Revalorisation des retraites : voici pourquoi vous allez avoir plus d’argent en septembre

15 millions de Français vont percevoir ce 9 septembre une augmentation de 4 % de leurs retraites. Et ce, avec effet rétroactif.

Source : IStock

Le jour du versement de la revalorisation des retraites est enfin arrivé. Une mesure adoptée le mois de juillet dernier dans le cadre de la loi pour la protection du pouvoir d’achat. Cette mesure a été votée pour aider les plus modestes à faire face à l’inflation. La revalorisation a dû être versée le mois d’août passé, mais il y a eu un empêchement.

Une revalorisation à effet rétroactif

Le montant sera plus élevé par rapport à ce que les séniors reçoivent habituellement. La raison est que le paiement va connaître une revalorisation de 4 %. Et ce, d’après la loi pouvoir d’achat du 17 août dernier.

Une nouvelle qui va ravir les seniors, car leurs attentes vont enfin être exaucées. Selon le site gouvernemental, cette augmentation s’applique au montant net payé.

Ce qui signifie que les prélèvements sociaux (CASA, CRDS et CSG9) et les prélèvements de l’impôt à la source ont été effectués. D’ailleurs, le montant perçu va augmenter.

Non seulement grâce à cette revalorisation de 4 %, mais aussi à cause des effets rétroactifs de cette loi sur le pouvoir d’achat. Effectivement, la différence du mois de juillet qui devait normalement être versé au mois d’août dernier arrivera pour ce 9 septembre.

Les bénéficiaires de la revalorisation et de ses effets sont nombreux. Il y a les séniors du secteur privé, ceux de la fonction publique, ceux des régimes spéciaux et enfin les anciens salariés du régime indépendant.

Les montants perçus varient pour chaque pensionnaire

Tous les séniors ne recevront pas la même somme de la pension de même s’ils percevront une somme plus importante. Ceux qui veulent savoir la somme qu’ils vont toucher peuvent consulter l’espace personnel. Voici un exemple qui vous permettra d’y voir un peu plus clair.

Prenons une personne qui perçoit 900 euros de retraite de base après à tous les prélèvements. Sa retraite va augmenter à 972 euros, dont 36 euros de revalorisation concernant le mois de juillet, et 36 euros pour le mois d’août. Pour le mois d’octobre ainsi que les mois qui suivent, il va recevoir 936 euros.

Les raisons qui ont entraîné ce retard du versement

Le mois de juin dernier, la Première ministre Élisabeth Borne avait évoqué des mesures qui seront prises pour faire face à l’inflation. Avec un taux de plus de 5 % en un an, il devient plus qu’urgent de trouver des solutions.

Dans le paquet des mesures présentées à l’Assemblée Nationale, il y a eu la revalorisation des retraites. Cette augmentation qui était normalement prévue le 1er janvier 2023 avait été avancée pour le mois de juillet 2022.

Même si la revalorisation des retraites de 4 % fait parties des mesures urgentes, elle n’a pas pu se faire au mois de juillet. La cause de ce retard est que le calendrier parlementaire n’a pas permis la mise en application de la mesure à la date prévue.

De plus, la Caisse nationale d’assurance vieillesse ou CNAV n’a pas eu le temps nécessaire pour effectuer tous les calculs nécessaires. Cette revalorisation de retraite du mois de juillet qui devait être reçue au mois d’août.

L’État veut augmenter les retraites de 15 millions de pensionnaires dans le temps initialement impartis. Soit au mois d’août. C’était tout simplement impossible. L’assurance devait effectuer les calculs en intégrant les 4 % de l’augmentation des pensions.

Ensuite, il devait répartir le montant exact aux comptes des millions de Français qui touchent une pension. En conséquence, la revalorisation de 4 % des retraites n’était possible à être versée qu’au mois de septembre.

Les retraites concernées pour cette augmentation

Il est prévu que la loi dans le cadre du pouvoir d’achat publiée le mois d’août dernier touche l’ensemble des séniors. Ils entrent dans cette catégorie, les anciens salariés du secteur privé et du secteur public. Néanmoins, cette augmentation ne s’applique pas à l’ensemble des retraites.

Il s’agit seulement de :

  • La pension de retraite de base
  • La pension de réversion
  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)
  • L’allocation supplémentaire d’invalidité

La revalorisation des retraites de base de 4 % ne concerne pas les retraites complémentaires, selon le site du gouvernement. Comme l’État ne gère pas ces dernières, la loi sur le pouvoir d’achat ne peut pas s’appliquer. Cette initiative de revalorisation incombe aux partenaires sociaux.