicité.

C’est au moment où vous allez payer via virement votre location pour un bien que les arnaqueurs entrent en scène. On vous donne un exemple. Le propriétaire du bien que vous voulez louer vous envoie son identifiant bancaire par email pour le règlement. Mais au moment de l’échange, des escrocs interceptent le RIB et modifient l’IBAN. Par conséquent, la somme quitte bien votre compte… mais n’arrive jamais sur celui du propriétaire qui ne vous loue donc pas la maison.

Une fois que vous réalisez avoir été berné, il est trop tard pour revenir en arrière, l’argent est perdu. Cette arnaque se trouve donc notamment du côté des locations de vacances, mais aussi pour les versements chez le notaire. Le risque vient de l’échange de coordonnées bancaires par email. Des dizaines de milliers d’euros ont déjà été dérobés.

Il est donc très important d’être méfiant et de toujours faire attention pour ne pas se faire avoir. Plus généralement, ne révélez pas vos données personnelles sur internet sans passer par un service totalement sécurisé.