Les arnaques téléphoniques plus simples à repérer grâce à cette grande nouveauté

Alors que les Français traversent une grave crise en termes de pouvoir d'achats, les escrocs développent l'arnaque par téléphone.

Source : iStock

De nos jours, les escrocs ont su s’adapter aux nouvelles technologies. Ainsi, de nombreux pièges attendent les internautes dans leurs boîtes mail ou sur leurs téléphones. Qu’il s’agisse d’arnaque ou d’un véritable démarchage, de nombreuses personnes dénoncent des abus et des fraudes téléphoniques. Pour réguler la situation et protéger les citoyens, les autorités ont désormais pris de mesures importantes. Elles permettront aux gens de mieux identifier les numéros malhonnêtes.

L’arnaque à l’ère des smartphones

Ces derniers mois, les téléphones portables sont devenus un moyen comme un autre de créer une arnaque. Ainsi, recevoir de faux SMS (au sujet d’une carte vitale ou d’un colis à récupérer) devient très courant. Cette technique reste la même que celle de l’arnaque par phising, qui sévit sur les boîtes mails.

Dans le cas d’une arnaque par SMS, le message doit capter votre attention. En essayant de prendre un ton institutionnel, les escrocs tentent de vous mettre en confiance. Il arrive que certaines personnes, trop naïves, transmettent leurs coordonnées téléphoniques, leurs données personnelles ou même des accès bancaires.

Aussi, un jeune couple a dernièrement vécu une arnaque par téléphone. L’escroc se faisait passer pour un conseiller bancaire. Résultat ? Il a vidé leurs comptes en quelques minutes.

Cependant, ces derniers jours, une autre type d’arnaque reste visée par l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse). Il s’agit des abus liés au Compte Personnel Formation (CPF). En effet, depuis la création de ce dispositif en France, beaucoup de faux organismes de formation ont des pratiques très limites. Harcèlement téléphonique, formation fantôme… Ce nouveau marché a très vite montrer certaines dérives.

D’ailleurs, les Français n’ont pas caché leur agacement face à ce nouveau business qui les sollicite en permanence. Plusieurs personnalités ont décidé de dénoncer l’arnaque au CPF, ce qui a conduit l’ARCEP à agir.

L’ARCEP prend une décision radicale pour protéger les Français

Afin de limiter les confusions à l’avenir, l’ARCEP a décidé de réserver les numéros commençant par 06 ou 07 aux particuliers. Ainsi, les entreprises ne pourront plus démarcher de potentiels clients avec un indicatif mobile. Ce nouveau cadre entrera en vigueur le 1er janvier 2023. Les autorités pourront donc plus vite remonter jusqu’au responsable en cas d’arnaque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Action First (@actionfirst_formation)

“Par souci de lisibilité pour les abonnés, l’Autorité réserve l’utilisation des numéros mobiles en 06 et 07 — durablement attachés à un utilisateur dans l’esprit de tous — exclusivement aux services de communications interpersonnelles”

Que vont devenir les numéros mobiles des entreprises ? L’ARCEP invite les entreprises concernées à adopter un numéro commençant par 09, au plus vite.

Toutefois, si ces mesures viennent limiter le champ de l’arnaque, elles n’éliminent pas tous les dangers. Ainsi, même sans numéro mobile, certains escrocs trouveront le moyen de vous écrire par SMS ou sur Internet. Pour rester en sécurité face à une arnaque potentielle, il existe plusieurs réflexes simples. En premier lieu, sécurisez bien vos accès en ligne avec des mots de passes complexes. Et surtout, ne donnez aucune information sur demande, ni par SMS, ni à l’oral. Enfin, sachez que l’ARCEP envisage de repenser les listes de numéros éligibles au démarchage. Si vous ne souhaitez plus être contacté par des numéros professionnels, rapprochez-vous de BlocTel.