Prix de l’énergie : ne dépassez pas cette température précise, votre facture risque d’exploser !

En hiver, avec le chauffage, les factures vont être salées. Quelle température faut-il mettre pour être sûr d’économiser de l’énergie ?

Source : IStock

Les Français redoutent l’hiver cette année parce que le prix de l’énergie essentiel pour se chauffer est en forte inflation. À ce propos, l’État incite les gens à adopter une attitude de « sobriété ». Un des éléments-clés de cette stratégie est le niveau de température de chauffage intérieur. Ainsi, quelle est la température idéale pour se chauffer ? On répond.

Des statistiques inquiétantes

À cause des sanctions et divers facteurs, le prix de l’énergie a atteint les sommets. Vous n’êtes pas sans savoir que le Kremlin a le monopole sur 40 % des gaz européens. Il y a quelques mois, le pays a décidé de limiter ses exportations vers le reste de l’Europe.

L’équilibre entre l’offre et la demande a dès lors été brisé. Si bien qu’aujourd’hui, l’énergie connaît une hausse de 120 %. Pour le cas de la France, la hausse actuelle est de 4 %. C’est le résultat du bouclier tarifaire que l’État a instauré.

« Nous mettons en place un bouclier tarifaire. Concrètement, pendant tout l’hiver prochain, le tarif du gaz ne dépassera jamais le niveau d’octobre 2021 », a déclaré l’ex-Premier ministre Jean Castex.

Rappelons que la hausse d’octobre 2021 était de 12,6 %. Cependant, dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat, cette limitation de 4 % ne va durer que jusqu’au décembre 2022.

À compter de janvier 2023, le bouclier tarifaire limitera les prix du gaz et de l’électricité à 15 %. C’est du moins ce qu’Élisabeth Borne a déclaré lors d’une conférence de presse mercredi 14 septembre dernier.

La responsabilité de chacun

Par rapport au prix réel qui a flambé de 120 %, le gouvernement qui fixe la hausse à 15 % fait ce qu’on appelle un partage de responsabilité.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire l’avait dit. Ce n’est pas à l’État français seul de supporter la flambée des prix du gaz. Les Français ont également, selon lui, leur part de responsabilité.

Toujours lors de cette conférence de presse, la cheffe du gouvernement a déclaré :

« Dans les scénarios les plus probables, si chacun prend ses responsabilités, il n’y aura pas de coupure. Nous n’aurions alors pas besoin d’actionner le dispositif de rationnement ».

Outre cette barrière tarifaire, l’État demande aux citoyens de prendre leurs responsabilités. On peut deviner que cette demande coïncide avec la demande du président de la République d’adopter des attitudes de « sobriété ». Concrètement, que devez-vous faire ?

La température idéale pour économiser de l’énergie

Globalement, la température à ne pas dépasser pour éviter la hausse de facture d’énergie est de 19 °C. Par ailleurs, Emmanuel Macron l’a déjà proposé.

« La chose la plus efficace à faire, c’est d’essayer de se caler sur une référence de chauffage, dès qu’il commencera à faire froid, autour de 19 °C dans la pièce, pour maintenir la température ambiante », a expliqué le président de la République lors d’une conférence de presse datée du 5 septembre dernier.

L’ADEME (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ajoute que les températures doivent varier selon la pièce.

La température idéale dans la pièce à vivre

Selon l’ADEME, la journée, la température idéale pour économiser de l’énergie est comprise entre 19 °C et 21 °C. La nuit, cela peut tomber jusqu’à 17 °C, car cela favorise le sommeil.

La température idéale dans la chambre à coucher

Dans la chambre à coucher ainsi que dans la salle de bains, une température de 17 °C suffit. Dans les autres pièces qui sont peu occupées comme les chambres d’amis ou la cave, le chauffage peut être réduit. Si les pièces sont bien isolées, vous pouvez même couper le chauffage.

D’autres astuces à appliquer pour économiser de l’énergie

Sachez qu’un degré de moins représente une économie à hauteur de 7 %. Ainsi, toutes les astuces pour réduire rien que 1 °C comptent. Voici une liste non exhaustive des habitudes de sobriété que vous pouvez adopter :

1. Isoler le logement

L’isolation d’un logement a pour but d’éviter que la chaleur à l’intérieur ne s’échappe. Cela empêche aussi la température à l’extérieur d’influencer la chaleur à l’intérêt. Par conséquent, si le logement est très bien isolé, vous pouvez aller au-dessous de 19 °C.

Toutefois, il faut faire très attention, sous-chauffer un logement s’avère dangereux pour la santé. Notamment pour les maisons mal isolées. La raison, c’est que l’humidité accroît la puissance du froid. Voilà pourquoi il est conseillé de purifier l’air de votre domicile, matin et soir, afin d’évacuer toute humidité.

2. Ne pas boucher vos radiateurs

Certes, personne ne va boucher son radiateur et allumer le chauffage. Toutefois, n’oubliez pas que placer des rideaux, des meubles ou des objets encombrants, devant le radiateur entrave déjà à la bonne répartition de la chaleur dans votre local. Cette petite astuce peut vous permettre de vous sentir vraiment à l’aise avec seulement 19 °C en intérieur.

Source : Pexels

3. Verrouiller les volets pendant la nuit

Durant la nuit, fermez les volets de vos fenêtres. N’oubliez pas que pendant les nuits hivernales, l’air a tendance à être plus froid. Les empêcher d’entrer vous permettra de réduire un tout petit peu le chauffage. Pour éviter la déperdition de chaleur, calfeutrez vos portes avec du papier par exemple. Surtout les portes qui mènent directement à l’extérieur.

4. Varier les températures

Notez qu’il y a des variations de température entre la nuit et le jour. Quand vous sortez aussi, vous pouvez diminuer le chauffage. Voire le suspendre complètement si vous sortez pour une longue durée.

Si votre équipement est équipé de réglage automatique, vous pouvez programmer la diminution du thermostat de votre chauffage pendant que vous vous couchez. Vous pouvez à titre d’exemple réduire le chauffage entre 23 h et 4 h du matin. Ce faisant, vous allez faire des économies d’énergie.

5. Isoler les tuyaux d’eau chaude

Vous pouvez économiser jusqu’à 3 % si vous isolez les tuyaux d’eau chaude. Éviter que ces tuyaux passent dans des chambres peu réchauffées comme le garage ou la cave.

Source : Pexels

Pour ce faire, vous pouvez demander des services de plombier. Par ailleurs, si votre chaudière se trouve dans une pièce froide, il est aussi important de l’isoler, ou de carrément la déplacer.

Combinez toutes ces astuces pour être sûr de faire le plus d’économies d’énergie. Cela peut aussi vous éviter de vous gratter la tête quand les factures arriveront.