Démarchage téléphonique : voici l’astuce infaillible pour reconnaitre un numéro très facilement

Le démarchage téléphonique est un vrai enfer pour de nombreux Français qui sont parfois appelés plusieurs fois par jour.

Source : iStock

Vous êtes nombreux à vous plaindre de recevoir des appels venant de plateformes. On appelle ça le démarchage téléphonique. Quand ce dernier est exceptionnel, ce n’est pas grave. Le problème, c’est que certaines personnes ont l’impression de vivre un vrai harcèlement avec plusieurs appels par jour. Difficile de faire confiance à son téléphone puisque les démarcheurs ont un numéro qui commence par 06 ou 07. On ne veut pas passer à côté d’un appel, mais on sait que les risques de se retrouver face à un démarcheur sont grands. Mais plus pour longtemps.

Une réforme importante pour le démarchage téléphonique

À partir du 1er janvier 2023, le démarchage téléphonique sera sans doute moins efficace pour les entreprises. C’est ce que nous révèle le Huffington Post. À partir de cette date, les plateformes commerciales n’auront tout simplement plus le droit d’employer des numéros de téléphone qui commencent par 07. En effet, ces derniers seront désormais exclusivement réservés aux services de communications interpersonnelles. Autrement dit, aux personnes réelles. C’est une belle nouvelle puisque les utilisateurs ne pouvaient pas différencier un numéro d’une personne du numéro d’une plateforme. À partir de janvier 2023, ce sera possible sans avoir à décrocher. 

Cette mesure est mise en place pour renforcer la protection des utilisateurs afin qu’ils puissent facilement distinguer « les fraudes et les abus » de véritables appels commerciaux. Elle permet également de lutter, tout simplement, contre le démarchage téléphonique. Puisque les utilisateurs pourront directement identifier le numéro, ils décideront s’ils veulent, ou non, prendre l’appel. Des numéros seront réservés pour ces interactions, comme par exemple le 09.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par UFC-Que Choisir (@ufcquechoisir)

Vous pouvez refuser le démarchage téléphonique

Le démarchage téléphonique n’est pas une fatalité. Si vous ne souhaitez pas rester joint par téléphone, c’est possible. Depuis la loi du 17 mars 2024 relative à la consommation, les personnes qui refusent de se faire démarcher par un professionnel n’ont qu’à le signaler. Il suffit de s’inscrire sur une liste que les entreprises n’ont pas le droit d’appeler. Vous constaterez immédiatement la différence. Et la démarche est simple. Rendez-vous sur le site du gouvernement pour se faire.

C’est d’autant plus intéressant que le démarchage téléphonique semble également concurrencé… par les arnaques. Or, si vous continuez à recevoir des appels alors que vous êtes inscrit sur une liste, c’est qu’à l’autre bout du fil, un arnaqueur tente de jouer avec votre crédulité pour vous prendre des sous. Car le phishing n’est pas uniquement utilisé en SMS ou mail, mais également par téléphone.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Madame (@bea_chassouant)

Qu’est-ce le phishing ?

C’est une arnaque qui repose sur un système d’une simplicité enfantine, mais diaboliquement efficace. Les arnaqueurs se font tout simplement passer pour un organisme officiel. Les victimes pensent se trouver au bon endroit et se font guider. Elles finissent par indiquer leurs données personnelles. Et c’est déjà trop tard. Ces informations sont entre les mains de personnes mal intentionnées qui vont parfois jusqu’à vider les comptes de la victime.

Souvent, certains organismes officiels font des communiqués pour indiquer être la cible de malfaiteurs. C’est le cas de la CAF ou de la Poste, souvent copiées pour permettre aux arnaqueurs de récupérer des sommes d’argent.

Pour vous donner un exemple de phishing, sans doute avez-vous paru confrontés à des appels incessants, des mails et / ou des SMS concernant le CPF. En effet, les arnaqueurs mettent en effet les bouchées doubles. Leur but est simple, ils souhaitent récupérer les accès à votre compte pour aspirer tous les euros qui se trouvent dessus. Pour éviter de tomber dans le panneau, partez d’un constat simple, valable pour toutes les arnaques.

Pour ne pas se faire avoir, c’est simple. Vous ne devez jamais remplir des informations personnelles en cliquant sur un lien reçu par mail. En cas de doute, rendez-vous par vous-même sur le site officiel, sans passer par un lien reçu par email. Les arnaqueurs semblent doués. Par exemple, ils vous envoient un email en se faisant passer pour la CAF. Et le site qu’ils créent pour l’occasion ressemble comme deux gouttes d’eau au site officiel.