Rappel produit : ne consommez pas cet aliment utilisé tous les jours par les français, il est contaminé, il s’agit de la farine

Ce rappel produit est dû à une présence excessive d’un contaminant dans des lots de farine. Ne les utilisez plus pour préparer vos recettes.

Source : IStock

Si vous aviez acheté de la farine récemment, veuillez vérifier les références. En effet, des lots de farine de sarrasin font l’objet d’un rappel produit. Tous les détails dans cet article.

Un risque potentiel pour votre santé

On utilise souvent la farine de sarrasin pour préparer des recettes telles que les galettes bretonnes complètes. Contrairement à la farine de blé normale, ce type de farine ne contient pas de gluten.

La farine de sarrasin ou farine de blé noir est une excellente alternative, mais certains ne l’utilisent que pour compléter certaines recettes. Les nouilles soba japonaises par exemple sont souvent 100 % faites en sarrasin, parfois mélangées avec de la farine de blé.

Farine
Source : Pixabay

La campagne de rappel produit a commencé mercredi 14 septembre dernier. La marque de production a lancé l’alerte suite à une analyse du produit. Selon le rappel produit, la farine de sarrasin concernée contient un taux d’ochratoxines A (Ota) supérieur à la normale.

Pour rappel, les ochratoxines sont des contenants de farine de sarrasin. Ce sont des métabolites de moisissures qui appartiennent aux genres Aspergillus ou au Pénicillium. Leur présence dépend du climat lors de la récolte, mais aussi des conditions de stockage.

Ils se trouvent surtout sur les céréales. Ce qui est alarmant sur la présence des ochratoxines A en trop est sa nature néphrotoxique. En clair, elle peut constituer de grands risques sur la santé en attaquant les reins.

Par ailleurs, la Néphropathie Endémique des Balkans (NEB) est le nom d’un trouble rénal que l’ochratoxine A peut provoquer chez l’homme.

Rappel produit : les références à vérifier

Le produit se trouvait dans les rayons de supermarché entre le 22 août et 13 septembre 2022. Il a fallu les retirer rapidement à cause de ce rappel produit. La farine de sarrasin en question est celle de la marque Biocoop.

Il faut savoir que la procédure de rappel produit prendra fin le 13 octobre prochain. Les consommateurs ont jusqu’à cette date pour le rapporter en magasin. Ils pourront obtenir un remboursement.

Le retrait de vente de la farine de sarrasin T130 concerne les lots 290822 Fsat130S1 – 214. Ils possèdent une date de durabilité minimale fixée au 29 août 2023. À noter que le produit se trouvait dans les rayons de tous les distributeurs de l’enseigne Biocoop de l’Hexagone.

Par ailleurs, la marque Biologiquement tire la sonnette d’alarme sur quelques produits dérivés de l’artémisia annua. La poudre d’artémisia annua 100 gr en fait partie. Sa commercialisation se faisait entre le premier janvier 2022 jusqu’au 20 juillet 2022.

Le rappel produit concerne tous les lots avec le code GTIN 3770015526532. Le risque pour la santé n’a pas été déterminé, mais le Règlement (UE) n°2015/2283 n’autorise pas la consommation du produit.

Il en est de même pour la Tisane d’Artémisia Annua et les Gélules d’Artémisia Annua de la même marque. Ces produits se vendaient dans toute la France. Si vous avez des questions, veuillez joindre le numéro de contact 06 52 86 68 44.

Rappel produit : pourquoi y en a-t-il autant ?

Vous avez sûrement remarqué les nombreuses vagues de rappels produits qui n’en finissent pas. Depuis 2021, le site gouvernemental indique près de 400 rappels produits par mois. Le site gouvernemental Rappel Conso est accessible depuis le 1er avril 2021.

Ces rappels sont principalement pour la protection des consommateurs. Les enseignes de production qui ne déclarent pas les rappels vont obtenir des sanctions. La loi va les punir avec une amende allant jusqu’à 1 500 euros par produit non-déclaré.

Les professionnels ont alors l’obligation de mettre à jour leur déclaration en les communiquant sur le site. Cette procédure est une décision de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

L’ouverture du site gouvernemental facilite l’accès aux rappels produits pour les consommateurs. En étant au courant des références à surveiller, ils éviteront tout risque sanitaire.

Les intoxications alimentaires dues à certaines bactéries sont notamment les plus graves. Sachez que les rappels ne concernent pas que les produits alimentaires. Les clients se font alerter sur toutes les références susceptibles de mettre en danger les consommateurs.

Il peut s’agir de tous les produits destinés au grand public tels que les hygiènes de beauté. Seuls les médicaments ne se trouvent pas dans le site gouvernemental. Ces derniers se font déclarer à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).