Arnaque : cette escroquerie qui inquiète se répand partout en France, faites attention !

Les escrocs sont inventifs dès qu'il s'agit de mettre au point une arnaque. Cette dernière se développe en Europe actuellement.

Source : iStock

On le sait, il faut être méfiant sur internet. Parmi tous les mails que vous recevez dans la journée, un pourcentage (parfois élevé) correspond à des arnaques. Le but des arnaques est généralement le même : vider les comptes des victimes. C’est pourquoi il faut faire attention aux informations que nous partageons sur internet, surtout quand on les inscrit sur des sites non fiables. Alors que les arnaques au phishing sont les plus courantes, celle du tueur à gages commence à se développer. Et si elle peut surprendre, sachez qu’elle fonctionne.

L’arnaque au tueur à gages, qu’est-ce que c’est ?

Cette arnaque est déjà bien connue des forces de l’ordre dans les pays anglo-saxons. Jusqu’à présent, l’Europe semblait épargnée. Mais depuis quelques semaines, le site belge safeonweb, spécialisé dans les arnaques en ligne, a indiqué que près de 1 500 signalements concernant cette tentative d’extorsion ont été faits. En anglais, l’arnaque aux tueurs à gages est appelée ‘Hitman scam‘. Et si elle peut vous sembler à juste titre loufoque et même peu crédible, elle fait des victimes.

Le fonctionnement de l’arnaque est simple. La personne ciblée par les escrocs reçoit un mail. Dans ce dernier, elle apprend avec effroi qu’un tueur à gages a pour mission de la tuer ou de la blesser. Il dit même qu’il utilisera de l’acide pour cela. Mais en grand seigneur, il propose à sa victime un arrangement. Si cette dernière lui envoie 5 000 euros, alors il ne lui arrivera rien. Bien évidemment, il ne lui arrivera rien dans tous les cas. Mais les plus impressionnables, terrifiés par le contenu du mail, envoient l’argent pour ne prendre aucun risque.

Une arnaque qui fonctionne grâce à la peur

C’est comme cela que les arnaqueurs parviennent à recevoir de grosses sommes d’argent. En faisant peur à leur victime. Le site belge précise que, pour le moment, l’arnaque ne touche pas tous les pays d’Europe. Les messages envoyés sont principalement rédigés en néerlandais, avec énormément d’erreurs de syntaxe et des fautes d’orthographe. Cela indique que le texte original de l’arnaque (sans doute l’anglais) a été traduit à la va-vite. À l’heure actuelle, il n’existe aucun exemple de mails écrits en Français.

Ceux qui sont habitués à recevoir des mails suspects et qui repèrent vite les arnaques ne se feront évidemment pas avoir. Mais il est utile de prévenir ceux qui sont susceptibles de faire le virement. Avant toute chose, autant le rappeler, il ne faut jamais communiquer ses données bancaires à une personne inconnue, ou par mail. Faites-cela uniquement sur un site sécurisé et sur lequel vous avez l’habitude d’aller. Ensuite, les arnaques se remarquent notamment grâce aux fautes d’orthographe, alors faites-y attention. Pour ne prendre aucun risque, contactez les autorités. Et si vous avez malheureusement fait un virement avant de réaliser qu’il s’agissait d’une arnaque, contactez immédiatement votre banque et déposez plainte auprès d’un poste de police.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Micki Martinez (@x_mouse517)

Le phishing, la préférence des escrocs !

Les escros ne manquent pas d’imagination dès qu’il s’agit de voler de pauvres innocents. Internet leur offre un terrain de chance presque illimité. Tout le monde, partout sur Terre, est susceptible de se faire avoir. Quand ce n’est pas un faux tueur à gages qui vous contactent, c’est une personne richissime et sans héritiers qui vous proposent sans fortune à sa mort. Évidemment, tout ceci est faux. 

Mais là où les arnaqueurs sont bons, c’est dans le phishing, cette technique d’arnaque qui consiste à prendre l’apparence d’une institution ou d’un site officiel. La Poste, la CAF, Lidl… nombreux sont les cas où des arnaqueurs jouent avec les victimes en se faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas.

Le travail est souvent bien fait, avec des sites qui sont la copie conforme des officiels, mais qui sont faux. Mais certains comportements doivent alerter, comme les fautes d’orthographe ou certaines demandes. La CAF indique par exemple que jamais leur agent ne demande au téléphone aux particuliers de donner leurs coordonnées bancaires. Si vous êtes appelé par une personne se présentant comme un employé à la CAF et qu’elle vous les demande, alors c’est une arnaque.