Voici les Français concernés par la prime de rentrée qui sera versée à partir de jeudi

La prime sera disponible à partir du jeudi 15 septembre. Elle est prévue pour les étudiants boursiers et les bénéficiaires de minima sociaux.

Source : iStock

Dès ce jeudi 15 septembre, 10,8 millions de foyers français pourront enfin percevoir la prime de rentrée. C’est une « aide exceptionnelle de solidarité » de 100 euros avec un supplément de 50 euros par enfant à charge. Elle s’inscrit dans le combat pour maintenir le pouvoir d’achat des Français. La mesure a été simplifiée le plus possible pour les bénéficiaires.

Pas de démarche particulière

Il ne faut pas confondre la prime de rentrée avec l’allocation de rentrée scolaire. La prime exceptionnelle n’a rien à voir avec cette allocation versée au mois d’août pour les enfants scolarisés de 6 à 18 ans. Un foyer peut très bien toucher les deux en même temps.

La prime touche bien plus de foyers. Le gouvernement a accéléré sa démarche, afin de le débloquer à « un moment-clé comme celui de la rentrée scolaire ». Selon le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe, c’est un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l’inflation ». Il est spécialement prévu pour 8 millions de foyers qui touchent les minimas sociaux comme le RSA ou l’AAH. Mais il concerne aussi les 2,8 millions de foyers qui touchent la prime d’activité.

Le site service-public.fr affirme que si une personne est éligible, « le versement s’effectuera de manière automatique par l’organisme dont vos minima sociaux dépendent sans démarche de votre part ».

La somme en question devrait directement être déposée sur le compte bancaire de chaque bénéficiaire. Les organismes responsables du versement procéderont au versement dès ce jeudi 15 septembre. Les bénéficiaires doivent tout de même prendre en compte le délai bancaire. Aussi, ce montant pourrait mettre un peu de temps avant d’apparaître sur le compte en banque de chacun.

Toutefois, les allocataires de la CAF sont déjà informés de cette mesure. Ils pourront le vérifier sur l’espace Mon Compte, s’ils se connectent sur le site ou sur l’application mobile.

Quel est le montant de la prime de rentrée ?

Le montant de base de la prime exceptionnelle est de 100 euros pour chaque foyer, et donc par couple. Toutefois, chaque enfant mineur à la charge d’un foyer, rapportera 50 euros de plus à celui-ci.

En fonction de la catégorie de bénéficiaires de la prime de rentrée, varie. Ainsi, à titre d’exemple, un foyer sans enfant ne touchera que 100 euros. Un foyer à 1 enfant à charge touchera 150 euros, tandis qu’un ménage à deux enfants, percevra 200 euros, et ainsi de suite.

D’ailleurs, l’exécutif a souligné dans un dossier de presse :

« Concrètement, l’aide s’élèvera à 200 euros pour un foyer avec deux enfants ».

Qui pourra bénéficier de la prime de rentrée ?

La Première ministre Elisabeth Borne a affirmé que cette aide urgente devait aider « les plus modestes ». C’est la raison pour laquelle elle ne sera versée qu’à certaines personnes bénéficiaires de prestations sociales.

La prime de rentrée concerne les catégories d’individus éligibles aux minima sociaux. Elle s’adresse :

  • Aux allocataires de la Cause d’allocations familiales (CAF) et de la Mutualité sociale agricole (MSA) : l’allocation spécifique aux personnes âgées (Aspa), allocation aux adultes handicapés (AAH), le revenu de solidarité active (RSA) etc.
  • À tous les bénéficiaires d’aides au logement : l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement social (ALS) et l’allocation de logement familial (ALF).
  • Aux étudiants boursiers.
    Les individus concernés pourront donc percevoir les aides en question de la part de l’organisme en charge de son cas : caisse de retraite, CAF, Crous, MSA, etc.

Un « versement exceptionnel » de plus, prévu pour l’automne

Un autre coup de pouce est attendu « pour les foyers ne bénéficiant pas des minima sociaux et percevant la prime d’activité (…) un versement exceptionnel et complémentaire est prévu d’ici l’automne », comme l’explique le ministère. En plus de la prime d’activité, ces derniers pourront percevoir 28 euros par foyer avec 14 euros de plus par enfant à charge.

Cette fameuse aide est déjà prévue pour améliorer le pouvoir d’achat de chacun. Il était injuste de priver cette catégorie d’individus. Elle s’inscrit donc dans la loi du 16 août que le Parlement a adopté.