Alerte info : ces extensions mettent en péril vos appareils, faites très attention !

Attention, certaines extensions de navigateur peuvent mettre en danger les ordinateurs. Découvrez dans cet article comment les repérer.

Source : iStock

Vous avez sûrement un ou plusieurs ordinateurs à la maison. Pour le plaisir ou pour le travail, ces appareils sont plus pratiques que les smartphones pour naviguer sur Internet. Par ailleurs, dans chaque PC, il y a des navigateurs pour cette fonction.

Dans ces navigateurs, vous les utilisez certainement déjà, il y a ce qu’on appelle des extensions. Ces dernières sont certes très pratiques, mais attention, elles peuvent être dangereuses aussi. Des chercheurs en cybersécurité ont même lancé une alerte à ce sujet.

Des statistiques inquiétantes

Selon nos confrères du site Presse-Citron, le nombre de téléchargements des extensions malveillantes est en hausse. Rapportés par le média, les chercheurs en cybersécurité de Kaspersky « alertent sur les menaces provenant des extensions de navigateur ».

Source : Pexels

Voici les données recueillies dans une note publiée au cours de l’été 2022. Selon les chiffres publiés dans cette note, 1,3 million d’utilisateurs ont déjà téléchargé au moins une fois des extensions malveillantes.

Ce nombre a grimpé au cours du premier semestre 2022. En clair, cette hausse représente 70 % en un an. Ce qui est juste énorme. Pourquoi dit-on que ces extensions sont malveillantes ? Quels sont ses méfaits sur vos ordinateurs ? On vous répond.

Quels sont les risques de ces extensions ?

Nombreux sont les problèmes que ce type d’extensions peut causer. Dans le pire des cas, cela peut transformer les ordinateurs en zombie. Voici quelques dommages qu’ils peuvent causer.

Source : Pexels

1. Autoriser des adware indésirables

Comme son nom l’indique, les adware sont des logiciels publicitaires. Avec l’aide des certaines extensions douteuses du navigateur, les adware affichent beaucoup de publicité ciblée. Il arrive même que le programme ouvre des pages automatiquement.

C’est un problème, car les frais de connexion peuvent augmenter avec la consommation de données en plus. Cela vous fait aussi perdre du temps. Si vous naviguez sur des pages qui ne vous sont pas très familières, vous pouvez tourner en rond dans l’immensité du web.

2. Voler vos informations privées

C’est le cas par exemple de l’extension « FB Stealer ». C’est un virus qui installe un cheval de Troie dénommé « NullMixer ». Ce programme malveillant recueille vos données sur Facebook.

C’est un gros problème, car les pirates peuvent accéder directement à votre compte. Pas besoin de vous expliquer les choses qu’une personne peut faire si celle-ci a un accès à votre compte. À titre d’exemple :

  • Demander de l’argent à vos proches
  • Vous faire un chantage
  • Publier des photos contraignantes
  • Insulter vos amis

Il n’y pas que vos données personnelles sur Facebook, certains malwares peuvent même voler les coordonnées de votre Carte Bleue.

3. Faire planter vos ordinateurs

En plus de tous ces risques, certaines extensions peuvent faire planter les ordinateurs. L’extension télécharge et installe un virus qui fait que l’appareil soit inutilisable. Votre dernière solution est d’aller le réparer. Cependant, là encore, vous risquez de perdre toutes les données stockées dans le disque dur.

Comment faire pour éviter ces problèmes ?

La réponse semble toute trouvée. Pour éviter ces ennuis, il faut éviter de télécharger toutes sortes d’extensions, en l’occurrence celles qui sont malveillantes. Comment faire le tri ? Voici quelques conseils :

Source : Pexels

1. Ne téléchargez pas des extensions sur des sites non officiels

La société Kaspersky invite les internautes à télécharger des extensions sur les stores officiels de chaque navigateur. D’habitude, ces virus sont téléchargés en naviguant sur des sites douteux. Des sites qui proposent des téléchargements gratuits. Il vaut mieux perdre quelques euros sur des sites officiels au lieu de perdre gros avec un malware gratuit.

2. Restez prudent quant aux demandes d’autorisation

Des fois, les extensions demandent des autorisations d’accès. Lisez bien ce qui est écrit avant d’accepter. N’appuyez pas sur « Accepter » si une extension demande vos données personnelles alors que cela n’a pas lieu d’être.

3. Limitez le nombre d’extensions à utiliser

Vérifiez la liste de vos extensions et supprimez celles que vous n’utilisez plus. Limitez-vous seulement aux extensions que vous utilisez souvent. Et surtout, s’il y a des extensions que vous n’avez pas téléchargées, et que vous ne savez pas à quoi elles servent, supprimez-les tout de suite.

4. Utilisez un bon antivirus

Vu que ces extensions sont traitées comme des virus dans vos ordinateurs, un bon antivirus peut vous sauver la vie. Vous l’aurez compris, choisissez bien votre antivirus. Il s’avère que certains antivirus sont parfois eux-mêmes des virus !

Pour reconnaître les vrais du faux, favorisez les antivirus officiels qui sont souvent payants. Téléchargez-les sur les stores officiels comme Microsoft Store si vous utilisez Windows. Bref, faites attention à ces extensions nuisibles, car nombreuses sont déjà les victimes.

Voilà, vous êtes prévenus !