Alerte arnaque : faites très attention à cette nouvelle escroquerie qui sévit sur Internet

La pénurie de pellets bat son plein et de nombreux malfaiteurs utilisent ce manque afin de créer des arnaques sur Internet. Des pièges qui font de nombreuses victimes…

Source : iStock

Avec l’augmentation prévue des prix du gaz et de l’électricité début 2023, ainsi que l’évolution inévitable du bouclier tarifaire, les prix du fioul augmentent également. Économiser sur les frais de chauffage cet hiver en utilisant du bois de chauffage est une bonne option pour certaines personnes. Le poêle à granulés est mis en avant par l’aide apportée à son installation. Cependant, la pénurie en granulés de bois bat son plein depuis quelques mois. À cause de cette pénurie, de nombreuses personnes craignent ne pas avoir assez de pellets pour se réchauffer cet hiver. Certains malfaiteurs utilisent alors ce phénomène pour mettre des arnaques en place. On vous dit tout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Coach fitness & neuro (@baptiste_nut)

La pénurie de pellets

Entre l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité pour le début de 2023, ainsi que l’évolution inévitable du bouclier tarifaire. Ainsi, les prix du fioul augmentent par ailleurs. Pour faire face à cette hausse des prix, de nombreux individus cherchent à économiser sur les montants de chauffage cet hiver. Et ce, en utilisant des pellets pour chauffer le foyer. Cette solution se trouve bonne pour de nombreuses personnes. Les poêles à granulés ont vu leurs ventes augmenter de 41 % et celles de chaudières à granulés de 120 %

Toutefois, la pénurie en granulés de bois bat son plein depuis quelques mois. Et ceci pose plus de problèmes que prévu. Nos confrères de “Que Choisir” ont récemment mis les consommateurs en garde contre des sites internet. Ces sites prétendent vendre des pellets pour le chauffage. Cependant, les produits, qui sont facturés, ne sont jamais livrés. Ainsi, le bois de chauffage commandé n’arrive jamais à destination.

Arnaque : Des pellets payés, mais jamais livrées

L’association de consommateurs “Que Choisir” met en garde les acheteurs de pellets contre certains sites internet. Ces sites, qui disent vendre du bois de chauffage.  Or, il semblerait que ce site soit un piège par des escrocs. Une arnaque qui profite des personnes inquiètes ou en situation difficile. « Nous conseillons aux consommateurs souhaitant s’approvisionner sur Internet de redoubler de vigilance », précise l’association “Que Choisir”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ineat Group (@ineatgroup)

Les témoignages expliquent clairement avoir eu affaire à une arnaque. En effet, le consommateur règle son panier. Les pellets sont donc payés, mais ils n’arrivent jamais à destination. Tout d’un coup, le commerçant ne se trouve plus joignable. L’association de consommateurs signale que malgré le fait que de nombreux noms soit répertoriée et fermée, d’autres restent actifs. Et certains noms reviennent souvent sur ces sites vendant des arnaques. 

Restez vigilants aux pris TROP attractifs

Selon l’association, certaines personnes témoignent avoir perdu des centaines, voire des milliers d’euros ! Généralement, cet argent disparait suite au refus des banques de le rembourser. Et ce, sous prétexte que le consommateur a bien validé le paiement. En effet, les banques risquent fréquemment de ne pas rembourser les arnaques puisqu’ils précisent que tout virement bancaire ou transaction en ligne est un choix.

Afin d’éviter de se faire avoir, l’association Que Choisir conseille de se tenir sur ses gardes face aux offres qui semblent trop belles pour être vraies. Mais aussi de lire les avis en ligne et même de faire marche arrière lorsque le paiement par virement bancaire nécessite une confirmation de la transaction avant que la commande ne reste reçue.

Depuis peu, un autre type d’arnaque similaire circule. L’usurpation d’identité de compagnies renommées dans le secteur. Hélas, de nombreuses personnes ont succombé à ce stratagème et n’ont pas pu bénéficier de l’aide dont elles avaient besoin par leurs banques. Alors, restez vigilants !