Prime de rentrée exceptionnelle : voici comment obtenir l’aide de 100€ minimum

Incluse dans le "package" de la loi sur le pouvoir d'achat, la prime de rentrée 2022 de 100 euros sera versée à compter du jeudi 15 septembre. Qui peut en bénéficier ? Comment ? Explications.

Source : IStock

Près de 11 millions de foyers dits modestes vont percevoir, de façon automatique, à partir de ce jeudi 15 septembre, une aide exceptionnelle. Il s’agit d’un dispositif prévu par la loi pouvoir d’achat, adoptée cet été.

Il s’agit d’un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l’inflation« , débloqué à « un moment clé comme celui de la rentrée scolaire« , a souligné le ministre Jean-Christophe Combe, le ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapés, dans une déclaration transmise à l’AFP. Voici ce qu’il faut savoir sur cette prime de rentrée exceptionnelle.

Lutte contre les effets de l’inflation

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par nana62 (@nana62300)

En cette année 2022, l’inflation ne cesse d’augmenter. Les foyers français ont de plus en plus de mal à régler les dépenses de la vie courante. Parmi les aides pour payer ses factures une prime exceptionnelle de rentrée a été votée au travers du projet de loi “pouvoir d’achat”.

Près de 11 millions de Français, allocataires du RSA, de l’Aspa ou encore de l’AAH bénéficieront d’une prime exceptionnelle de rentrée dans quelques jours.

Afin de lutter contre les effets de l’inflation galopante sur le porte-monnaie des foyers (5,8 % en août), le gouvernement a décidé de renouveler l’opération du chèque inflation de 100 €, versé fin 2021 à 40 millions de Français. Il s’agit d’une des mesures de la loi pouvoir d’achat adoptée cet été au Parlement. Le montant de la prime inflation s’élève à 100 euros par bénéficiaire, auxquels s’ajoutent 50 euros par enfant.

Quel est le montant de la prime de rentrée 2022 ?

Le montant de cette prime inflation 2022 s’élève à 100 euros par foyer, et 50 euros par enfant. Pour un foyer composé de deux adultes et deux enfants, la prime inflation s’élève ainsi à 200 euros.

À noter que cette prime fait l’objet d’un règlement direct sur le compte des bénéficiaires. Elle peut donc être utilisée librement.

Qui peut en bénéficier ? quand ? Comment ?

D’après l’interview de Monsieur Bruno Le Maire au micro de RTL, cette prime ira « à ceux qui en ont le plus besoin, à ceux qui souffrent le plus de l’augmentation des prix de l’alimentaire, du carburant et de l’énergie« .

Cette prime de rentrée exceptionnelle concerne les bénéficiaires de certains minimas sociaux :

  • Les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA),
  • Les personnes percevant l’Allocation aux adultes handicapés (AAH),
  • Les retraités percevant le minimum vieillesse (Aspa),
  • Les personnes percevant l’Aide Personnalisée au Logement (APL),
  • Les étudiants bénéficiant de la bourse du Crous,
  • Les salariés bénéficiant de la prime d’activité.

Cette prime exceptionnelle sera versée le jeudi 15 septembre 2022. Toutes les modalités pratiques, dont la date et les modalités de paiement, doivent être précisées dans un décret à paraître.

Ce sont les organismes responsables du versement des aides ouvrant le droit à la prime exceptionnelle de rentrée qui seront en charge de son versement :

  • Pour les bénéficiaires du RSA, de l’AAH, de l’APL et de la prime activité : versement effectué par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA), pour les personnes dépendantes du régime agricole.
  • Pour les bénéficiaires de L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) : versement effectué par la caisse de retraite du bénéficiaire.
  • Pour les étudiants boursiers : versement effectué par le Centre Régional des Œuvres Universitaires et scolaires (CROUS).`

La prime de rentrée fera l’objet d’un versement automatique aux personnes éligibles. Il n’y a donc aucune démarche à entreprendre pour la percevoir. Si vous touchez le RSA par exemple, c’est votre Caisse d’Allocations Familiales qui vous fera parvenir le versement.