Carburant : cette astuce magique de Google Maps pour faire de vraies économies

L'application Google Maps propose une nouvelle fonctionnalité qui met en avant l'itinéraire le plus économe, pour dépenser moins.

Source : IStock

Depuis des mois, les prix des carburants sont à la hausse et fragilisent énormément le porte-monnaie de nombreux Français. Ils cherchent tous des astuces pour payer moins cher. Actuellement, ils peuvent profiter de la ristourne à la pompe de 30 centimes au litre. Mais ce n’est toujours pas assez quand on voit l’augmentation des prix. C’est pourquoi Google Maps propose une toute nouvelle fonctionnalité, pour trouver des trajets économes en carburants. Et ainsi faire des économies.

Une nouvelle fonctionnalité pour faire des économies en carburants

Jusqu’à présent, quand vous recherchez un itinéraire, l’application vous propose par défaut le plus rapide. Elle se base pour cela sur le nombre de kilomètres et le trafic routier en temps réel, entre autres. Mais une nouvelle fonctionnalité est arrivée aux États-Unis et sera bientôt disponible en Europe, et donc en France. Cette fonctionnalité prend en compte… le relief avec notamment l’inclinaison des pentes, tout au long du trajet. Un calcul est fait en se basant sur la vitesse moyenne des automobilistes qui empruntent ces routes. Et cela permet de déterminer combien, en moyenne, le véhicule dépense en carburant. 

Comment sélectionner cette option ? Rien de plus simple. Il suffit de rentrer sa destination, d’appuyer sur « itinéraire » en bas à gauche, d’appuyer sur l’icône avec les trois petits points, de choisir « option d’itinéraire » et d’activer « préférer les itinéraires économes en carburant ». Grâce à cette fonctionnalité, plus d’un demi-million de tonnes de dioxyde de carbone ont été évitées aux États-Unis. Cela correspond au retrait de 100 000 véhicules. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par franceinfo (@franceinfo)

Prix des carburants : la ristourne de 30 centimes qui fait du bien 

Depuis le 1er septembre, la ristourne sur le litre de carburant augmente. Elle n’est plus de 18 centimes, mais de 30 centimes. Mais attention, ce n’est pas éternel. Si cette aide est mise en place jusqu’à la fin de l’année, le montant de 30 centimes, lui, ne dure que deux mois. En effet, à partir du 1er novembre (et jusqu’au 31 décembre), la ristourne ne sera pas de 30 centimes, ni de 18 centimes, mais de 10 centimes. Il est tout à fait possible que la ristourne se poursuive pour l’année 2023. En effet, les économistes le disent, l’inflation va se poursuivre et connaîtra sans doute son pic en 2023. Mais en attendant, les prix vont continuer d’évoluer à la hausse. 

La bonne nouvelle, c’est que cette aide est valable pour tout le monde, sans aucune condition de revenus. Elle est tout simplement appliquée automatiquement à chaque passage en caisse des stations-essence. C’est le prix après remise qui est affiché directement à la pompe et via les panneaux totem à l’entrée. Comme le rappelle Femme Actuelle, « Les automobilistes bénéficient d’une ristourne pour le gazole, l’essence (SP95, SP98-E5, SP-95-E10), le superéthanol (E85), l’éthanol diesel (ED95) mais aussi le gazole pêche ou encore le gazole non routier (GNR)« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Radio Péyi (@radio_peyi)

Les astuces pour faire des économies

Cela peut vous surprendre, mais en fonction de l’heure ou du moment où vous décidez de faire le plein, vous perdez de l’argent. En effet, les carburants que vous mettez dans votre véhicule ne sont pas toujours les mêmes. Vous l’ignorez peut-être, mais en fonction de l’heure à laquelle vous faites le plein, la qualité de l’essence n’est pas la même. Par exemple, il est vivement conseillé de faire le plein… le matin. La raison est simple. La nuit, les températures sont fraîches. De ce fait, le carburant stocké se refroidit. Or, quand il est froid, il est plus dense. Quand vous faites le plein, un litre de carburant équivaut réellement à un litre de carburant.

Cela vous semble normal ? Peut-être, mais ce n’est pas toujours le cas. En effet, quand les carburants sont plus chauds, ils sont plus volatils. Ils ont dès lors tendance à s’évaporer plus vite. Vous faites alors le plein, certes, mais avec moins de carburant. De même, n’allez pas à la pompe juste après le passage d’un camion-citerne qui remplit les pompes. En effet, quand les pompes sont remplies, les carburants se mélangent avec la saleté incrustée. Cette saleté se retrouve alors dans votre voiture si vous êtes le premier servi. C’est sans risque pour le véhicule. Mais vous aurez plus de saleté, et moins d’essence. Le prix, en revanche, sera le même.