MaPrimeRénov’ : le budget dédié au dispositif bientôt augmenté ? On vous dit tout !

Avec la sobriété énergétique attendu pour cet hiver, MaPrimeRénov’ pourrait recevoir une belle augmentation de la part de l’État.

Source : Istock

Si pour le moment le gouvernement n’a pas officialisé une augmentation de MaPrimeRénov’, il semble y songer très sérieusement. En effet, il souhaite passer le budget de 2 milliards à 2,6 milliards d’euros. Cela fait donc part entière de la loi Finance pour 2023. Cette prime est une aide à la rénovation pour les logements des foyers les plus modestes. Le gouvernement souhaite ainsi rendre mieux isolés les foyers, de cette façon, il y aura moins d’énergie gaspillée

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par VEKA France (@vekafrance)

MaPrimeRénov’, cette année

Cette année, c’était près de 1000 euros accordés par le biais de MaPrimeRénov’ pour toute réalisation de travaux à but énergétique. Ainsi, on comprend le changement de chaudières, l’isolation des murs ou fenêtres, etc. Et pourtant, le gouvernement envisage d’accorder une nouvelle prime, mais d’un montant de 9 000 euros cette fois

Pour le moment, rien ne parait encore officiellement, néanmoins cette idée fait son chemin. En revanche, pour bénéficier de cette augmentation de Ma Prime Rénov’, il y a quelques conditions. En effet, il parait nécessaire d’avoir déposé un dossier entre le 15 avril et le 31 décembre de cette année. 

Depuis l’année passée, MaPrimeRénov’ reste accessible à tous et ce sans conditions de revenus. Mais cette année a permis la création d’un site interactif pour aider les Français avec leurs rénovations. De plus, de nombreux lieux ou numéro de téléphone, permettent le meilleur soutien possible. 

Le but de cette prime

C’est depuis déjà deux années que MaPrimeRénov’ vient remplacer l’ancien crédit impôt pour la transition énergétique CITE. Mais aussi les aides de l’Agence nationale de l’Habitat appelé Anah “Habiter mieux agilité » et « Habiter mieux sérénité”. Ainsi, ce sont toutes les personnes propriétaires ou copropriétaire d’un bien construit il y a moins de 15 ans

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Iec tech co (@iec_energie)

Mais si avant Ma Prime Rénov’ restait principalement pour les personnes propriétaires d’un bien construit depuis plus de deux ans, cela ne semble plus le cas. En revanche, cela continue si vous souhaitez changer une vieille chaudière qui reste au fioul

Une autre nouvelle mesure de Ma Prime Rénov’ reste qu’il faut habiter le bien au moins huit mois par an. “Le propriétaire s’engage à occuper son logement à titre de résidence principale dans un délai d’un an à compter de la demande de solde”. “[De plus,] le délai de réalisation des travaux est augmenté à 2 ans”. 

Le montant de MaPrimeRénov’

Ainsi, depuis près d’un an, MaPrimeRénov’ reste accessible à tous sans conditions de revenus. Mais le montant de cette dernière varie tout de même. En effet, cela dépend du chantier, du lieu de votre résidence principal, mais aussi de votre niveau de revenu. Il faut donc réaliser la demande sur maprimerenov.gouv.fr. Le versement de son montant vient environ deux ou trois semaines après que vous avez fait votre demande

Les règles d’éligibilité

En revanche, il se peut que vous ne soyez pas éligible à MaPrimeRénov’. Car il faut que le logement ait plus de 15 ans, il reste votre résidence principale, doit rester occupé plus de 8 mois par ans et il faut deux ans pour les travaux. 

Les travaux possibles

Bien sûr, de nombreux travaux sont possibles grâce à MaPrimeRénov’. Parmi eux, on compte donc ce qui ont pour but de faire des économies d’énergie. Le ministère de la Transition écologique a fait une liste des travaux éligibles. “Poêle à granulés et cuisinière à granulés, Poêle à bûches et cuisinière à bûches,Partie thermique d’un équipement PVT eau, Foyer fermé, insert, Pompe à chaleur géothermique, capteurs horizontaux et verticaux, Chaudière à granulés”. On trouve aussi “Chaudière solaire combinée, Chaudière à bûches, Pompe à chaleur air/eau, Chauffe-eau solaire individuel, Ventilation double-flux, Chaudières gaz à très haute performance énergétique, Raccordement aux réseaux de chaleur ou aux réseaux de froid, Chauffe-eau thermodynamique”. 

Et enfin “Dépose de cuve à fioul, Audit énergétique : à noter, le diagnostic de performance énergétique (DPE) n’est pas éligible à Ma Prime Rénov’, Isolation des murs par l’extérieur ; isolation thermique des parois vitrées, isolation des plafonds et combles ; isolation des murs par l’intérieur, Borne de recharge pour véhicule électrique, Une rénovation globale, sous condition”. 

Les détails du montant

Emmanuelle Wargon avait expliqué au Parisien l’an passé que “Le montant [de la prime] dépendra du niveau de revenus et sera plus élevé pour les foyers modestes que pour les foyers aisés”. Mais aussi que pour Ma Prime Rénov’ “l’aide sera modulée selon le lieu de résidence avec un barème spécifique pour l’Ile-de-France”. Ainsi, pour tous travaux commencés “dès cet automne” pourront avoir droit à cette prime. 

Ainsi, Ma Prime Rénov’ reste idéale pour tous les propriétaires et aux copropriétaires. Pour le montant de MaPrimeRénov’ bleu, l’aide peut aller de 500 euros pour un Audit énergétique. Et jusqu’à 10 000 euros pour une chaudière à granulés par exemple. Pour Ma Prime Rénov’ jaune, on trouve des aides à 400 euros pour un Audit énergétique. Comme 8 000 euros pour une chaudière à granulés. Pour MaPrimeRénov’ violet, on trouve 300 euros pour un Audit énergétique. Mais aussi 4 000 euros pour une chaudière à granulés. Et enfin, Ma Prime Rénov’ rose permet 500 euros pour des travaux BBC. Et 3 500 euros pour une rénovation globale. 

En revanche, il faut savoir que Ma Prime Rénov’ peut très bien être cumulé avec d’autres dispositifs. Mais il y a tout de même un plafond de 20 000 euros par logement sur une période de 5 ans. Il y a par exemple les aides d’Action Logement ou des collectivités locales. Mais les dépenses ont, elles aussi, un plafond. 

Par exemple, avec Ma Prime Rénov’ et une autre aide, une chaudière à granulés sera à 18 000 euros maximum. On trouve 16 000 euros pour une chaudière à bûches, 12 000 euros pour un PAC air/ eau, 18 000 euros pour un PAC géothermique et 500 euros par mètres carrés d’isolation thermique des parois vitrées. 

Faire la demande MaPrimeRénov’

Pour faire la demande de MaPrimeRénov’, il suffit de vous rendre sur FranceRenov’. Il restera demandé plusieurs pièces justificatives pour créer votre compte. Il faudra donc le dernier avis d’imposition sur le revenu, votre mail, et toutes les informations relatives à votre personne. La ministre déléguée au logement a déclaré sur Twitter que “Vous devez chercher des artisans qui sont labellisés RGE, c’est important de leur demander”. “A l’issue du dépôt de votre demande], vous recevrez une réponse vous disant que vous êtes bien éligible à Ma Prime Rénov’ et vous donnant le montant de l’aide à laquelle vous avez droit”. On trouve aussi quelques renseignements “Pour plus d’informations, contactez gratuitement un conseiller au 0 808 800 700”.