Retraite : ces droits qu’il faut absolument liquider avant votre départ

Vous souhaitez prendre votre retraite ? Pensez à bénéficier de tous les droits possibles avant votre grand départ.

Source : IStock

Vous souhaitez commencer à réfléchir à une date pour prendre votre retraite ? Eh bien, il y a quelques étapes à valider avant, pour pouvoir pleinement profiter de ce temps de repos. En effet, de nombreuses aides, mises en place par le gouvernement vous donnent l’accès à certains droits. Avez-vous pensé à toutes les demander avant votre départ ? Profitez totalement de votre départ à l’aide de ces astuces. On vous dit tout ! 

Les changements d’Emmanuel Macron 

Pour l’instant, la question de la retraite reste discrète. Un constat qui ne va pas durer, comme en témoigne un récent article du chroniqueur économique François Lenglet, publié sur le site de RTL.« Emmanuel Macron, explique-t-il dans les colonnes de nos confrères, s’apprêterait en effet à passer en force et pourrait bien réformer le modèle de solidarité inter-générations à la française ». Son objectif ? Réussir à sortir de la crise économique qui mine actuellement le territoire français. Or, selon le chef de l’État, cela ne pourra pas avoir lieu sans une once de réforme. De plus, le président court le risque de perdre son capital politique au fil du temps. Il n’y a donc pas de temps à perdre.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Vent Se Lève (@lvslmedia)

Cette situation inquiète de nombreux actifs qui, comme le souligne Planet, pourraient avoir la tentation de se précipiter vers leur pension. Le phénomène a déjà eu lieu à l’occasion d’autres réformes de ce type. Et ce, notamment en 2003 et 2010. Cette fois-ci, le président de la République a renoncé à la modification de la structure du système de pension. Il s’agit donc simplement de repousser l’âge légal de la retraite et de donner une incitation aux Français à travailler plus longtemps. La manière dont on acquiert ou liquide ses droits ne changera donc pas.

Départ à la retraite : avez-vous pensé à votre CPF ?

Ainsi, il demeure possible de bien préparer son départ tout comme auparavant. Et comme on parle d’anticiper les démarches à effectuer, une question se pose. Comment faire avec son CPF ? Il regorge lui aussi de droits qui sont censés vous revenir. « Le compte personnel de formation est un dispositif de formation professionnelle en continu », souligne l’économiste Philippe Crevel, « qui permet aux travailleuses et aux travailleurs d’accumuler des droits à la formation en fonction du niveau de leur rémunération et de leurs cotisations ». « Il peut être utilisé par toute personne en activité, en vue d’acquérir une compétence professionnelle, par exemple », précise le directeur du Cercle de l’Épargne. Et contrairement à ce que l’on peut penser, cette situation concerne aussi les retraités. On vous explique tout ! 

Récupérez les droits sur votre CPF 

La première question que la majorité des anciens travailleurs, qui ont déjà pris la retraite, se demandent se trouve assez simple à comprendre. Est-il possible de récupérer les droits sur le compte pour augmenter ses revenus ou améliorer sa qualité de vie ? Malheureusement, non, déclare immédiatement Philippe Crevel.

« On ne peut pas mobiliser les droits recueillis sur un CPF, pas plus qu’on ne peut les utiliser, quand on est déjà à la retraite. Il n’est pas possible de créer de nouveaux droits après la cessation d’activité », souligne-t-il. Et ce, à deux exceptions près. Le cas du cumul emploi-retraite et celui de la retraite progressive. « Les retraités concernés peuvent profiter du CPF pour se former et c’est bien plus utile que ce que l’on pourrait penser. Il vaut mieux liquider ses droits que de les perdre », continue l’expert. Mais de quoi parle-t-il ?

Liquidez votre CPF avant le départ à la retraite

« II est toujours plus utile de liquider ses droits plutôt que de les perdre », affirme Philippe Crevel. Or, quel est l’intérêt de faire une formation juste avant de prendre sa retraite ? « En vérité, c’est l’occasion de se préparer et donc de faciliter son départ, notamment en apprenant une langue étrangère pour ceux qui souhaitent s’expatrier », déclare le spécialiste. « C’est aussi très utile pour toutes celles et ceux qui pourraient vouloir reprendre une activité professionnelle après leur départ à la retraite. Ils peuvent se former à la comptabilité par exemple, ce qui facilitera considérablement leur travail le moment venu ».

Or, on ne peut pas toujours décompter les heures de formation du temps de travail. « Tout dépend de l’accord convenu avec le salarié », précise Philippe Crevel. Ceci doit donc être pris en compte avant de vouloir effectuer des heures de formation