Budget : ces 6 conseils pour ne pas finir à découvert avec l’inflation

L’inflation fait des ravages actuellement. Et certaines personnes se retrouvent en difficultés financières en fin de mois. Voici 6 astuces utiles pour gérer son budget…

Source : IStock

L’inflation fait des ravages en ce moment dans les foyers français. En effet, dans les mois à venir, il est estimé qu’un Français sur deux finira à découvert. Les conséquences de la dégradation du pouvoir d’achat ne cessent de se montrer de plus en plus présentes. Le stress financier se répand au fur et à mesure des mois qui passent. Tous les foyers ne ressentiront pas les problèmes de la même manière. Or, ce qui est sûr, personne ne peut refuser quelques astuces afin de mieux gérer son budget et éviter les fins de mois à découvert. On vous donne 6 astuces qui pourraient aider ! 

N’attendez pas le premier impayé 

La situation actuelle semble affecter de nombreux foyers. Il ne se fait pas rare d’attendre le premier impayé pour agir. En effet, souvent, au moment où on commence à chercher des solutions budgétaires, il se fait généralement trop tard. La culture française a une grande influence sur cette manière de penser. Comme l’indique Jean-Louis Kiehl, le directeur de Crésus, un réseau d’associations d’accompagnement et de prévention du surendettement. « La France est un pays où l’on craint de parler d’argent ». Il ajoute : « Les personnes s’adressent à nous quand la maison brûle déjà, que toutes les portes se ferment ». 

Alors, il ne faut pas subir le premier impayé pour se lever et chercher des solutions. Il faut toujours avoir un budget prédéfini pour ne pas finir à découvert. À attendre le premier incident de paiement, vous entrez très rapidement dans une spirale négative. N’oubliez pas que les dépassements de découverts autorisés coûtent très cher, et le solde bancaire n’apprécie pas ce genre de situation financière. Certains dépassements vous exposent même à une inscription sur la liste du Fichier central des chèques qui mène à une interdiction d’émettre des chèques ou d’utiliser votre carte bancaire. 

N’attendez pas un message de votre banque pour gérer votre budget

Le conseil le plus utile et qui englobe tout reste de se montrer proactif. Ne vous attendez donc pas à ce que votre banque vous envoie une alerte pour vérifier votre solde. Vous ne recevrez pas de “Stop” de leur part. Même si les banques ont amélioré leur détection de fragilité financière, ils se déclenchent souvent bien trop tard. Souvent, les premiers soucis financiers ont déjà eu lieu avant de recevoir quelconque notification de votre banque. Alors ne comptez pas sur ça pour réguler vos dépenses. 

« La banque ne peut pas tout faire, c’est aussi au citoyen de trouver la confiance d’aller voir le banquier rapidement », conseille ainsi Jean-Louis Kiehl. Vous pouvez, bien évidemment, aller consulter votre conseiller bancaire si vous sentez que la situation vous échappe. Cette résolution peut vous permettre d’enclencher un accompagnement et même de bénéficier, d’un plafonnement des frais d’incidents.

Calculez votre reste à vivre en instaurant un budget

Vous pouvez commencer à trouver des solutions à votre situation bancaire de chez vous. Vous n’avez donc pas besoin d’un conseiller bancaire pour trouver les dépenses inutiles ou excessives. Il vous faudra donc commencer par calculer votre reste à vivre. Il y a une technique très simple pour faire ceci, et cette méthode aura des conséquences positives sur votre budget du mois. 

Pour calculer votre reste à vivre, un bout de papier et un crayon suffiront. Toutefois, la plupart des banques proposent dorénavant des sites web ou applications mobiles pour accéder à un compte rendu sur plusieurs mois. La majeure partie d’entre eux proposent également des outils de catégorisation budgétaire, automatique ou non, et quelques-uns proposent même des bilans prédictifs, qui calculent, sur la base du passé, les perspectives d’évolution du budget pour le mois à venir.

Conseil budget : Faire des arbitrages sur votre consommation

Une fois que vous avez réussi à calculer votre reste à vivre, il ne vous reste plus qu’à adapter votre train de vie à vos moyens. En effet, si vous savez qu’il ne vous reste plus que 500 € pour le mois après les dépenses nécessaires, le reste ne doit pas dépasser cette somme. Que ce soit des dépenses alimentaires, vestimentaires ou même les loisirs, il faut savoir les hiérarchiser. Vous pouvez, par exemple, limiter le gaspillage alimentaire, acheter des produits en promotion, réduire l’utilisation de la voiture, ou encore commander moins de livraison de repas. 

Surtout, évitez toute surconsommation ! Les achats en ligne se montrent de plus en plus présents dans notre société. Après la pandémie mondiale et la fermeture de beaucoup de magasins en ligne, les commandes sur internet se répandent. Dans le shopping en ligne, tout peut s’acheter ou presque, avec un paiement différé ou en 3 ou 4 fois. Or, votre budget mensuel peut vous haïr avec cette méthode. « Nous voyons apparaître des ménages qui ont 5 BNPL (achetez maintenant et payez plus tard) en cours, n’arrivent plus à rembourser et s’exposent à des frais d’impayés importants », alerte Jean-Louis Kiehl, de Crésus. 

Anticiper les impayés de charges fixes

Pour éviter de se retrouver à découvert à tous les fins de mois, une astuce utile peut être de baisser les charges fixes dans votre budget. Si vous devez rembourser un crédit immobilier ou un prêt personnel, les fins de mois peuvent très rapidement s’avérer difficiles. Alors si vous avez de plus en plus de mal à assumer vos mensualités de remboursement, vous pouvez contacter l’organisme qui vous a prêté l’argent. En communiquant avec eux, vous pouvez réussir à trouver une possibilité de moduler ou reporter les échéances mensuelles

La même logique va pour les factures. Que ce soit les factures d’énergie, de télécom ou encore vos assurances, en discuter peut réduire les risques d’un budget négatif en fin de mois. Vous pouvez donc dialoguer avec votre créancier pour trouver des solutions avant les problèmes.

Conseil budget : Baisser vos factures

Le budget peut se trouver très restreint à forces d’avoir des factures qui ne cessent de s’entasser. En effet, en cherchant activement des moyens de baisser vos factures, vous pourrez alléger vos fins de mois. Et ce, en jouant la carte de la sobriété et celle de la concurrence. Au niveau du gaz et de l’électricité, le contexte actuel ne se prête pas au changement d’opérateur. Il vaut donc mieux regarder du côté des tarifs réglementés, souvent proposés par EDF, et protégés par le bouclier tarifaire. 

Par contre, du côté des télécoms et des assurances, de nombreuses perspectives d’économies existent. « Nous rencontrons des publics qui sont assurés cinq fois pour la même chose, mais ne parviennent plus à mettre des aliments dans leur frigo », explique Jean-Louis Kiehl. La recherche de doublons dans vos factures peut vous permettre de faire de grosses économies et de mieux maîtriser votre budget.