Amandine Pellissard (Familles nombreuses) bientôt en prison ? Elle avoue enfin la vérité

Amandine Pellissard avoue avoir volé de la nourriture pour ses enfants. Un acte qui l’a condamné à 6 mois de prison ferme.

Source : Capture TF1

Amandine Pellissard est une participante emblématique de l’émission « Familles nombreuses » sur TF1. Elle fait partie de ses mamans qui feraient n’importe quoi pour leurs enfants. Ce mardi 13 septembre, la mère de famille est invitée sur Télé-Loisirs dans l’émission Chez Jordan. Elle parle d’une partie difficile de son passé à Jordan de Luxe. Puis elle admet que son instinct maternel lui a parfois poussé à agir désespérément. Elle explique qu’elle risque de la prison ferme pour ce qu’elle a fait. Explications.

Qui est Amandine Pellissard ?

Amandine Pellissard est une maman de plusieurs enfants. Le public a commencé à la connaître, à travers l’émission « Familles nombreuses : la vie en XXL ». Elle a participé à la première saison du programme, en juillet 2020, sur TF1.

La mère de famille a montré comment vivre avec huit enfants et un mari. Les téléspectateurs ont pu suivre son périple mouvementé sur la chaîne. Mais elle partage aussi ce quotidien sur son compte Instagram. D’ailleurs, le 19 juin 2021, elle a fait un live sur le réseau social pour parler de sa nouvelle vie depuis qu’elle a participé à l’émission.

Dans la séquence, Amandine Pellissard explique pourquoi elle a décidé de recourir à une chirurgie esthétique.

« J’ai fait des injections parce que j’avais envie d’en faire. J’avais des rides que je voulais estomper, donc je l’ai fait. J’avais une ride du lion et des rides d’expression très marquées. En plus avec la cigarette, comme je fume depuis mes 15 ans… On ne va pas se mentir, on a la peau qui vieillit plus vite », confie-t-elle.

La mère de famille a aussi essayé des injections sur ses lèvres afin de « gommer des traits de ressemblance avec son géniteur ». Elle ne supportait pas d’avoir une même bouche que lui.

Elle était « obligée » de voler pour nourrir ses enfants

Ce mardi 13 septembre, Amandine Pellissard a fait des confidences surprenantes dans l’émission « Chez Jordan » sur Télé-Loisirs. Elle avoue qu’elle a eu « un parcours de vie compliqué » aux téléspectateurs. Avant de rencontrer Alexandre son mari, la maman aurait vécu des « années très difficiles ».

Tout se complique lorsque Amandine Pellissard attend son sixième enfant. Elle devait absolument se faire hospitaliser. À cause de sa grossesse, celle-ci ne peut plus travailler correctement. Elle se retrouve aussitôt « en arrêt pathologique ». Son mari travaillait en CDI depuis 10 ans dans une boulangerie industrielle. Lorsqu’elle a laissé son travail, elle pensait compter sur lui pour assurer ce vide financier.

Mais « du jour au lendemain », le père de famille est licencié par son employeur. La situation est critique pour son foyer.

« On se retrouve un peu pris à la gorge avec plus de revenus du tout pendant plusieurs semaines », avoue-t-elle aux téléspectateurs.

À court d’idée, elle a fait une tentative désespérée pour sortir de sa situation.

« Et du coup j’ai été, je ne vais pas dire contrainte parce que personne ne m’a contrainte mais… Je n’ai trouvé aucune autre solution pour le moment que d’aller voler à manger dans un magasin pour mes enfants », raconte-t-elle à Jordan.

Elle n’aurait volé que de la nourriture dont le montant ne devait pas dépasser 200 euros.

Mais ce vol n’a pas arrangé sa situation. À défaut de solutions durables, elle devait perpétrer l’acte plusieurs fois avant de se faire interpeller.

« Je me suis fait attraper. Forcément, quand on fait des bêtises, c’est ce qui arrive. Je me suis retrouvée en garde à vue, » admet-elle.

Amandine Pellissard risque 6 mois de prison ferme

Même si la mère de famille a agi par amour, elle a tout de même commis un délit. Elle est convoquée au tribunal. Mais elle a décidé d’assurer elle-même sa défense. Cerise sur le gâteau, elle rate son propre procès.

« J’étais en train d’accoucher, donc je n’ai pas pu me rendre au tribunal, » dit-elle.

Son absence et le défaut de représentant légal lui a coûté cher. La juridiction lui a condamné à 6 mois d’emprisonnement.

« Le fait de ne pas m’être présentée à l’audience, je pense que ça n’a pas joué en ma faveur, » avoue-t-elle.

Face à cette décision, Amandine Pellissard a fait appel. Cette fois, elle a retenu la leçon et va se faire représenter.

« Maintenant, j’ai un avocat. Je sais aussi que je suis une mère de famille, je travaille, je suis entrepreneuse et que pour les peines de moins d’un an de prison, ils ont des aménagements de peine, » déclare-t-elle.

Amandine Pellissard est consciente de la gravité de son geste. Elle ne prétend pas qu’elle est innocente. Elle veut juste faire valoir les circonstances.

« Je n’avais pas à faire ça. Je ne cherche absolument pas d’excuses. Même si j’avais des raisons qui m’ont poussée à voler de la nourriture à ce moment-là, ce n’était absolument pas excusable. »