Retraite : quelle pension quand on a cotisé 175 trimestres ? On vous dit tout

Certaines personnes partent à la retraite sans compléter les 175 trimestres. Oui, c’est possible. Parfois, c’est même conseillé.

Source : Istock

La réforme des retraites a pris beaucoup de temps pour se concrétiser. Mais celle-ci est pour très bientôt. Le président de la République lui-même a insisté pour revenir sur le sujet. Ce dernier veut concrétiser ce projet le plus vite possible. Philippe Crevel craint que les mesures mises en œuvre pourraient augmenter le départ en retraite de plusieurs Français. Après tout, cela est moins risquée pour certains que pour d’autres. Il faut juste identifier certains paramètres. On vous explique tout.

Qu’est-ce qu’un trimestre validé ?

Le trimestre requis pour le calcul de la pension correspond à 3 mois consécutifs. Un an en compte quatre.

Le trimestre est considéré comme une unité de calcul pour déterminer le montant de votre pension de retraite. Il entre dans la durée d’assurance.

Pour qu’il soit valide, celle-ci doit être :

  • Des trimestres cotisés
  • Des trimestres rachetés
  • Des trimestres assimilés
  • Des trimestres validés par présomption
  • Des périodes accomplies par le salarié à l’étranger
  • Des périodes reconnues équivalentes

Des périodes d’assurance peuvent aussi s’ajouter au nombre total de trimestres. Ce sont les périodes équivalentes, les majorations pour enfants et les majorations pour adultes.

Comment connaître le taux plein ?

La décision de partir ou non à la retraite anticipée cette année, peut être profitable pour certaines personnes. La pension de retraite de chacun dépend, d’abord du nombre de trimestres que le salarié aura cotisé pendant sa carrière.

Une fois que l’assuré parvient à atteindre la durée d’assurance requise, on dit qu’il a atteint le taux plein de sa pension de retraite. Ainsi, cette durée varie entre 160 et 172 trimestres pour chaque individu.

Ce nombre sera considéré dans le calcul de la pension. Il est possible de percevoir le taux de plein de celui-ci. Mais il n’est pas le même pour tous les retraités. Aussi, le pourcentage à calculer sera différent en fonction de la génération.

Source : Pexels

Voici les valeurs que vous devrez retenir :

  • Les générations 1955-1956-1957 n’auront besoin que de 166 trimestres pour atteindre le taux plein.
  • Les générations 1958-1959-1960 n’auront besoin que de 167 trimestres pour atteindre le taux plein.
  • Les générations 1961-1962-1963 n’auront besoin que de 168 trimestres pour atteindre le taux plein.
  • Les générations 1964-1965-1966 n’auront besoin que de 169 trimestres pour atteindre le taux plein.
  • Les générations 1967-1968-1969 n’auront besoin que de 170 trimestres pour atteindre le taux plein.
  • Les générations 1970-1971-1972 n’auront besoin que de 171 trimestres pour atteindre le taux plein.
  • Les générations à partir de 1973, ne requièrent que 172 trimestres pour obtenir le taux plein.

Toutefois, il est très probable que la réforme des retraites augmente ce taux prévu pour les générations nées après l’année 1973. Il se pourrait même que toutes ces valeurs soient revues en leur intégralité.

Mais une chose est sûre. La génération de Français et Françaises nés au début des années 60 peut déjà partie. Évidemment, il faut aussi qu’elles aient complété les 167 trimestres requis pour bénéficier d’un taux plein.

À quelle pension de retraite correspondent les 175 trimestres ?

Tout le monde peut estimer sa pension de retraite. Pour cela, il faut définir plusieurs paramètres. Ce sont :

  • Le taux de la pension
  • Le revenu annuel moyen du salarié
  • La durée d’assurance du salarié au régime général. Celle-ci répond à deux limites. La première correspond à la durée conforme à l’année de naissance de la personne. La deuxième concerne la durée d’assurance nécessaire afin de percevoir une pension à taux plein.

Il est tout de même possible d’avoir une retraite à taux plein même si le trimestre requis est encore insuffisant. Ainsi, certains indépendants, fonctionnaires et salariés du privé peuvent acheter les trimestres manquants. C’est ce qu’on appelle alors « rachat Fillon ».

Malgré tout, un employé ne peut racheter que 12 trimestres au maximum. Ainsi, cette opération se déroule au sein de la cause de retraite dont il dépend.

Source : Pexels

Le nombre de trimestres effectué ne permet pas vraiment de connaître le montant de sa pension de retraite de façon précise. Mais il lui est possible de savoir le montant de majoration qu’il pourra toucher. Cette majoration dépend donc de la surcote.