Électricité : ces 10 départements seront privés d’énergie en cas de pénurie cet hiver !

La France risque de manquer d’électricité cet hiver 2022. Le président a donc décidé de mettre en place une sobriété énergétique…

Source : iStock

La France risque-t-elle de manquer d’électricité cet hiver ? Le mercredi 14 septembre, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE a délivré des prévisions de consommation particulièrement attendues pour la période du 15 octobre au 15 avril 2023. Le gros risque pour la sécurité d’approvisionnement se profile dès l’automne. Dans un contexte inédit caractérisé par un affolement des prix de l’énergie, des tensions sur l’approvisionnement en gaz liées à la situation actuelle de nos voisins de l’est.

Mais également une indisponibilité record du parc nucléaire. De ce fait, le président du conseil d’administration de RTE, Xavier Piechaczyk, a placé le réseau en « vigilance renforcée« . Un niveau jamais atteint jusqu’à présent. Ainsi, il n’exclut pas le recours à des coupures temporaires d’électricité, appelées « délestages« , chez certains particuliers ou entreprises. Certains départements risquent de subir des coupures d’électricité plus tôt que d’autres. On vous dit tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Datagora (@datagora.fr)

La sobriété énergétique

Qualifiés de « péninsules énergétiques« , en France, plusieurs départements se montrent plus sensibles aux coupures de courant que d’autres. En cas de délestage rotatif, ils constituent les zones les plus exposées. La « sobriété énergétique » prônée par Emmanuel Macron suffira-t-elle à compenser le manque d’électricité cet hiver ? Alors que 32 des 56 réacteurs nucléaires d’EDF font l’objet de coupures, selon France Info. De ce fait, la question de l’alimentation du réseau électrique semble devenir de plus en plus préoccupante.

En ce qui concerne les demandes trop importantes, RTE (le réseau public de transport d’électricité) indique à Ouest-France qu’il pourra diminuer de 5 % la tension de l’ensemble du réseau. Les conséquences s’agiront de modifications presque imperceptibles pour les particuliers, mais grandes pour le gestionnaire. Avec ce rabais, RTE pourra économiser jusqu’à l’équivalent en électricité de plusieurs réacteurs nucléaires. Xavier Piechaczyk, le directeur de RTE a, quant à lui, estimé qu’il faudrait que « la consommation française baisse de 15 % aux heures les plus tendues ». Le directeur a confirmé cela, dans les colonnes des Échos, en indiquant que ces mesures devait avoir lieu pour pouvoir faire face sereinement à l’hiver.

Dispositif de délestages tournant pour conserver l’électricité

Si cela ne suffit toujours pas, le Premier ministre Elisabeth Borne n’exclut pas le scénario de « délestages tournants« . Selon France Inter, il consiste à réaliser des coupures temporaires sur le réseau électrique. En effet, des coupures de deux heures maximum, et sur des plages horaires précises et indiquées à l’avance. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KAPAW (@kapawofficiel)

Ce dispositif se déroulera « là où c’est le plus efficace pour le réseau et le maintien d’alimentation du système et de manière à toucher les usagers les moins prioritaires », a précisé le ministère de la Transition énergétique. Et ce, comme le rapporte France Info.

Les départements concernés par les coupures d’électricité ?

D’autre part, certaines régions de France peuvent être considérées comme de véritables péninsules énergétiques : « Elles sont moins interconnectées au réseau et n’ont quasiment pas de moyen de production propre », explique Clément Le Roy, un associé en charge de l’énergie chez Wavestone. Elles restent donc plus exposées aux risques de coupures d’électricité. Pour savoir si vous pouvez vous retrouver dans cette situation, voici une liste des départements qui risquent de subir des coupures de courant en priorité, aux dires de France Info.

Selon France Info, dix départements risquent de subir des coupures d’électricité avant les autres. En effet, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes constituent de véritables péninsules énergétiques. Ensuite, le Bouches-du-Rhone, le Var et le Vaucluse risquent de subir des coupures en premier. Les départements de Cotes d’Armor, et de Finistère subiront sans doute des pénuries cet hiver. Et enfin, l’Ille-et-Vilaine ainsi que le Morbihan deviennent les derniers départements sur la liste