Netflix : le partage de compte avec vos proches ne sera bientôt plus autorisé !

La plateforme de streaming Netflix a décidé de mettre en place un moyen d’empêcher le partage de compte avec des personnes qui ne résident pas ensemble…

Source : Istock

Netflix, une des plateformes de streaming les plus répandues, connait un grand succès depuis ces dernières années. Cette année, Netflix a fait part, dans un communiqué, de son intention de restreindre une pratique qui semblait tolérée jusqu’à maintenant. À savoir le partage de compte. En effet, il arrive fréquemment que des personnes souscrivent à la plateforme de streaming et communiquent ensuite leurs identifiants et mot de passe à un membre de la famille ou à un ami. Or, cela signifie que la personne qui ne réside pas dans le même foyer, mais qui utilise le compte, ne paye pas pour le service. De ce fait, la grande plateforme de streaming a pris la décision de mettre fin à cette possibilité. Désormais, cela restera possible, mais à une seule condition. On vous dit tout ! 

La plateforme de streaming va connaitre un changement

Netflix peut être très fier de ses 220 millions de membres. Toutefois, ce chiffre reste nettement inférieur à la quantité de ses personnes qui utilisent réellement cette plateforme. En effet, il peut arriver d’inviter des amis ou parents à regarder Casa de Papel ou Stranger Things. Cependant, beaucoup de téléspectateurs ne payent pas à proprement parler leur abonnement. Le partage de compte a pris de l’ampleur, au grand regret de la plateforme… Netflix ne manque pas de moyens pour remédier aux rebelles qui ne souhaitent pas dépenser un centime. La plateforme tente depuis un certain temps de trouver un moyen de faire en sorte que les profiteurs payent. Un dispositif pour mettre un frein au partage de compte, qui ne cesse de se répandre. 

Dans un communiqué, Netflix a estimé qu’il devient grand temps d’agir au plus vite contre les profiteurs. Et ce, en tentant de ralentir la tendance de partage de compte. « Près de 4 Américains sur 10 utilisent le compte de streaming de quelqu’un d’autre et 29 % de tous les comptes de streaming sont partagés avec des personnes extérieures au foyer. Les fournisseurs américains de services de streaming sont confrontés à des pertes de revenus de 25 milliards de dollars par an en raison du partage illégal des identifiants de streaming par abonnement ». De ce fait, Netflix voit donc sa plateforme perdre de l’argent, surtout aux États-Unis, dû au partage.

Netflix veut imposer une taxe

Netflix désire donc bannir le partage de compte… Ou en tout cas le réguler. Le géant du streaming entend ainsi faire payer tous ceux qui auraient pris la mauvaise manie de se servir du compte d’un proche. Pour y parvenir, Netflix a pris l’inspiration d’un autre géant. Il s’agit d’Adobe ! Comme le savent les graphistes, craquer Photoshop, InDesign et consorts ne se fait pas sans peine… Bientôt, cela pourra se faire pour Netflix. La suite Creative Cloud comprend une option qui permet d’empêcher le recours à l’utilisation du compte d’une autre personne. Et ce, notamment par le biais d’une intelligence artificielle qui analyse les habitudes de consommation. Netflix semble sur le point de mettre en place une telle solution.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Post Humour (@leposthumour)

L’intelligence artificielle, qui s’inspire de celle déjà développée par Adobe, permettra alors de détecter les personnes dont la présence n’a pas lieu dans tel ou tel compte. Ainsi, plutôt que de les en empêcher directement, l’individu en question se verra simplement convié à prendre un abonnement sur la plateforme. Une fenêtre pop-up apparaîtra ainsi sur l’écran de l’utilisateur lorsque celui-ci regardera Netflix sur le compte d’une autre personne. Cela dit, le montant prélevé devra rester inférieur à celui de l’abonnement classique. 3 euros ! Une taxe qui peut s’expliquer par le fait que Netflix ne désire par perdre sa place de leader. Notamment face à la féroce concurrence qu’il doit affronter… Il faut seulement espérer que Prime Video ou Disney+ ne déploieront pas la même technique.