L’amour est dans le pré : Karine Le Marchand réagit au divorce de Mathieu et Alexandre

Alexandre et Mathieu, qui avaient eu un coup de foudre l'un pour l'autre dans "L'amour est dans le pré" en 2020, et vivaient en Camargue, se sont séparés fin août 2022. Ils formaient le premier couple gay de l'émission animée par Karine Lemarchand. Voici la réaction de l'animatrice.

Source : Capture M6

Ils formaient le premier couple gay de L’Amour est dans le pré et avaient même entamé des démarches pour avoir un enfant. Mais l’amour ne sera plus dans leur pré…

En effet, Mathieu et Alexandre, qui se sont rencontrés lors de la saison 15 de L’amour est dans le pré, se sont séparés fin août 2022. Mais qu’a pensé Karine Le Marchand de cette rupture ? L’animatrice de l’émission a été le premier témoin de cette histoire d’amour qui n’est plus.

L’effet d’une bombe !

C’est une grande première et une des plus belles histoires d’amour de L’amour est dans le pré. En effet, un couple de gay, Mathieu et Alexandre, a eu un coup de foudre réciproque lors de la saison 15 de l’émission, diffusée en 2020.

En juin 2021, les deux amoureux avaient même pris la décision de se marier. La noce a eu lieu dans le Gard en présence de Karine Le Marchand. Aussi Mathieu et Alexandre rêvaient de devenir parents. Ainsi, ils avaient entrepris depuis quelques mois les démarches d’une procédure de GPA (gestation pour autrui). Et c’est la Colombie que les deux tourtereaux ont choisi pour trouver une mère porteuse.

Mais Mathieu et Alexandre ont aujourd’hui décidé de prendre des chemins différents. « On a vécu deux années extraordinaires, vraiment. On a fait beaucoup de voyages. Mais à un moment, Alexandre a eu du mal à trouver sa place. Je crois qu’il avait besoin d’une vie plus tranquille, moins turbulente. Il avait envie d’être stable, une vie plus classique« , a confié Mathieu lors de son entretien chez Jordan, l’émission animée par Jordan De Luxe.

Et à l’éleveur de taureaux d’ajouter « Alexandre a besoin de tranquillité, de stabilité, d’un quotidien paisible. Moi, je veux profiter pleinement de la vie depuis que je me sais malade. » En effet, Mathieu a découvert, il y a trois ans, qu’il souffrait de Cadasil, une maladie génétique rare touchant les petits vaisseaux sanguins au niveau du cerveau.

Cette maladie touche 1 cas sur 24 000 et donne une espérance de vie moyenne de 62 ans. C’est d’ailleurs au de ce diagnostic que Mathieu s’inscrivait à L’Amour est dans le pré.

 

L’animatrice de L’Amour est dans le pré n’est pas étonnée

Lors de cette interview, l’éleveur de taureaux a relaté aussi la réaction de son amie Karine Le Marchand à l’annonce de cette triste nouvelle. C’est non seulement cette dernière qui a permis leur rencontre grâce à L’amour est dans le pré, mais elle était présente à leur mariage. L’animatrice et le couple se voyaient régulièrement.

« Je lui ai dit tout de suite et elle m’a dit qu’elle le sentait. Que la dernière fois qu’on avait mangé ensemble, elle avait senti… Elle m’a dit qu’elle avait senti déjà Alexandre parti. Alors que moi, je ne l’avais pas senti mais moi, j’étais au milieu du truc donc euh…« , a d’abord confié Mathieu. Karine Le Marchand, témoin de leur histoire depuis le début, n’a semble-t-il pas eu de choc à l’annonce de la nouvelle. « On est d’accord sur tout. Il a envie de vivre autre chose. J’ai besoin d’une vie plus turbulente, de bouger à droite, à gauche, faire plein de choses. La vie que je voulais ne lui correspondait plus. Je suis aussi fautif que lui, en fait, c’est 50/50. Pour ça que je l’ai laissé partir. Je suis aussi responsable que lui« , a poursuivi Mathieu.

La GPA pour bientôt

Le rêve de devenir père Mathieu a décidé de le réaliser seul. Séparés depuis fin août, le couple qui devrait divorcer officiellement à l’automne, vient de publier une autobiographie. Ils l’ont baptisée « Aimons-nous : Ou comment deux hommes que tout opposait vivent la plus belle des aventures ». Les bénéfices de cet ouvrage aideront Mathieu à réaliser son rêve de paternité. En effet, la gestation pour autrui (GPA) lui coutera cher. Pour mémoire, c’est le fait pour une femme, désignée généralement sous le nom de « mère porteuse« , de porter un enfant pour le compte d’un “couple de parents d’intention” à qui il sera remis après sa naissance. Et c’est en Colombie que tout se passera et son bébé devrait être chez lui, près de Nîmes, dans quinze à dix-huit mois.

D’ailleurs Mathieu a déjà annoncé qu’il sortira un second livre traitant de son parcours de GPA. Il a même annoncé que, très prochainement, il lancera une marque de vêtements et accessoires sur Internet. « Je ferai appel à des artistes qui créeront une pièce unique avec l’inscription ‘Aimons-nous’, du nom de mon association« . En effet, Mathieu est aussi ambassadeur de l’association Le Refuge, une association d’aide aux jeunes victimes d’homophobie. Il est aussi parrain de la « Fiertés rurales », une sorte de gay pride des campagnes françaises.