Marché européen de l’électricité : cette nouvelle réforme radicale pourrait tout changer !

Pour garantir un approvisionnement en électricité, le marché européen souhaite poser une nouvelle réforme qui changerait tout.

Source : Istock

Face à la crise sans précédent que vit le monde actuellement, des mesures sont à prendre. En effet, sans les pays de l’Est, il peut sembler difficile d’assurer tous les besoins en électricité dans les pays européens. Ainsi, une nouvelle réforme a paru proposer. Cette dernière vise à assurer l’approvisionnement, la transition énergétique, mais aussi la protection des consommateurs. On vous explique tout ici. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par occidentis (@occidentisfr)

Une réforme de l’électricité nécessaire. 

C’est ce 8 juin que la présidente de la Commission européenne a pris la parole. Elle déclarait que “le marché de l’électricité ne fonctionne plus et nécessite une réforme radicale pour répondre à tous les défis posés par les transformations structurelles associées à la transition bas-carbone […]. Il faut l’adapter à la réalité nouvelle des énergies renouvelables (ENR) dominantes, car le marché de l’électricité a été conçu il y a vingt ans quand les ENR étaient marginales”. 

Du côté d’Emmanuel Macron, il souhaite pour le marché de l’électricité une refonte de ce marché. Il évoque même une fixation “absurde” de ses prix dans un pays nucléaire ou hydraulique. Mais la réforme garde trois principaux objectifs qu’elle souhaite à tout prix assurer

Les objectifs

Tout d’abord, cette réforme qui concerne l’électricité souhaite que la protection des consommateurs reste assurée. Et ce notamment contre le risque de prix qui s’envolent. En deuxième objectif, il y a le développement des technologies dites bas-carbone. C’est-à-dire éolien, photovoltaïque et nucléaire. Et enfin le maintien de la sécurité de l’approvisionnement électrique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dormir Au Courant (@dormiraucourant)

Mais l’électricité est un bien spécial. En effet, elle ne peut être stockée comme les autres bien matériels. Ainsi, les producteurs et commerciaux doivent vendre en fonction des prix de la concurrence, tout comme pour le carburant. Et comme les prix sont très volatils, il reste bien difficile de prévoir avec précision combien cela peut couter dans le temps

Ainsi, les moyens les plus viables semblent rester les contrats à long terme comme le fait le Royaume-Uni ou encore l’Italie. Mais la France ne le fait que partiellement. De cette façon les investisseur sont poussés dans ce sens. En effet, cela permet d’assurer aux fournisseurs des revenus. Et ce sur le long terme de manière à minimiser les risques de perte pour eux. Vis-à-vis du cout de l’électricité. Ainsi, il paraît prévu de continuer à multiplier ce genre de contrats

Le long terme pour l’électricité

Ainsi, le moyen le plus sûr d’assurer des stocks restent de fournir aux fournisseurs eux même des contrats longs terme. De cette manière, cela assure des revenus minimaux. Il parait aussi vouloir continuer un système d’enchères afin qu’une certaine concurrence persiste pour que les prix restent les plus bas possibles. 

Avec ce type de fonctionnement, la France pourrait avoir un secteur pour l’électricité plus rentable et cohérent avec le système économique. Donc, si la France opte pour ce genre de fonctionnement, il ne devrait plus y avoir ou de façon réduite de soucis avec des fournisseurs