Karine Le Marchand séparée du père de sa fille : ses rares confidences sur son ex

Heureuse maman d'une belle jeune fille qui répond au prénom de Alya, âgée de 19 ans qu'elle expose très peu, Karine parle encore moins du papa de la jeune fille. Mais ses fans sont allés à la recherche de quelques informations. 

Source : Getty Images

Karine Le Marchand est la maman d’une belle jeune fille nommée Alya, qui a vu le jour en 2003. Relativement discrète quant à sa vie privée, elle n’a jamais révélé l’identité du père. De manière générale, l’animatrice ne s’affiche trop sauf en de rares occasions.

Si l’animatrice de L’amour est dans le pré parle très peu de sa fille afin de la préserver, elle parle encore moins du papa de la jeune fille. Toutefois le public a glané des informations et en a découvert au sujet de Karine Le Marchand.

La discrète Karine Le Marchand a fait quelques confidences

La vie privée de Karine Le Marchand a beaucoup de secrets pour ses fans. Mais il arrive que la meilleure amie de Stéphane Plaza se laisse aller à quelques rares confidences. Ainsi, lors de certaines interviews, l’animatrice a donné quelques bribes d’informations quant au papa d’Alya.

Karine Le Marchand a vu sa vie se transformer il y a 19 ans. En effet, elle a mis au monde une petite fille. « Une enfant ultra-désirée » comme elle l’avait confiée dans les colonnes du magazine Gala. « J’avais des problèmes pour tomber enceinte, je me suis fait opérer« , avait-elle tenu à préciser. Elle n’a jamais souhaité exposer au public le papa de sa fille. Ainsi, sa communauté ne connaît ni son visage ni son identité. Mais, par le biais de quelques interviews, ses fans ont pu en apprendre davantage.

« Le père de ma fille est juif-hongrois. Mon père vient du Burundi. Nous avions très envie pour notre fille d’un prénom qui évoquait nos deux origines. Chose qui n’était pas facile ! Et nous avons trouvé Alya. Alya qui veut dire en swahili (donc pour les origines de mon père) ‘la plus fervente’, et en hébreu ‘la montée vers Dieu qui passe par le retour à la terre promise« , confiait-elle en 2020 à Magicmaman.

Le couple s’est séparé peu de temps après la naissance d’Alya. « Un soir, au restaurant, je suis avec mon compagnon. Et le serveur nous accueille avec un ‘Bonjour Monsieur et Madame Le Marchand.’ Comme ce n’était pas son nom. Il m’a pris la main et m’a dit : ‘Écoute-moi bien, je ne serai jamais Monsieur Le Marchand’. Cela a contribué à notre séparation. », a-t-elle confié dans les colonnes de Télé Câble Sat, laissant entendre que sa notoriété en était une des causes.

La faute aux Maternelles ?

Ainsi, le mardi 8 mars 2022, France 2 diffusait un numéro un peu spécial de La Maison des Maternelles à l’occasion de ses 20 ans. Toutes les anciennes présentatrices du programme étaient présentes de Maïtena Biraben à Julia Vignali, en passant par Daphné Bürki, et bien sûr, Karine Le Marchand. Cette dernière a présenté le programme de 2004 à 2009, et il a, selon elle, contribué aussi à accélérer leur rupture. Une information que Karine Le marchand a dévoilée dans les colonnes du Parisien pour l’occasion. « Je me suis séparée du père de ma fille à cause – ou grâce – aux Maternelles, j’ai appris à devenir mère grâce aux Maternelles. » a-t-elle confié.

L’animatrice de L‘amour est dans le pré a rompu il y a maintenant de nombreuses années. Par conséquent, elle a élevé sa fille seule. Dans les colonnes du magazine Gala, elle expliquait il y a quelques mois que le papa d’Alya était parti « s’installer à l’étranger ». « Je me suis séparée de son père quand ma fille avait le même âge que moi quand ma mère s’est séparée du mien. Mais ce n’était pas de mon fait. En tout cas, ce qui est certain, c’est que j’étais extrêmement heureuse d’élever ma fille seule. Cette fusion-là, même si je ne l’ai pas souhaitée, je l’ai adorée« , a-t-elle confié.