Électricité : ces appareils du quotidien qui consomment le plus et qui font exploser la facture d’énergie !

Certains appareils présents chez vous pourraient consommer bien plus d’électricité que ce que vous pensez. On vous dit tout !

Source : IStock

Dans cette période d’inflation galopante, de nombreux Français font le maximum pour réduire leur facture d’électricité. Qu’il s’agisse d’éteindre les lumières non utilisées de débrancher les appareils en veille ou encore de fermer le frigo dès que possible… Toute astuce permet de faire baisser le prix des factures. Des petits gestes dans toutes les pièces de la maison peuvent aider. Et dans chaque foyer, de nombreux appareils électriques surconsomment et entraînent un gaspillage inutile. Les connaître et savoir comment les utiliser permet d’économiser beaucoup d’énergie sur le long terme. De plus, alors que les prix de l’énergie battent des records, chacun se doit de faire preuve de sobriété en prévision d’un hiver difficile. L’accent porte donc sur les appareils du quotidien. On vous dit tout ! 

Le chauffage : la principale dépense en électricité

En juillet, l’Agence de la transition écologique (Ademe) a fait le point sur la consommation électrique des divers appareils pour déterminer ceux qui grèvent le plus la facture. On découvre alors quels objets consomment le plus d’électricité. Et donc, ceux auxquels il convient de prêter le plus d’attention pour alléger leur facture d’électricité. Pour ce faire, l’institution a eu recours aux résultats de son enquête panel ElecDom. Une étude qui a étudié la consommation d’électricité dans le secteur domestique. Le prix se base sur le tarif réglementé d’EDF en juillet 2022.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Alber.pro (@alber_pro_)

Le chauffage reste, sans surprise, la principale dépense d’électricité dans un foyer, tout comme le ballon d’eau chaude. Et ce, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement. Leur consommation, tout comme leur coût annuel, dépasse de très loin celle des autres appareils. La climatisation pour sa part se trouve loin devant. En effet, si sa consommation diffère selon les modèles, elle reste nettement plus énergivore que ses alternatives. « Un climatiseur mobile de classe A et de puissance 2,5 kW représente plus de 130 euros pour 1 mois d’utilisation et peut consommer jusqu’à 2,5 fois plus qu’un climatiseur fixe et près de 30 fois plus qu’un ventilateur », précise l’Ademe.

Des économies possibles au quotidien

La cuisine présente également un certain nombre d’objets à surveiller de près, ou même à remplacer par des appareils plus récents et plus efficaces. En effet, le réfrigérateur, le lave-vaisselle et le congélateur devraient être contrôlés. Méfiez-vous aussi du sèche-linge, qui se montre particulièrement gourmand, ainsi que de la télévision, qui, même éteinte, continue de consommer de l’électricité. Dans ces cas, il vaut mieux le débrancher ou désactiver la multiprise qui le fait fonctionner. Par ailleurs, investir dans de nouveaux appareils plus performants peut permettre d’économiser tous les ans des sommes importantes sur les appareils les plus énergivores, selon les calculs de l’Ademe.

D’autres petits gestes se révèlent aussi utiles vis-à-vis des économies importantes à plus long terme. En se basant sur la liste des appareils qui consomment le plus d’électricité en France, l’Ademe suggère, par exemple, de procéder au réglage de la température avec un thermostat programmable. Ce qui permet de  « réaliser jusqu’à 15 % d’économie de chauffage ». Une autre suggestion consiste à éteindre les appareils au lieu de les laisser en veille. Cela représenterait  « jusqu’à 10 % d’économies d’électricité », ce qui s’avère surtout utile pour les chargeurs, les ordinateurs et les télévisions.

Les conseils de RTE

Cette semaine, le directeur du réseau électrique, RTE, a préconisé certains « éco-gestes » aux foyers. Et ce, en prévision de cet hiver. Les particuliers se voient notamment invités à diminuer leur chauffage, ainsi qu’à limiter leur éclairage en utilisant des ampoules basse consommation ou en éteignant les lumières non utilisées. 

Mais encore à modérer l’utilisation des appareils de cuisson. Ces petites adaptations quotidiennes permettent de faire des économies d’électricité importantes. Ce qu’affirme l’entreprise, puisqu’avec de bonnes pratiques, la consommation d’énergie « pour la seule cuisson » peut chuter de 25 %.