Jean-Marc Généreux très ému : il évoque la terrible mort de son enfant !

Danseur émérite, Jean-Marc Généreux a jadis vécu le pire cauchemar pour un parent : le décès d’un enfant. Découvrez son témoignage.

Source : Capture TF1

S’il y a un juré que les téléspectateurs de « DALS » apprécient particulièrement, c’est bien Jean-Marc Généreux. Par conséquent, depuis qu’il a quitté l’émission, son absence se fait énormément sentir.

On imagine donc la joie des fans en le revoyant distiller ses notes et ses précieux conseils aux candidats. En effet, vendredi 16 décembre 2022, le temps d’un prime, il a remplacé son ancien acolyte, Chris Marquez. Nul doute que le principal concerné était ravi de revoir toute l’équipe de « DALS ».

Quand il n’est pas sur les plateaux télé, c’est en famille que Jean-Marc Généreux passe le plus clair de son temps. Lui qui, depuis plusieurs années, est marié à son épouse France Mousseau. Ensemble, ils ont deux enfants. À 4, ils forment donc une jolie petite famille. Sauf que normalement, ils devraient être 5, mais la vie en a décidé autrement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Marc Genereux (@jmgenereux)

Parti en cours de route

Jean-Marc Généreux et France Mousseau ont perdu un enfant. Cette tragédie, le danseur originaire de Longueuil (Québec) en parle très rarement. L’une des rares fois où il s’est épanché là-dessus remonte en 2014.

Cette année-là, face à Frédéric Lopez dans « La parenthèse inattendue », le quinquagénaire s’est confié sur beaucoup de sujets concernant sa vie privée. Notamment son idylle avec sa femme qu’il connaît depuis ses 9 ans, mais également la maladie de sa fille. Et bien évidemment la perte de son enfant.

Il faut savoir que pour Jean-Marc Généreux et France Mousseau, devenir parents a été un véritable parcours du combattant. Selon le récit du danseur professionnel :

« Dans les contes de fées, on met un prince et une princesse, un roi et une reine, c’est l’histoire de France et moi. Et tu dis que quand tu veux faire un enfant, ça va être facile car on s’aime tellement. Mais ce n’est pas si simple. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par M/2 BOUTIQUES (@m2boutiques)

Malgré les difficultés, le couple n’a jamais abandonné. Et un beau jour, leur persévérance a apporté ses fruits. Françoise est enceinte, qui plus est de jumeaux. Soudainement, la nature a été très généreuse envers les tourtereaux. Leur bonheur était alors à son comble, mais malheureusement, cela ne va pas durer longtemps.

Pour cause, à 12 semaines de grossesses, ils apprennent que l’un des bébés s’en est allé en cours de route. La nature peut parfois se montrer ingrate, en voilà la preuve. En plus de faire son deuil, le couple était aussi inquiet pour l’autre enfant.

« France perd un des deux jumeaux. On prie pour que l’autre enfant, Jean-Francis, arrive à terme », s’est souvenu le père de famille.

« C’est le syndrome de Rett »

Fort heureusement, Jean-Francis est né, faisant de Jean-Marc Généreux et son épouse les plus heureux parents du monde. Et trois ans plus tard, soit en 1999, leur bonheur s’est accentué avec l’arrivée au monde de Francesca. Cependant, une autre mauvaise nouvelle va encore tout chambouler. D’après le récit de son papa, de 0 à 9 mois, la petite fille se développe assez bien. Seulement voilà, à un certain moment, sa maman remarque qu’elle ne réagit pas. Jean-Marc Généreux raconte :

« Après 24 mois, il y a un début de régression. En l’espace de trois ans, Francesca revient à un âge mental et à une dextérité d’un enfant de 9 mois. Elle a ensuite perdu la parole. Il n’y a alors plus eu moyen de communiquer, elle se renferme sur elle-même et le diagnostic tombe, c’est le syndrome de Rett. »

France Mousseau, la maman lionne

Pour information, le syndrome de Rett est une maladie neurodégénérative. Il touche principalement les filles, provoque un handicap mental et de sévères difficultés motrices. Pour le cas de Francesca, devenue une jeune femme, elle ne se déplace qu’en fauteuil roulant. Fort heureusement, elle est très bien entourée. Nul doute que son frère aîné et ses deux parents lui comblent d’amour tous les jours.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Marc Genereux (@jmgenereux)

D’ailleurs, après que le diagnostic est tombé, France Mousseau, également danseuse, a sacrifié sa carrière pour s’occuper de sa famille. Très protectrice envers sa petite dernière, la maman lionne se fait du souci pour l’avenir. Qui s’occupera de son enfant quand elle ne sera plus de ce monde ?

« C’est un sujet qui me fait trop mal », dit-elle.

Si France est protectrice envers sa fille, Jean-Marc Généreux l’est tout autant. Proche de Francesca dont les derniers mots furent « papa », le danseur a pu mettre sa « casquette de Papa à 100% » lors du confinement.